février 26, 2020

PRESIDENCE: le Chef de l’Etat reçoit le ministre chinois des Affaires étrangères

PRESIDENCE: le Chef de l’Etat reçoit le ministre chinois des Affaires étrangères

« Nous souhaitons voir Djibouti jouer un rôle plus important dans les affaires régionales, internationales, y compris au sein du Conseil de Sécurité des Nations-Unies », dixit le ministre chinois des Affaires étrangères.

Le Chef de la diplomatie chinoise, M Wang Yi, a fait cette déclaration à l’issue d’une audience qu’il eut aujourd’hui, jeudi, en fin de matinée, au Palais de la République, avec le Chef de l’Etat djiboutien, Son Excellence Ismail Omar Guelleh.

La disponibilité chinoise à apporter son adoubement et sa bénédiction à la réalisation d’une plus grande visibilité et présence de Djibouti dans les instances internationales s’inscrit dans le droit fil d’une éthique diplomatique de ce pays qui, souscrit au principe d’équité entre toutes les nations du monde et, cela quelque soit leurs tailles respectives.

« Nous sommes attachés au principe d’égalité entre tous les pays et cela, quelque soit leurs tailles », a dit en substance M Wang Yi, corroborant ainsi la légitimité institutionnelle et le profil procédural et de droit dont dispose, à l’échelle unitaire, la République de Djibouti pour être le candidat de la région d’Afrique de l’Est au siège non permanent du Conseil de sécurité.

L’audience du Ministre chinois des Affaires étrangères avec le Président Guelleh constitue la principale étape d’un déplacement qu’il effectue depuis ce matin à Djibouti.

Plusieurs sujets dont, l’état des relations d’amitié et de coopération entre les deux pays et les peuples et les partenariats stratégiques et gagnant-gagnant que les deux nations entretiennent dans une série névralgique du développement, ont été abordés au cours de cette rencontre.

Le Port Polyvalent (DMP), le chemin de fer électrique et la nouvelle zone franche de PK 23 constituent, entre autres projets, la preuve de la coopération économique réussie entre la Chine et la République de Djibouti.

C’est pour cela que l’officiel chinois de haut rang a d’ailleurs, dans sa déclaration, fait état de la « détermination de son pays à poursuivre et étendre à tous les secteurs d’activités les partenariats gagnant-gagnant avec la République de Djibouti ».

« La Chine apprécie l’important concours que, sous la houlette du Président Guelleh, la République de Djibouti lui apporte, notamment pour s’acquitter de ses missions internationales », a fait observer le Ministre chinois, réitérant « la détermination de son pays à demeurer un allié fiable et durable du développement djiboutien. »

Lors de son audience avec le Président djiboutien, M Wang Yi était accompagné d’une délégation de haut niveau comprenant le Vice-Ministre chinois des Affaires étrangères en Charge de l’Afrique et du Moyen-Orient, du Vice-Ministre du Commerce et du Vice-Président de l’Agence chinoise pour le Développement et la Coopération internationale.

A noter la participation à cette rencontre de l’Ambassadeur de la République populaire de Chine auprès de la République de Djibouti, M Zhuo Ruisheng.

Coté djiboutien, à noter la présence, entre autres, à ces entretiens du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Mahmoud Ali Youssouf, du Ministre de l’Economie et des Finances, M Ilyas Moussa Dawaleh, du Secrétaire Général du Gouvernement, M Mohamed Hassan Abdillahi et du Secrétaire Général de la Présidence, M Mohamed Abdillahi Waiss.

L’Ambassadeur de la République de Djibouti auprès de la République populaire de Chine, M Abdallah Abdillahi Miguil, a également pris part à cette audience.

 

 

Le président Ismail Omar Guelleh préside les travaux du premier conseil des ministres de l'année

Le président Ismail Omar Guelleh préside les travaux du premier conseil des ministres de l'année

Sous la Présidence de Son Excellence, Monsieur ISMAÏL OMAR GUELLEH, Président de la République, Chef du Gouvernement a eu lieu ce Mardi 07 Janvier 2020, la 1ère Séance du Conseil des Ministres. 

