août 09, 2020

Le chef de l'Etat prend part à un sommet de l’IGAD dédié au coronavirus par vidéoconférence

Le chef de l'Etat prend part à un sommet de l’IGAD dédié au coronavirus par vidéoconférence

Le Président de la République prend part à un sommet de l’IGAD Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a pris part aujourd’hui, lundi, par vidéoconférence, à un sommet extraordinaire de l’Autorité Intergouvernementale pour le Développement (IGAD).

Organisé à l’initiative du Premier Ministre soudanais, M Abdallah Hamdok qui assure la Présidence tournante de l’IGAD, ce sommet était dédié au Coronavirus et aux protocoles intégrés de solidarité et de coopération que la région doit nécessairement adopter en vue d’une réponse concertée, coordonnée et efficace contre la pandémie.

La nécessité, pour les pays membres de l’Organisation, d’un échange d’informations et d’expertises sur la maladie, a été au cœur de cette réunion. Les discussions ont ensuite porté sur l’aptitude et les dispositions des pays de la région à souscrire aux mesures d’accompagnement propices à la non prolifération du COVID-19.

Sur ce sujet, les débats ont mis en lumière les défis posés par la question essentielle de confinement et sa conséquence la plus directe pour les Etats : le ralentissement des activités économiques et la prise en charge des populations les vulnérables. Le sommet servit également de plateforme de discussion à l’élaboration d’un cadre global d’interaction de l’IGAD avec les différents partenaires autour du COVID-19. Sur ce volet précis, il a essentiellement été question de la mise en place d’un protocole intégré d’action qui permet à l’IGAD de définir collégialement, sur le principe des spécificités propres à tous ses pays membres, l’appui et le soutien de partenaires régionaux, continentaux et internationaux en matière de solidarité autour du Coronavirus.

La participation du Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a essentiellement été marquée par une importante allocution qu’il fit au sein de ce sommet en vidéoconférence. Dans cette intervention, le Chef de l’Etat djiboutien a procédé à l’inventaire général des mesures prises par notre pays en vue d’éviter la propagation du coronavirus.

Dans ce sens, le Président Guelleh a, entre autres mesures entérinées par notre pays, cité la fermeture des frontières, la mise en place de centres spécialisés pour le dépistage, le traitement et la quarantaine de patients du COVID-19, le confinement de la population… « Les premières conséquences du confinement se font déjà sentir, notamment pour des milliers de gens des pays de notre région qui vivaient au quotidien de leurs forces de travail », a déploré le Chef de l’Etat, favorable à « l’initiation rapide de mesures d’assistance et de prises en charge immédiates pour ces composantes démographiques vulnérables ».

Le Président Ismail Omar Guelleh mit également à profit cette allocution pour attirer l’attention sur l’intérêt lié à la création d’un « fonds de solidarité de l’IGAD et dédié à la lutte contre le Coronavirus. » Ce fonds servirait, pour les pays de l’IGAD, de précieux sponsor à une coordination efficace et une prévention propice à la résurgence du COVID-19 dans la région », a-t-il indiqué.

« La maladie ne connait ni nationalité, ni frontière », a plaidé le Président Guelleh qui a laissé entrevoir un autre intérêt lié à la création de ce fonds à travers sa « vocation à renforcer les mécanismes d’alerte, de veille et d’anticipation épidémiologique des pays de la région ». Et le Chef de l’Etat d’apporter son « approbation totale au Premier Ministre éthiopien Abiy Ahmed qui, dans le cadre de la dernière réunion du G20, a évalué à 150 milliards de dollars les besoins multiformes de l’Afrique en matière de lutte contre le Coronavirus ».

Outre le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh et le Premier Ministre soudanais qui assure la Présidence tournante de l’IGAD, l’ensemble des autres Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres de l’Organisation, notamment le Premier Ministre éthiopien, M Abiy Ahmed Ali, le Président ougandais, M Yuweri Museveni, le Président kenyan, M Uhuru Kenyatta, le Vice-Président sud soudanais, M Riek Machar et le Président somalien, M Mohamed Abdillahi Mohamed, ont pris part à ce sommet extraordinaire de l’IGAD. A noter également la participation à cette réunion par vidéoconférence de l’IGAD du Secrétaire exécutif de l’Organisation, M Workeneh Gebeyehu.

 

Le Premier ministre préside une importante réunion de crise sur le COVID-19

Le Premier ministre préside une importante réunion de crise sur le COVID-19

Le Premier ministre Abdoulkader Kamil Mohamed a présidé ce samedi 28 mars 2020 une importante réunion de crise.

La réunion a eu lieu au palais du peuple et a vu la participation de plusieurs membres du gouvernement et, des représentants des forces des défenses et de sécurité.

il a été largement discuté de la situation actuelle de confinement général décrété par le président de la république afin de protéger la population Djiboutienne contre  la pandémie de coronavirus.

Selon le premier ministre, la république de Djibouti a recensé 15 cas positifs dont le militaire espagnol rapatrié où l’état clinique de ces personne est stable et ne présente aucune complication.

Des mesures fiscales générales et spécifiques seront annoncées afin de soutenir les entreprises et autres secteurs économiques touché par cette crise sanitaire.

Les forces de Défense et de la Sécurité sont à pied d’œuvre pour faire respecter les mesures des confinements.

 

Coronavirus: premier jour de confinement sur le territoire national

Coronavirus: premier jour de confinement sur le territoire national

Après les décisions de confinement annoncées hier par le président de la république, nombreux sont les commerçants qui se conforment aux directives de confinement.

A voir certaines artères de la capitale, notamment le secteur commercial, l’on pourrait penser que Djibouti se compare à une journée du mois de ramadan.

Cafés, restaurants ou buvettes étaient fermés ce matin.

Nos équipes qui ont sillonné la capitale ont rencontré un décor de ville déserte comme vous le voyez sur ces images.

Des mesures de confinement dans cette phase de prévention avancée contenues dans les directives du gouvernement afin de limiter la circulation des personnes et partant de là, la circulation virale dont les personnes sont les vecteurs.

Sur un autre plan, le transport en commun également a été réglementé avec un nombre maximum pour chaque catégorie de bus, soit 14 passagers pour les grands bus, six pour les mini bus et deux passagers pour les tricycles "bajajs".

Ces mesures ont pour objectif de respecter les distances de sécurité entre les personnes empruntant les transports en commun.

Les agents de la police nationale et de la sécurité routière ont été mobilisé sur les artères de la capitale afin de procéder à des contrôles visant à faire respecter les nouvelles consignes de sécurité.

Toutefois, les propriétaires des bus profitent de l’occasion pour augmenter le prix des transports qui monte aux environs de 100 fd par personne soit le double du prix initial.

Seul le respect du confinement peut inverser cette tendance, dès lors que le nombre de passagers va diminuer.

Le chef de l’Etat préside la 5ème Séance du Conseil des Ministres

Le chef de l’Etat préside la 5ème Séance du Conseil des Ministres

Sous la Présidence de Son Excellence, Monsieur ISMAÏL OMAR GUELLEH, Président de la République, Chef du Gouvernement a eu lieu ce Mercredi 25 Mars 2020, la 5ème Séance du Conseil des Ministres.

Ont été examinés et approuvés les textes suivants :

MINISTÈRE DE LA SANTE

1ère Question : