janvier 16, 2021

Le Président de la République reçoit un Emissaire du Premier Ministre éthiopien

Le Président de la République reçoit un Emissaire du Premier Ministre éthiopien

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a reçu ce lundi après-midi au Palais de la République, un Emissaire du Premier Ministre éthiopien, Son Excellence Abiy Ahmed Ali.

L’Emissaire reçu, M Guido Andargachou qui n’est autre que le Conseiller spécial du Premier Ministre éthiopien pour les affaires de sécurité était porteur d’un message.

L’audience servit de cadre à un échange sur la situation qui prévaut ces jours-ci en Ethiopie, théâtre d’un conflit armé opposant les forces nationales de défense de ce pays et le TPLF la région du Tigré.

Le Ministre djiboutien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M Mahamoud Ali Youssouf, a pris part à cette rencontre.

A noter également, côté éthiopien, la présence à ces entretiens de l’Ambassadeur de la République Fédérale et Démocratique d’Ethiopie auprès de la République de Djibouti, Son Excellence Birhanu Tsegaye.

A l’issue de cette audience, le Gouvernement djiboutien a publié, par la voie de son Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, un communiqué officiel dont voici ci-après l’intégralité.

« La République de Djibouti suit avec une grande préoccupation la situation de conflit interne qui prévaut en Ethiopie depuis le 4 Novembre 2020, conflit armé qui oppose les forces de défense nationales éthiopiennes au TPLF de la région du Tigray.

Djibouti soutient sans réserve l’unité et l’intégrité territoriale de la République Fédérale et Démocratique d’Ethiopie.

De même, le Gouvernement djiboutien réaffirme que le gouvernement du Premier Ministre Abiy Ahmed Ali est seul garant de cette unité et de l’intégrité territoriale de l’Ethiopie.

Par ailleurs, Djibouti lance un appel pour un règlement pacifique de cette crise interne en Ethiopie sous le leadership de Son Excellence Abiy Ahmed, le Premier Ministre de l’Ethiopie.

Enfin, Djibouti exprime sa disponibilité pour appuyer si nécessaire les efforts visant à la résolution pacifique de cette crise ».

Inauguration de la piscine nationale par le Chef de l'État

Inauguration de la piscine nationale par le Chef de l'État

Le président de la République M. Ismail Omar Guelleh a procédé ce dimanche 15 novembre 2020 à l’inauguration d’une piscine nationale située juste derrière le grand stade Hassan Gouled Aptidon.

Cette cérémonie riche en couleurs a été organisée par le secrétariat d’Etat à la Jeunesse et aux Sports.

Ont pris part le Premier ministre Abdoulkader Kamil Mohamed, le secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux Sports et des hauts cadres de son secrétariat, le président de la fédération de la natation, les membres du gouvernement, la maire de Djibouti ville.

Cette cérémonie a vu également de nombreux adeptes de la plongée sous-marine mais également de nombreux jeunes enthousiastes de la natation.

Infrastructure répondant aux normes internationales en vigueur, la nouvelle Piscine nationale est dotée de deux bassins aux dimensions distinctes.

Le premier, conçu pour abriter les cours d’initiation à la pratique de la natation, a une longueur de 25 mètres et une largeur de 5 mètres.

Le second, appelé quant à lui à abriter les compétitions nationales, régionale et continentale, a une longueur de 25 mètres et une largeur de 15 mètres.

Cette piscine pourra accueillir différents âges de 3 à 90ans, toute catégorie confondue, enfants, hommes et femmes.

Ouvert au public, la nouvelle Piscine nationale intègre des locaux administratifs, notamment un bureau prévu pour un gestionnaire, un stock pour matériels et une tribune pour les spectateurs.

Elle dispose également de deux vestiaires dont l’un pour les femmes et l’autre pour les hommes.

Dans une réaction faite à l’issue de cette cérémonie, le Président Guelleh a décrit « la réalisation de cette Piscine nationale comme un additif nouveau au service du divertissement de notre jeunesse. »

Le président de la république n’a pas manqué donc de féliciter le secrétariat d’Etat à la Jeunesse et aux Sports pour la concrétisation de cette piscine nationale.

« Il s’agit d’une infrastructure sportive qui connectera davantage notre pays à la perspective de former de nouveaux talents dans le domaine de la natation » s’est réjoui le Chef de l’Etat.