Ont été examinés et approuvés les textes suivants : 

Présidence de la République.

1ère Question : Projet de Loi portant création du Fonds Souverain de Djibouti.

Le présent projet de Loi a pour objet la création et la mise en place d’un Fonds Souverain. Il a été démontré la faisabilité et la pertinence d’un Fonds Souverain en République de Djibouti et la nécessité impérieuse de se doter de ce mécanisme afin de mieux gérer le surplus de la trésorerie publique et de générer de l’épargne pour les générations futures. Ce Fonds d’investissement détenu par l’Etat aura pour missions d’investir dans le tissu économique des projets rentables et à fort potentiel de création d’emploi et de co-investir avec les investisseurs nationaux et internationaux dans des projets propices au développement du pays. Pour mener à bien ses missions et atteindre les objectifs, il a été jugé nécessaire de créer une Société Anonyme de droit privé avec une structure de gouvernance simplifiée. La création de ce Fonds Souverain permettra de contribuer au développement et à la croissance économique du pays, à la diversification des sources de revenus de l’Etat, à la pérennisation des rentes existantes ou futures. Ce Fonds Souverain est ainsi appelé à mettre en œuvre, financer et soutenir tous les secteurs et en particulier les projets jugés stratégiques par le Gouvernement notamment l’énergie, le tourisme, les infrastructures, pêche etc... La mise en place de cet outil financier permettra également à notre pays de mobiliser davantage de ressources et de financement à des conditions favorables. 

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

2ème Question : Projet de Décret portant statut particulier du corps des enseignants-chercheurs de l’Université.

Le présent projet de Décret a pour objet de définir le statut des enseignants-chercheurs de l’Université de Djibouti. Aujourd’hui, l’Université dispose des 300 enseignants dont 92 docteurs pour remplir ses missions de service publique de formation et de rechercher dans des conditions optimales. Afin de poursuivre le processus de mastérisation d’une part et d’amorcer la mise en place des premières formations doctorales en cotutelle avec les universités partenaires, il est nécessaire de mettre en place un nouveau cadre statuaire pour le corps enseignant. Ce Décret vise à créer deux cadres à savoir celui des maitres de Conférences et celui des Professeurs d’Université. Il définit les missions de ce nouveau corps et clarifie les conditions d’exercices des fonctions d’enseignements et de recherche au sein de l’Université. Ce projet permettra de mettre en valeur des ressources humaines pour un développement socioéconomique durable. Il s’inscrit également dans la stratégie visant à accroitre la dimension internationale et régionale de l’Université de Djibouti.  

3ème Question : Projet de Décret fixant les conditions et modalités d’octroi, aux établissements privés d’enseignement supérieur, de l’accréditation des filières de formation et de son retrait.

4ème Question : Projet d’Arrêté fixant le cahier des charges des accréditations de filières de l’enseignement supérieur privé.

Le premier projet a pour objet de modifier le Décret sur les conditions et modalités d’octroi de l’accréditation des filières de formation. Ce projet prévoit des nouvelles procédures d’évaluation des dossiers de demande d’accréditation en précisant toutes les étapes ainsi qu’en introduisant une double évaluation par le Ministère de l’Enseignement et une équipe d’experts indépendants. Ce texte tend à garantir la qualité des conditions et contenus de formation de l’offre d’enseignement supérieur dispensée par le secteur privé. Le second projet définit le Cahier des Charges des accréditations de filières de l’enseignement supérieur privé. Ce texte intègre une liste exhaustive de paramètres exigés lors de l’évaluation des demandes d’accréditations, ainsi que les formats des diplômes qui pourront être délivrés par les instituts supérieurs privés. L’adoption de ces projets permettra de renforcer le suivi des activités d’enseignements et des formations des instituts supérieurs privés répondant aux besoins de meilleure qualification. Il constitue un socle organisationnel de la normalisation de l’enseignement supérieur privé. 

