Coronavirus: premier jour de confinement sur le territoire national

Coronavirus: premier jour de confinement sur le territoire national

Après les décisions de confinement annoncées hier par le président de la république, nombreux sont les commerçants qui se conforment aux directives de confinement.

A voir certaines artères de la capitale, notamment le secteur commercial, l’on pourrait penser que Djibouti se compare à une journée du mois de ramadan.

Cafés, restaurants ou buvettes étaient fermés ce matin.

Nos équipes qui ont sillonné la capitale ont rencontré un décor de ville déserte comme vous le voyez sur ces images.

Des mesures de confinement dans cette phase de prévention avancée contenues dans les directives du gouvernement afin de limiter la circulation des personnes et partant de là, la circulation virale dont les personnes sont les vecteurs.

Sur un autre plan, le transport en commun également a été réglementé avec un nombre maximum pour chaque catégorie de bus, soit 14 passagers pour les grands bus, six pour les mini bus et deux passagers pour les tricycles "bajajs".

Ces mesures ont pour objectif de respecter les distances de sécurité entre les personnes empruntant les transports en commun.

Les agents de la police nationale et de la sécurité routière ont été mobilisé sur les artères de la capitale afin de procéder à des contrôles visant à faire respecter les nouvelles consignes de sécurité.

Toutefois, les propriétaires des bus profitent de l’occasion pour augmenter le prix des transports qui monte aux environs de 100 fd par personne soit le double du prix initial.

Seul le respect du confinement peut inverser cette tendance, dès lors que le nombre de passagers va diminuer.