 

Le chef de l’Etat préside les travaux de la 17è séance du conseil des ministres

Le chef de l’Etat préside les travaux de la 17è séance du conseil des ministres

Sous la Présidence de Son Excellence, Monsieur ISMAÏL OMAR GUELLEH, Président de la République, Chef du Gouvernement a eu lieu ce Mardi 10 Novembre 2020, la 17ème Séance du Conseil des Ministres.

Ont été examinés et approuvés les textes suivants :

Ministère du Travail, chargé de la Réforme de l’Administration.

1ère Question : Communication sur le Plan National de Lutte Contre le Travail Illégal.

Le Ministre du Travail a fait une communication sur le Plan National de lutte contre le travail illégal et indique que face à un marché en constante mutation caractérisée par une augmentation exponentielle des activités économiques, le phénomène du travail illégal tend à prendre des proportions importantes. En effet, il a rappelé que dans notre pays, les trois infractions constitutives du travail illégal sont : la non-déclaration des salariés à la CNSS, l’emploi intérimaire irrégulier et l’emploi de la main d’œuvre étrangère sans permis de travail. Le travail illégal constitue de ce fait un double préjudice d’une part, il pénalise les salariés, leurs droits ne sont pas respectés tant du point de vue de la rémunération, que du temps du travail et des repos. D’autre part, le travail illégal nuit aux entreprises et constitue une forme de concurrence déloyale. Ainsi, la lutte contre le travail illégal est une priorité pour l’ensemble des corps de contrôle. Le Plan National de Lutte contre le Travail Illégal propose 16 actions articulées autour de quatre axes, notamment prévenir le recours au travail en garantissant les droits de salariés, coordonner la synergie intersectorielle, renforcement des contrôles et du management du marché du travail. Il a souligné que ce Plan National contribue à garantir les droits fondamentaux des salariés et s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le chômage qui constitue une priorité pour le Gouvernement. Enfin, il a affirmé que la réussite de ce Plan passe par le respect de la réglementation de travail en vigueur par tous les opérateurs économiques.

2ème Question : Projet de Décret portant nomination.

- Mohamed Abdoulkader Moussa, est nommé Directeur de l’Institut des Etudes Diplomatiques par intérim au Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale.

- Ahmed Ali Mohamed, est nommé Directeur de la Documentation, de l’Information et de la Communication par intérim au Ministère de l’Urbanisme, de l’Environnement et du Tourisme.

Ministère de l’Economie et des Finances, chargé de l’Industrie.

3ème Question : Projet de Loi portant modification de la Loi n°26/AN/18/8èmeL relative à la création de l’Institut National de la Statistique de Djibouti.

Le projet de Loi a pour objet de modifier certaines dispositions de la Loi n°26/AN/18/8ème L. L’Institut est un établissement public à caractère administratif, doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Ce projet de Loi introduit des modifications sur le changement de la dénomination de l'Institut appelé désormais Institut de la Statistique de Djibouti. Il prévoit le renforcement des activités menées et d’élargir son périmètre d’action. Par ailleurs, ce projet se propose la création de 5 directions techniques et des bureaux régionaux.

4ème Question : Projet de Décret portant nomination des membres du Conseil d’Administration de l’Institut National de la Statistique de Djibouti.

Le projet de Décret a pour objet la nomination des membres du Conseil d’Administration de l’Institut National de la Statistique de Djibouti conformément aux dispositions de la Loi n°56/AN/19/6ème L et la Loi n°26/AN/18/8ème L. La nomination du Conseil d’Administration vient compléter le cadre juridique de cette structure en vue d’accomplir pleinement ses missions.

Présidence de la République.

5ème Question : Projet de Décret portant institution de la Carte Mobilité Inclusion.