Ministère du Travail chargé de la Réforme de l’Administration.

5ème Question : Projet de Décret portant sur la Tarification des Etablissements Sanitaires du Ministère de la Santé.

Le projet de Décret a pour objet d’abroger et remplacer les dispositions du Décret n°2017-114 sur la Tarification des Etablissements Sanitaires du Ministère de la Santé. Les dépenses de l’Assurance Maladie Universelle ont atteint des proportions considérables et risquent de compromettre la mise en œuvre de la couverture médicale universelle. Aussi, il a été décidé de revenir à la Tarification de l’Arrêté n°2015-795 qui fixe les actes et procédures médicales pris en charge par l'Assurance Maladie Universelle ainsi que leurs tarifs de remboursement par la CNSS. Cette mesure est rendue nécessaire d’une part dans un souci d’intérêt général pour pérenniser l’Assurance Maladie Universelle et d’autre part de disposer d’une réglementation conforme aux standards internationaux en la matière. L’adoption de ce projet permettra à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale d’exécuter ses missions dans des meilleures conditions notamment l’amélioration de la couverture sociale de la population.  

Ministères du Logement/Affaires Sociales.

6ème Question : Projet de Décret modifiant et complétant le Décret n°2017-194/PR/MDMHUEL portant Déclaration d’Utilité Publique du périmètre d’étude des Projets de Développement Urbain Intégré 2 à Balbala.

Le présent projet de Décret a pour objet de modifier et compléter le Décret portant déclaration d’utilité publique le périmètre d’étude du Projet de Développement Urbain Intégré 2 à Balbala. Notre pays a obtenu un financement additionnel d’un montant de 7 millions d’Euros soit 1,3 milliards FD qui a pour objectif d’accroitre les réalisations en augmentant le volume des travaux prévus liés au désenclavement et à l’amélioration du cadre de vie notamment des quartiers de Layableh et Moustiquaire. Pour avoir une meilleure cohérence des actions visées dans la stratégie d’ensemble de long terme et avoir un impact rapide dans la réduction de la pauvreté dans le secteur, il est jugé nécessaire de modifier certaines dispositions du Décret susvisé. Ce projet s’inscrit dans une vision stratégique de long terme avec la réalisation des diverses composantes notamment des infrastructures routières, équipements marchants et sociaux de proximité ainsi que la réorganisation du foncier. Il vise à améliorer les conditions de vie des populations de ces quartiers et renforcer les capacités productives des populations vulnérables. 

Secrétariat d’Etat à la Jeunesse et aux Sports.

7ème Question : Projet d’Arrêté approuvant et rendant exécutoire le Budget prévisionnel 2020 de l’Institut National de Formation Sportive.

Le budget prévisionnel de l’Institut National de Formation Sportive pour l’exercice 2020 est arrêté en charges et en produits à 42 millions FD. Cet établissement de formation sportive a pour mission principale la gestion des Centres Sportifs, la formation des ressources humaines et la promotion du développement du sport national à travers la détection des jeunes talents. Ce budget à l’établissement permettra d’améliorer sa gestion administrative et financière et poursuivre sa mission. L’adoption de ce projet permet de consolider cet outil de promotion et de développement du sport national.

 

 

 

PRESIDENCE: Le chef de l’Etat préside la 25ème séance du Conseil des Ministres

PRESIDENCE: Le chef de l’Etat préside la 25ème séance du Conseil des Ministres

 Sous la Présidence de Son Excellence, Monsieur ISMAÏL OMAR GUELLEH, Président de la République, Chef du Gouvernement a eu lieu ce Mardi 31 Décembre 2019, la 25ème Séance du Conseil des Ministres.

Ont été examinés et approuvés les textes suivants :

 Présidence de la République.

1ère Question : Projet de Loi portant création de l’Autorité de Régulation Multisectorielle de Djibouti.

