Le Président de la République échange les vœux de bonne fête d’Aid Al Fitr avec ses homologues arabes et musulmans.

Des messages de meilleurs vœux émanant de la part des Chefs d’Etat et de Gouvernement de Pays frères arabes et musulmans et souhaitant, à l’occasion de l’Aid Al Fitr, « santé et bonheur » au Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, ainsi que « davantage de bien-être, de prospérité et d’épanouissement » au Peuple djiboutien continuent d’affluer à la Présidence de la République.

Ces messages teintés tous de fraternité et d’insignes marques de proximité à la nation djiboutienne forment « l’espoir d’un plus grand développement de notre
pays, sous la conduite éclairée du Président Guelleh. »
« Puisse Dieu le Miséricorde placer la République de Djibouti sous sa bénédiction afin d’apporter son concours le plus efficient à l’œuvre légitime de plus grande intégration, cohésion et solidarité au sein de la Communauté musulmane, de par le monde », peut-on lire dans certains des messages.
D’autres de ces télégrammes revêtent les allures d’hommage à notre pays pour « sa stabilité et ses nombreux progrès, notamment son aptitude à servir de relai performant aux échanges entre plusieurs régions économiques et commerciales du monde ».
De son côté, le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a lui aussi, à l’occasion de l’Aid Al Fitr, adressé des messages similaires à ses
homologues, à la tête de Pays frères arabes et musulmans.
Dans ses télégrammes, le Chef de l’Etat djiboutien a souhaité « succès et réussite » à ces dirigeants ainsi que « davantage d’accomplissement individuel
et collectif » à leurs peuples respectifs.
Il a, comme à l’accoutumée aussi, saisi le contexte de l’Aid Al Fitr pour former « l’espoir d’une plus grande paix et coexistence pacifique entre la Ouma et les
autres composantes culturelles et religieuses du monde ».