Depuis la ratification de la Convention Internationale des Droits des Personnes Handicapées et de son protocole facultatif en 2010, le Gouvernement a entrepris des mesures tant sur le plan juridique qu’institutionnel, pour promouvoir et protéger les droits des personnes handicapées dans notre pays. Ainsi, pour garantir aux personnes handicapées l’accès aux prestations d’aide sociale, l’accès aux soins et de manière générale aux différents services de l’Etat, l’Agence Nationale des Personnes Handicapées a mis en place une Carte Mobilité Inclusion qui est une carte biométrique, qui ouvre à ses titulaires des droits et avantages en matière d’accès aux soins de santé, de réadaptation, d’aide financière, d’éducation, de transport, ainsi qu’à tout autre avantage susceptible d’améliorer leurs conditions de vie. L’objectif visé par la mise en place de cet outil est d’identifier et de prouver le handicap de la personne, pour permettre aux ministères sectoriels et à tous autres organismes concernés par la question du handicap, de mieux prendre en compte dans leurs programmations les besoins spécifiques des personnes handicapées. L’adoption de ce projet de Décret permettra de garantir aux personnes handicapées d’une jouissance effective de tous leurs droits.

Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle.

6ème Question : Projet de Décret portant sur les modalités d’accès à la fonction des professeurs-formateurs du Centre de Formation des Enseignants de l’Enseignement Fondamental.

Le projet de Décret a pour objet de fixer les modalités de recrutement applicable aux professeurs-formateurs du Centre de Formation des Enseignants de l’Enseignement Fondamental (CFEEF). Les orientations de la politique éducative visent l’amélioration de la qualité des enseignements apprentissages et placent le développement professionnel des personnels des systèmes éducatifs comme un enjeu majeur à l’atteinte de la qualité. Le Décret n°2017-349/PR/MENFOP sur le cadre unique des professeurs instaure le recrutement des élèves professeurs sur la base d’une licence. Par conséquent la revue à la hausse du niveau académique des professeurs formateurs s’est imposée et aujourd’hui ce personnel compte des titulaires d’un master 2 ou doctorat. Ce texte vise donc à créer un statut aux professeurs-formateurs du CFEEF. La finalité de ce projet de texte est de répondre aux objectifs de valorisation des ressources humaines dans le domaine de l’Education.

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

7ème Question : Projet d’Arrêté portant création du Diplôme d’Etat d’Infirmier Anesthésiste « Grade Licence Professionnelle ».

8ème Question : Projet d’Arrêté portant création du Diplôme d’Etat de Technicien d’Imagerie Médicale « Grade Licence Professionnelle ».

Le 1er projet met en place le Diplôme d’Etat d’Infirmier Anesthésiste grade licence professionnelle. L’Institut Supérieur des Sciences de la Santé (ISSS) œuvre à satisfaire aux besoins en formation de qualité dans le secteur de la santé pour la mise en place de nouvelles filières en les inscrivants dans le cadre du Licence Maitrise et Doctorat (LMD). Depuis 2014, l’ISSS a su noué des partenariats nationaux et internationaux pour assurer une formation de qualité fidèle aux objectifs fixés. C’est dans ce cadre que ce projet d’Arrêt s’inscrit. Il détermine le contenu de la formation et précise les horaires de la nouvelle formation. La durée pour préparer le Diplôme d’Etat d’Infirmier Anesthésiste menant au grade licence professionnelle est fixée à trois ans. Le 2ème projet crée également le Diplôme d’Etat Technicien Supérieur d’Imagerie Médicale grade licence professionnelle. Il précise le programme d’enseignement et les horaires de la nouvelle formation, ainsi que les modalités des contrôles des connaissances et la validation des crédits. Cette formation se déroule sur 3 ans. L’adoption de ces projets d’Arrêtés vise à former dans le secteur de la santé des spécialistes dans ces domaines.

Ministère du Budget.

9ème Question : Projet d’Arrêté portant affectation d’une parcelle de terrain sis au Grand Bara.

Le projet d’Arrêté a pour objet l’affectation au profit du Ministère de l’Energie, chargé des Ressources Naturelles, une parcelle de terrain sis au Grand Bara d’une superficie de 300 hectares. Ladite parcelle est destinée pour « Projet PPP de développement, construction et exploitation d’une centrale photovoltaïque de capacités de 30 MW ».

10ème Question : Projet d’Arrêté portant attribution d’une parcelle de terrain sise à Ambouli.

Le projet d’Arrêté a pour objet l’attribution au profit de Mme Arafo Salah Said, une parcelle de terrain d’une superficie de 4000 m² située à Ambouli secteur Palmeraie. Ladite parcelle est destinée à l’implantation d’un Projet Culturel et Artistique.