Le présent projet de Loi a pour objet la création de l’Autorité de Régulation Multisectorielle de Djibouti. Notre pays dispose d’importants atouts : un port d’une envergure régionale, un système de télécommunication performant et des ressources d’énergies renouvelables. Afin d’attirer les investissements et améliorer le climat des affaires, il est nécessaire de créer un environnement favorable fournissant des directives claires, transparentes et prévisibles à toutes les parties prenantes. Le projet de Loi vise à mettre en place un organe de régulateur multisectoriel chargé du secteur des Télécommunications et du secteur de l’Énergie. Cette Autorité indépendante renforcera le cadre juridique et règlementaire existant et permettra de séparer la fonction de régulation de celle de prestation de services. Les missions principales seront de créer et superviser les conditions de compétition loyale, de dynamiser l’économie nationale et d’assurer un accès non discriminatoire et à des coûts abordables. Ce cadre servira aussi à asseoir une meilleure coordination des secteurs régulés.

 Ministère de l’Energie chargé des Ressources Naturelles.

2ème Question : Projets de Loi portant approbation des Comptes financiers de la Société Internationale des Hydrocarbures de Djibouti pour les exercices 2016 et 2017.

Les comptes définitifs de la Société Internationale des Hydrocarbures de Djibouti pour les exercices 2016 et 2017 montrent que les excédents bruts d’exploitations restent positifs et confirment la bonne performance de cet établissement. Au cours de ces exercices, les activités de la Société à continuer de sécuriser l’approvisionnement du carburant, ainsi que l’importation des produits pétroliers aux prix abordables.

Ministère de la Défense chargé des Relations avec le Parlement.

3ème Question : Projet d’Arrêté portant approbation du Budget prévisionnel 2020 de la Caisse Militaire de Retraite.

Le budget prévisionnel de la Caisse Militaire de Retraites pour l’exercice 2020 est arrêté en dépenses à 2,2 milliards FD. Les recettes prévisionnelles du budget connaissent une progression dû principalement aux divers avancements du personnel militaire. Ce budget prend en compte la mise en œuvre de la maitrise des dépenses techniques.

Ministère de l’Economie et des Finances, chargé de l’Industrie.

4ème Question : Projet d’Arrêté portant adoption du Budget prévisionnel de l’exercice 2020 du Fonds de Garantie Partielle des Crédits de Djibouti.

Le budget prévisionnel 2020 du Fonds de Garantie Partielle des Crédits de Djibouti est arrêté en recettes et charges à 60 millions FD. Le Fonds est une institution financière spécialisée ayant pour mission de contribuer au développement et à la promotion d’un secteur privé et d’un réseau de petites et moyennes entreprises ou industries modernes aptes à promouvoir le développement économique et social de notre pays. Ce budget permettra au Fonds de Garantie Partielle des Crédits de Djibouti de contribuer à l’amélioration des conditions d’accès au financement des entreprises.

Ministère de l’Equipement et des Transports.

5ème Question : Projet d’Arrêté portant approbation du Budget prévisionnel 2020 de l’Agence Nationale de la Météorologie de Djibouti.

Le budget prévisionnel de l’Agence Nationale de la Météorologie de Djibouti pour l’exercice 2020 est arrêté en produits à 254 millions FD. Ce budget 2020 vise la poursuite des objectifs et missions qui lui sont assignés notamment satisfaire les besoins en assistance météorologique nécessaire à la sécurité aérienne, renforcer l’assistance en métrologie maritime, veiller à l’évolution du changement climatique. 

Ministère de l’Agriculture, de l’Eau, de la Pêche, de l’Elevage et des Ressources Halieutiques.

6ème Question : Projet d’Arrêté portant adoption du projet de Budget prévisionnel 2020 du Laboratoire National d’Analyses Alimentaires.

Le budget prévisionnel de l’exercice 2020 du Laboratoire National d’Analyses Alimentaires est arrêté en produits à 483 millions FD. En 2020, le Laboratoire atteindra l’amélioration de la qualité des produits alimentaires importés grâce à une meilleure surveillance et la mise en place d’un système intégré de contrôle sanitaire, l’appui pour l’émergence d’une industrie agroalimentaire au niveau national, la mise à disposition pour le professionnel de l’agroalimentaire des outils de diagnostics rapides et fiables et la mise en place d’un réseau de surveillance et de veille sanitaire. 

