décembre 03, 2020

Allocution de S.E.M le Président de la République ISMAÏL OMAR GUELLEH

Allocution de S.E.M le Président de la République ISMAÏL OMAR GUELLEH

2eme Edition de la semaine Nationale de l’Handicap

Mesdames et Messieurs,

C’est avec un réel plaisir que je prends part aujourd’hui à la clôture de la 2eme Edition de la semaine nationale du Handicap. Une semaine qui vise, non seulement, à promouvoir les droits et le bien-être des personnes handicapées dans toutes les sphères de notre société, mais qui répond également à une exigence fondamentale d'égalité des chances. Telle est l'ambition de notre République.

La protection des droits des personnes à besoins spéciaux est challenge gouvernemental.

Un challenge gouvernemental pour une société djiboutienne solidaire dotée d’une politique globale du handicap qui fait tomber les cloisons et rend possible aujourd'hui, ce qui était hier difficilement accessible ;

C’est, enfin, un challenge qui est entamé et dont les acquis sont désormais irréversibles.

Oui, même si les difficultés sont encore fréquentes, même si les situations de détresse sont nombreuses, le regard que la société porte sur l’handicap s'est petit à petit profondément transformé.

Oui, le temps est révolu où on tenait la personne handicapée enfermée dans le secret familial

Oui, le mur d'indifférence, et si souvent le mur d'égoïsme qui l'entourait, commence à tomber car la société a progressivement pris conscience que l’handicap concerne en fait chacun d'entre nous. Qu’on soit née avec ou qu'il survienne à la suite d'une maladie ou d'un accident, l’handicap fait partie de la vie.

Mesdames et Messieurs,

L’Agence nationale des personnes handicapées a parmi ses réalisations cette année, lancé une vaste opération d’enregistrement biométrique des personnes handicapées qui a pour objectif de lever le défi posé par la définition du seuil d’incapacité et l’identification des personnes handicapées de manière formelle et institutionnalisé.

Elle a également conduit une enquête Nationale de prévalence du Handicap qui a révélé que le taux de prévalence nationale est de 8,5% ; un taux élevé étant donné le nombre de notre population.

Nous avons, en outre, renforcé le cadre juridique destiné à protéger les droits des personnes handicapées en instituant une carte biométrique qui va servir à identifier la personne reconnue par l’ANPH comme porteur d’un handicap, mais va surtout faciliter l’accès à un certain nombre des droits et avantages sociaux.

Mesdames et Messieurs,

Tous ces dispositifs susmentionnés ont pour objectif d’avancer de manière méthodique notre engagement et trouver des solutions adaptées afin de faire de notre société, une société qui prend en compte les besoins de tous ses citoyens en donnant, surtout, la priorité

aux plus vulnérables.

Pour moi, cette 2eme Edition ne relève pas de la simple célébration mais traduit une ambition : celle de rassembler l’ensemble de nos forces vives, vers une Djibouti plus inclusive, une Djibouti plus juste, une Djibouti qui ne laisse aucun de ses enfants de côté.

Toutefois, une société inclusive, c’est évidemment une société accessible où les personnes à besoins spéciaux peuvent trouver toute leur place à l'école, peuvent occuper un emploi dans les entreprises comme dans la fonction publique. Mais ou aussi le cadre de vie doit partout être adapté à leurs besoins.

Nous avons, certes, accomplis des progrès ces dernières années, toutefois, nous sommes conscients et déterminés face au chemin rude qu'il nous reste encore à parcourir. Je demande au Gouvernement dans son ensemble de veiller à ce que la question l’handicap ne soit plus introduite dans les décisions politiques, comme tant de fois hélas dans le passé, par subsidiarité, par surcroît. L’handicap doit désormais s'imposer comme un véritable réflexe dans l'action publique. C’est donc pour plus d’efficience que nous allons désormais fixer des obligations de résultat.

Je souhaiterais ici, tout d’abord, rendre un hommage appuyé aux parents ayant des enfants à besoins spéciaux. Mais je voudrais surtout les assurer de notre soutien inconditionnel. Vous êtes les acteurs centraux et des partenaires de choix pour les services sociaux. Le développement tant psychique que physique de votre enfant dépend en grande partie de votre capacité à écouter et à assimiler les besoins de votre enfant, mais également votre entière disponibilité à accompagner les professionnels pour une prise en charge globale de votre enfant.