Communications.

Le Ministre de l’Energie chargé des Ressources Naturelles a fait un compte rendu sur sa visite de travail relative à l’intégration du parc éolien de Aysha sur le réseau d’interconnexion Electrique Ethiopie-Djibouti qui s’est déroulé du 04 au 05 novembre 2020 à Addis-Abeba.

Le Secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux Sports a fait un rapport de mission sur sa participation à la 7ème Edition des Jeux des Régions de la Somaliland qui s’est tenu du 28 au 31 octobre 2020 à Hargeisa.

 

Message de condoléances du Chef de l’Etat au Président de l’Autorité de Transition du Mali

Message de condoléances du Chef de l’Etat au Président de l’Autorité de Transition du Mali

Le Chef de l’Etat, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a adressé aujourd’hui, mercredi, un message de condoléance au Président de l’Autorité de Transition du Mali, M Bah N’Daw suite au décès, survenu lundi soir, de l’ancien Président de ce pays, M Amadou Toumani Touré.

Dans son télégramme, le Président de la République a rendu un vibrant hommage à la mémoire de feu Amadou Toumani Touré qu’il décrit de « politique éclairé qui n’eut de cesse d’œuvrer toujours en faveur de l’équité, de la fraternité et de la cohésion de ses compatriotes ».

« Patriote invétéré, il restera longtemps gravé dans la mémoire des Maliens pour son attachement à l’état de droit et à la démocratie », a écrit le Président Guelleh, relayant sa « compassion et solidarité ainsi que celles du Gouvernement et du Peuple de Djibouti à la nation sœur malienne toute entière ».

A noter qu’un message de condoléance a également été envoyé par le Président de la République au Roi du Royaume de Bahreïn, Sa Majesté Hamad Bin Issa Al Khalifa et, à travers lui au peuple frère bahreïni suite, au décès survenu aujourd’hui, du Premier Ministre de ce pays, Cheikh Khalifa ben Salman al Khalifa.

 

Le chef de l’Etat reçoit les lettres de créances du nouvel ambassadeur du Japon

Le chef de l’Etat reçoit les lettres de créances du nouvel ambassadeur du Japon

Le Président de la République reçoit les Lettres de Créances du nouvel Ambassadeur du Japon à Djibouti

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a reçu aujourd’hui, lundi, en fin de matinée, au Palais de la République, les Lettres de Créances du nouvel Ambassadeur de l’Etat du Japon auprès de la République de Djibouti, Son Excellence, Monsieur Omio Otsuka.

Il est à préciser que Monsieur Omio Osuka est un Ambassadeur Résident, extraordinaire et plénipotentiaire de l’Etat du Japon auprès de la République de Djibouti.

Dans une allocution faite à l’occasion de la cérémonie de remise de ses Lettres de Créances, le nouvel Ambassadeur du Japon à Djibouti a fait état de sa motivation à « s’engager dans le renforcement du partenariat d’exception qui lie nos deux pays »

« Je me réjouis de nos relations de confiances renforcées par la coopération », a déclaré en substance M Otsuka qui, a relayé « la reconnaissance profonde du Gouvernement japonais » au Président Guelleh, notamment pour son « soutien résolu aux Forces d’auto-défense japonaise présente sur le sol djiboutien. »

« Djibouti a un immense potentiel de croissance », a par ailleurs indiqué le diplomate japonais, disposé « à œuvrer » de son « mieux afin de renforcer le lien économique » entre les deux nations.

De son côté, lors de cette cérémonie, le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a tout d’abord souhaité « la bienvenue » à Monsieur Omio Otsuka.

Il s’est ensuite réjoui des « liens solides et fraternels basés sur le respect mutuel et l’intérêt commun entre la République de Djibouti et le Japon».

Le Chef de l’Etat mit également à profit cette audience pour saluer l’engagement du Japon en faveur du développement de Djibouti, notamment dans les projets liés au « renforcement des capacités de certaines institutions nationales »

Il a dans la foulée réitéré son attachement aux « relations privilégiées entre nos deux pays dans la lutte contre la piraterie et en faveur de la paix et de la sécurité en Afrique » et, assuré le nouvel diplomate « de son soutien total et de celui de son Gouvernement dans l’accomplissement de sa noble mission dans notre pays ».