   Ministère du Budget.

7ème Question : Projet d’Arrêté portant l’affectation d’une parcelle de terrain au profit du Ministère du Travail chargé de la Réforme de l’Administration.

8ème Question : Projet d’Arrêté portant la concession définitive d’une parcelle de terrain sise à Balbala Sud.

9ème Question : Projet d’Arrêté portant attribution d’une parcelle de terrain sise à Nagad au profit de l’Institut Supérieur de Comptabilité et Administration des Entreprises.

10ème Question : Projet d’Arrêté portant transfert de droit de propriété sur deux parcelles de terrains urbains bâtis au profit de l’Ambassade d’Arabie Saoudite de Djibouti.

11ème Question : Projet d’Arrêté portant l’affectation d’une parcelle de terrain au Ministère de l’Energie chargé des Ressources Naturelles.

Le Ministre du Budget a présenté plusieurs textes. Le 1erprojet d’Arrêté a pour objet l’affectation d’une parcelle de terrain d’une superficie de 3000 m² sis aux Saline Ouest au profit du Ministère du Travail et mise à la disposition de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale. Cette parcelle est destinée à l’implantation d’un hôpital de maternité. Le 2èmeprojet accorde au Ministère de la Défense, la concession définitive sur la parcelle de terrain non bâtis d’une superficie de 89,5 hectares sis à Balbala Sud, destinée à l’implantation des logements sociaux.Le 3ème projet d’Arrêté est relatif à l’attribution d’une parcelle de terrain d’une superficie de 10.000 m² situé à Nagad au profit de l’Institut Supérieur de Comptabilité et Administration des Entreprises, destinée à l’implantation d’un Institut privé de l’Enseignement Supérieur. Le 4ème projet d’Arrêté fait transfert de propriété de deux parcelles de terrain urbaines bâties respectivement l’une souscrit au nom de l’Education Nationale et l’autre dénommée l’’Institut Islamique. Ces parcelles seront l’objet de mutation au nom de l’Ambassade d’Arabie Saoudite à Djibouti. Enfin, le5èmeprojet d’Arrêté a pour objet l’affectation d’une parcelle de terrain d’une superficie de 12,43 hectares dans le secteur de Damerjog. Cette parcelle est mise à la disposition de la Société CREC-DJIB SAS, destinée à la construction d’un parc d’énergie renouvelable. Ce projet contribuera à appuyer la politique nationale énergétique.

Communications.

Le Ministre de l’Urbanisme, de l’Environnement et du Tourisme a fait un compte rendu sur sa participation à la 25ème Session de la Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques qui s’est tenue du 02 au 13 décembre 2019 à Madrid. Il a fait également un rapport de mission sur la 22ème Session du Conseil Ministériel Arabe du Tourismeet sur la signature du mémorandum d’entente entre l’Arabie Saoudite et Djibouti qui se sont tenues du 22 au 24 décembre 2019 en Arabie Saoudite.

Message de vœux de fin d’année du Président de la République

Message de vœux de fin d’année du Président de la République

Mes chers compatriotes

Nous voici au seuil d’une nouvelle année. L’occasion pour moi de vous souhaiter à toutes et à tous mes meilleurs vœux de santé, de bonheur et de prospérité.

Au moment où beaucoup d’entre nous vont célébrer l’entrée dans la nouvelle année, dans la joie et l’enthousiasme, je veux qu’on pense tout d’abord, très sincèrement et très affectivement, à nos compatriotes qui sont diminués par les épreuves de la vie. Nous implorons le Tout Puissant pour leur prompt rétablissement.

Je veux également, au seuil de cette nouvelle année, qu’on pense fortement à nos forces de défense et de sécurité qui sont investis, corps et âmes, dans notre protection et  celle de notre Nation.

