17ème Séance du Conseil des Ministres

17ème Séance du Conseil des Ministres

Sous la Présidence de Son Excellence, Monsieur ISMAÏL OMAR GUELLEH, Président de la République, Chef du Gouvernement a eu lieu ce Mardi 15 Octobre 2019, la 17ème Séance du Conseil des Ministres. 

Ministère du Logement.

1ère Question : Communication sur le Programme Zéro Bidonville.

La Ministre du Logement fait une communication au Conseil des Ministres sur le Programme Zéro Bidonville. Ce Programme initié par le chef de l’Etat tend à apporter une réponse opérationnelle et durable au problème de l’accès de logement et aux services collectifs urbains tout en adoptant une approche intégrée et globale pour la résorption de l’habitat précaire national. L’objectif principal du Programme Zéro Bidonville consiste à contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de l’habitat des populations urbaines des quartiers précaires. Il permettra de reconfigurer nos espaces urbains pour redonner un nouveau visage à nos quartiers afin d’en faire des quartiers inclusifs de demain. Ce Programme s’articule autour de 5 axes majeurs d’intervention qui sont la prévention de l’habitat précaire, la restructuration et la mise à niveau des quartiers insalubres, l’appui apporté à l’amélioration du bâti pour éradiquer à terme l’habitat précaire et indécent, l’engagement social et communautaire et les initiatives permettant d’inciter l’accès à l’emploi des habitants des quartiers précaires.

En termes d’opérationnalisation, le Programme Zéro Bidonville ciblera également les régions et s’attaquera en priorité à la capitale. Pour relever le défi et résoudre le problème de l’habitat précaire, le département du logement a mis en place une stratégie de mise en œuvre du Programme National Zéro Bidonville. C’est ainsi que le Programme porte sur l’aménagement et la viabilisation d’environ 815ha pour répondre à la demande de parcelles sociales et reloger les ménages impactés par les opérations de restructuration. Il consiste essentiellement en des opérations de restructuration urbaine et de mise à niveau. Ceci implique principalement l’ouverture et le traitement de la voirie et l’extension des réseaux divers, permettant le raccordement de tous les ménages et une amélioration des conditions d’habitat, ainsi que l’équipement des quartiers en services sociaux, économiques et communautaires.

Dès lors, une liste de 13 quartiers a été retenue pour une intervention prioritaire d’urgence. Enfin, il est prévu l’appui à l’auto-construction. Cette activité très importante du Programme Zéro Bidonville vise à apporter une assistance aussi bien technique que financière aux populations à faibles revenus pour la reconstruction des logements précaires en matériaux définitifs et durables. D’autre part, le Programme Zéro Bidonville englobe un certain nombre d’activités notamment une mobilisation opérationnelle institutionnelle et technique, synchronisée des institutions nationales. Cet important Programme est estimé à 87 milliards FD sur les 15 prochaines années. Enfin, le Programme adopte une approche participative des premiers bénéficiaires que sont les citoyens, qui se matérialise par l’engagement de ces derniers à contribuer pleinement au développement urbain durable de leur environnement. 

Ministère de la Femme et de la Famille.

2ème Question : Projet de Loi instituant la parité Homme-Femme et la représentation aux pouvoirs de décision.

Le présent projet de Loi vise à instaurer des mesures pour favoriser l’égal accès aux pouvoirs décisionnels entre les hommes et les femmes dans toutes les institutions. Notre pays a enregistré au cours de ces dernières années et sous l’impulsion du chef de l’Etat, des avancées significatives en matière de promotion et de défense des droits de la femme. Malgré ces progrès législatifs marqués notamment par la Loi n°192/AN/02 instituant le système de quota dans les fonctions électives et dans l’administration de l’Etat, les femmes restent encore minoritaires parmi les élus et les organes de la prise de décision politique. Il est apparu nécessaire de prendre des mesures concrètes à même de corriger cette sous-représentation. Ce projet de Loi prévoit d’instaurer une égalité des candidatures des hommes et des femmes dans toutes les institutions totalement ou partiellement électives ainsi qu’au sein de l’administration publique. L’adoption de ce projet de Loi vise à garantir aux femmes une participation égale au développement et à la vie politique du pays. 

3ème Question : Projet de Loi portant protection, prévention et prise en charge des femmes et enfants victimes de violences.

Le projet de Loi a pour objet de lutter contre toutes les formes de violences faites aux femmes et aux enfants en République de Djibouti. Notre pays a souscrit à plusieurs instruments internationaux et régionaux relatifs à la protection et la promotion des droits des femmes et des enfants et a mis en place un cadre politique, juridique, social économique et des mesures pratiques visant au renforcement de la protection des femmes et des enfants contre les violences. Ces violences faites aux femmes et aux enfants sont un fléau qui transcende les pays, les femmes et les enfants faisant partie des groupes vulnérables, dès lors il s’avère important de les protéger. C’est dans ce cadre que l’élaboration de ce cadre légal spécifique est prévue. Ce projet définit plus particulièrement la notion de violences faites femmes et aux enfants ainsi que toutes les formes de discrimination et violences. Ce projet a pour ambition de prévenir, de protéger et réprimer les violences faites à l’égard des femmes et des enfants tout en prévoyant des mécanismes de prise en charge et la création des structures spéciales. L’adoption de ce texte permettra de réprimer les violations des droits reconnus et de lutter contre la discrimination. Il vise aussi à assurer une forte protection juridique aux femmes et aux enfants, victimes de violences.  

Communication.

Le Ministre de l’Intérieur a fait un compte rendu sur sa participation aux travaux de la 70ème Session du Comité Exécutif du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés qui s’est tenue du 07 au 11 octobre 2019 à Genève.