Enfin, je ne saurais terminer mes propos sans saluer l'engagement et la générosité de tous ceux qui, œuvrent au quotidien pour défendre les droits de tous les citoyens. Vous représentez une Djibouti qu’on aime, celle de la solidarité et je tiens à vous dire ma grande fierté de pouvoir maintenant procéder à ces décorations tant méritées.

Je vous remercie.

Le Chef de l’Etat procède à la clôture de la semaine nationale du Handicap

Le Chef de l’Etat procède à la clôture de la semaine nationale du Handicap

Le Chef de l’Etat, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a présidé ce mercredi 02 décembre 2020, au Palais du Peuple, une cérémonie marquant la fin de la 2ème édition de la Semaine Nationale du Handicap.

Cette cérémonie servit de cadre à l’énoncé du caractère prioritaire que revêt de plus en plus, sous l’impulsion directe du Président de la République, la question de l’handicap dans l’action du Gouvernement djiboutien.

L’intervention faite par le Chef de l’Etat à la tribune de cet évènement à le mieux relater les « obligations de résultats » que s’impose désormais notre Gouvernement au sujet de cette problématique.

« Cette célébration traduit une ambition : celle de rassembler l’ensemble de nos forces vives vers une Djibouti plus inclusive, une Djibouti plus juste, une Djibouti qui ne laisse aucun de ses enfants de côté », a déclaré en substance le Président Guelleh.

« Je demande au Gouvernement dans son ensemble de veiller à ce que la question de l’handicap ne soit plus introduite dans les décisions par subsidiarité, par surcroit », a-t-il donné pour consigne.

Selon les directives remises, notre société doit rapidement cadrer avec les vertus d’une « société où les personnes à besoins spéciaux peuvent trouver toute leur place à l’école, peuvent occuper un emploi dans les entreprises comme dans la Fonction publique. Mais où aussi le cadre de vie doit partout être adapté à leurs besoins. »

L’évènement servit par ailleurs de cadre à l’énoncé des dispositions déjà réalisées au profit des personnes à besoins spéciaux dans notre pays.

A ce propos, il a été révélé qu’un projet visant à instaurer un registre complet de personnes à besoins spéciaux sur l’ensemble du territoire national a été lancé.

On apprit également que l’Agence Nationale des Personnes Handicapées a mis en place des cartes biométriques destinées à identifier et concéder un certain nombre de droits et d’avantages sociaux pour les personnes à besoins spéciaux.

La cérémonie a comporté d’autres étapes, notamment la projection d’un film sur le parcours de plusieurs personnes qui, malgré leurs handicaps, ont intégré le circuit financier et qui, vivent pleinement aujourd’hui, dans la dignité et l’indépendance économique, des fruits de leurs travaux.

L’évènement vu également la remise de médailles à une dizaine de personnalités issues aussi bien de l’Administration publique, du secteur privé que du Système des Nations unies et, connues toutes pour leurs engagements en faveur du renforcement des conditions des personnes à besoins spéciaux.

A noter enfin l’octroi d’une série d’équipements dont des appareils d’écoutes, de motos électriques, les premières cartes biométriques et les premiers logements de la Fondation IOG ….au profit de plusieurs personnes à besoins spéciaux.

Les membres du Gouvernement dont le Premier Ministre, M Abdoulkader Kamil Mohamed et le Président de l’Assemblée nationale, M Mohamed Ali Houmed, ont pris part à cet évènement.

A noter aussi la participation à cette cérémonie du Directeur Général de l’Agence Nationale des Personnes Handicapés, M Doualeh Said Mahamoud.

 Visite officielle de 48 heures de la Présidente éthiopienne à Djibouti

Visite officielle de 48 heures de la Présidente éthiopienne à Djibouti

La Présidente de la République Démocratique et Fédérale d’Ethiopie, Mme Sahle-Work Zewde, effectuera, à la tête d’une importante délégation de son pays, à partir de demain, dimanche, une visite officielle de 48 heures à Djibouti.

Un entretien au sommet avec le Chef de l’Etat djiboutien, Son Excellence Ismail Omar Guelleh et une réunion de travail élargie aux délégations des deux parties, constitueront les principales étapes de la visite officielle de Mme Sahle-Work Zewde à Djibouti.

Les relations bilatérales, le processus de complémentarité économique, les partenariats stratégiques que les deux nations entretiennent dans un nombre important de domaines névralgiques seront évoqués au cours de ces différentes audiences.