Mes chers compatriotes,

L’année qui vient de s’écouler a été riche en événements qui ont permis à notre pays de poursuivre sur le chemin de notre développement économique. Mais, hélas, cette année a été aussi marquée par des inondations sans précédant qui ont éprouvé beaucoup de nos compatriotes. Je veux ici saluer l’esprit de solidarité et d’entraide des Djiboutiennes et des Djiboutiens qui nous a permis de surmonter cette épreuve. Ainsi que l’engagement des pays amis qui s’est manifestée à notre égard en cette douloureuse circonstance.

Mes chers compatriotes,

D’année en année, notre pays poursuit sa transformation. Nous pouvons avec fierté regarder vers le passé et nous réjouir des progrès que nous avons réalisés. Et plaider nos acquis socioéconomiques et politiques. Mais ces acquis et d’autres, doivent, au contraire nous permettre de nous projeter dans le futur. Ces acquis doivent nous remplir d’espoir et d’optimisme. Et nous convaincre que notre futur dépend entièrement de nous, de notre capacité, de notre mobilisation, et de notre engagement.

Mes chers compatriotes,

Notre ambition pour notre Nation est intacte. Car cette ambition est soutenue, nourrie et entretenue par notre volonté à nous tous. Et cette ambition se concrétise déjà sous nos yeux, étape par étape, grâce à notre vision, à notre stratégie et à nos grands projets.

Cette nouvelle année 2020 nous trouvera donc encore sur le chemin de notre ambition, et dans la continuité de nos politiques et de nos engagements.

Cette année encore le gouvernement continuera sur le chemin des reformes. Des reformes qui visent à rendre notre service public plus efficace et plus performant. Mais également des reformes qui visent à rendre notre secteur privé plus dynamique et plus attractif. Le gouvernement veillera cette année encore à ce que notre croissance soit plus inclusive, aussi bien économiquement que socialement.

Et cette année encore le gouvernement sera à l’écoute de vos préoccupations et de vos aspirations. Car ce sont avant tout, vos idées, vos propositions et vos initiatives qui servent de fil conducteur à la politique du gouvernement.

Mes chers compatriotes,

Si notre pays compte dans la région, ce n’est pas seulement pour sa position stratégique. Notre pays compte aussi pour ce qu’il est, pour ses valeurs et pour ses principes.

C’est pourquoi, nous sommes fiers de ce que nous sommes: une nation en paix, une nation qui cultive la tolérance et la fraternité. C’est aussi ce message de paix, de tolérance et de fraternité que nous voulons partager avec la communauté internationale durant la nouvelle année.

Mes chers compatriotes, Je vous renouvelle encore mes meilleurs vœux de santé et de prospérité pour la nouvelle année.

Vive la République de Djibouti

Le Président de la République reçoit la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH)

Le Président de la République reçoit la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH)

Le Chef de l’Etat, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a reçu aujourd’hui, lundi, en fin de matinée, au Palais de la République, le Président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme, M Souleiman Omar Oudin, accompagné de ses principaux collaborateurs. 

L’audience servit de cadre à la remise d’un rapport combiné sur les  activités réalisées par l’institution durant les années 2017 et 2018. 

Reparti en quatre (4) volets, ce rapport combiné met respectivement en lumière les missions de l’institution, une rétrospective sur son action, les perspectives et ambitions qu’elle se fixe pour l’avenir et, les recommandations qu’elle suggère en vue d’une plus grande efficience de ses missions et prestations. 

La rencontre servit par ailleurs d’opportunité aux responsables de la CNDH de briefer le Chef de l’Etat sur les projections et initiatives qu’ils entendent rapidement entériner. 

 La diffusion d’un spot télévisé dédié à la vulgarisation de l’institution auprès de nos concitoyens et, la création d’antennes de relais au sein des régions de l’intérieur constituent, entre autres réalisations, les initiatives que la CNDH projette d’entériner. 

Le Secrétaire Général du Gouvernement, M Mohamed Hassan Abdilahi et le Secrétaire Général de la Présidence, M Mohamed Abdillahi Waïs, ont pris part à cette rencontre.