Djibouti et l’Ethiopie font, depuis près deux décennies, office de modèle d’intégration économique et commercial en Afrique.

Eu égard également au conflit qui prévaut en Ethiopie, notamment dans la région du Tigré, il y a tout lieu de penser que les entretiens seront en partie dédiés à un échange sur l’évolution de la situation sur le terrain.

La République de Djibouti apporte son soutien à l’Etat fédéral éthiopien dans le cadre de la restauration de l’ordre constitutionnel dans la région du Tigré.

L’ensemble de ces sujets seront à priori abordés par les deux Chefs d’Etat dans un point de presse conjoint prévu en milieu de matinée, avant un  déjeuner officiel qui sera offert par le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, en l’honneur de son homologue éthiopienne et de la délégation l’accompagnant.

L’autre moment fort de la visite de Mme Shale-Work Zewde résidera dans l’allocution, prévue lundi, qu’elle prononcera à l’Assemblée nationale djiboutienne.

La Présidente éthiopienne mettra également à profit son déplacement dans notre pays pour visiter les infrastructures phares du développement djiboutien, notamment les installations portuaires, la zone franche internationale de Djibouti….

A noter qu’elle se rendra aussi au nouveau siège de l’Autorité Intergouvernementale pour le Développement (IGAD) à Djibouti.

Cette visite de Mme Sahle-Work Zewde, Personnalité connue et appréciée à Djibouti, s’inscrit dans le cadre des contacts, consultations et rencontres périodiques et régulières entre les dirigeants des deux pays frères, amis et voisins.

 

 

Le Président Guelleh et Mme Sahle-Work Zewde réaffirment la volonté de leurs pays à poursuivre et renforcer leur intégration économique

Le Président Guelleh et Mme Sahle-Work Zewde réaffirment la volonté de leurs pays à poursuivre et renforcer leur intégration économique

Le chef de l’Etat djiboutien, Son Excellence Ismail Omar Guelleh et son homologue d’Ethiopie, Mme Sahle-Work Zewde, ont réitéré la volonté commune de leurs pays à poursuivre le processus, teinté de réussite, d’intégration et de complémentarité caractérisant leurs économies.

Les deux Présidents ont fait cette déclaration dans le cadre d’un point de presse consécutif à un entretien en tête à tête, principale étape de la visite officielle de 48 heures que, à la tête d’une délégation de haut niveau, Mme Sahle-Work Zewde effectue depuis ce dimanche matin à Djibouti.

« Nous comptons élargir à tous les secteurs d’activité la relation de complémentarité qui existe entre nos deux pays », a dit le Chef de l’Etat djiboutien.

« Les succès enregistrés doivent plus que jamais servir de dynamique à l’extension des partenariats dans tous les domaines d’intérêts communs pour les deux pays et les deux peuples », a-t-il poursuivi, se réjouissant de « la détermination dont font montre les deux nations pour préserver et promouvoir la nature privilégiée et intégrée de leurs économies et intérêts supérieurs ».

« L’attachement de notre pays à la stabilité et à l’unité de l’Ethiopie s’inscrit d’ailleurs dans le droit fil de la communauté de destin économique que nous formons avec ce pays frère et voisin », a-t-il souligné avant de saluer « le rétablissement de l’ordre constitutionnel au Tigré ».

Et le Chef de l’Etat de déchoir le fin mot de son intervention à un vibrant hommage rendu à la Présidente éthiopienne.

« Outre le fait d’être une personnalité connue et appréciée à Djibouti, notre pays n’aura de cesse de porter dans son cœur Mme Sahle-Work Zewde pour le précieux concours et l’engagement sans faille qu’elle sut toujours apporter à la réalisation de la synergie parfaite qui caractérise aujourd’hui les relations djibouto-éthiopiennes »

Succédant la parole à son homologue djiboutien, la Présidente éthiopienne qui a transmis au Président Guelleh et au Peuple djiboutien « les salutations du Premier Ministre éthiopien, Dr Abiy Ahmed Ali », a abondé dans le même sens.

Elle s’est réjouie des « liens privilégiés de coopération entre les deux pays. »

Elle fit part de « l’attachement de son pays à la poursuite et au renforcement des partenariats exceptionnels de développement avec la République de Djibouti. »

Elle décrit « la nature complémentaire des économies et commerces djibouto-éthiopiens comme un modèle d’inspiration pour l’intégration des autres régions du Continent noir ».

Mme Sahle Work Zewde mit par ailleurs à profit cette intervention pour relayer les « remerciements de son pays à l’égard de la République de Djibouti.

« Nous sommes reconnaissants à votre pays qui, fut la 1ère nation à nous apporter son soutien dans le cadre de l’opération désormais achevée et relative au rétablissement de l’ordre constitutionnel dans la région du Tigré », a-t-elle déclaré.

Et le Présidente éthiopienne de réitérer « la détermination de son pays à veiller à la préservation du partenariat stratégique et singulier qu’il forme avec la République de Djibouti »

La réception de Mme Sahle-Work Zewde au Palais de la République comprit, outre l’entretien en tête à tête avec le Chef de l’Etat, une audience de travail élargie aux délégations des deux parties.

Les membres de la délégation accompagnant la Présidente éthiopienne et qui ont pris part à ces entretiens étaient entre autres composés de la Ministre éthiopienne des Transports, Mme Dagmawit Moges.

A noter également la présence à cette audience de l’Ambassadeur de la République Démocratique et Fédérale d’Ethiopie auprès de la République de Djibouti, Son Excellence Birhanu Tsegaye.

Côté djiboutien, outre le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale, M. Mahamoud Ali Youssouf, son collègue de l’Equipement et des Transports, M Moussa Mohamed Ahmed, l’Ambassadeur de la République de Djibouti auprès de la République Démocratique et Fédérale d’Ethiopie et Représentant Permanent de Djibouti auprès de l’Union Africaine, M. Mohamed Idriss Farah, ont notamment pris part à cette réunion.

La réception de Mme Sahle-Work Zewde au Palais de la République a été couronnée par un déjeuner officiel que le Chef de l’Etat, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a offert en l’honneur de la Présidente éthiopienne et de l’importante délégation l’accompagnant.

Demain lundi, second jour de sa visite officielle à Djibouti, la Présidente éthiopienne sera l’hôte de marque de l’Assemblée nationale où, elle prononcera un important discours à l’hémicycle.

Signe du caractère privilégié et exceptionnel des relations djibouto-éthiopienne, le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh et le Premier Ministre éthiopien, M. Abiy Ahmed Ali ont eu hier, en début de soirée, des entretiens téléphoniques où, ils ont évoqué ensemble le rétablissement de l’ordre constitutionnel dans la région du Tigré et la volonté commune des deux pays à œuvrer au renforcement des relations de solidarité et de complémentarité entre les deux pays et les deux peuples frères, amis et voisins.

Le Président de la République déplore la disparition de feu Sadeq Al-Mahdi du Soudan

Le Président de la République déplore la disparition de feu Sadeq Al-Mahdi du Soudan

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh a adressé ce vendredi un message de condoléances au Président du Conseil de Souveraineté du Soudan, M Abdel Fattah Abdoulrahman Al-Bourhan, suite au décès, survenu hier, de l’ancien Premier Ministre,  M Sadeq Al-Mahdi.

 Dans son message, le Président Guelleh a salué la mémoire d’un « dirigeant charismatique qui sut toujours placer l’intérêt général et celui de sa patrie avant sa carrière et sa prééminence personnelle ».

 « L’Histoire le retiendra comme un partisan effréné du triomphe des aspirations de ses  compatriotes », a  poursuivi le Chef de l’Etat.

 « Politique éclairé, il forçait l’estime à travers sa capacité à incarner des volontés plurielles et non des dictats établis en toute catimini », s’est par ailleurs souvenu le Président Ismail Omar Guelleh qui l’a personnellement connu.

 « Je vous prie de relayer  l’expression de ma compassion et celle de la nation djiboutienne toute entière auprès de l’ensemble du Peuple frère et ami du Soudan ainsi que de sa famille et de ses proches et amis », a souhaité le Chef de l’Etat, implorant « Dieu Tout Puissant d’accueillir le défunt dans son Paradis Eternel ».

 Décédé hier à l’âge de 84 ans, feu Sadeq Al-Mahdi fait office de figure de proue du paysage politique et religieux soudanais.

 A la tête du Parti Oumma, une des formations les plus anciennes du Soudan, Il fut à deux reprises, en 1966 et en 1986, Premier Ministre de ce pays.

 Inna lillah wa inna illayhi rajioun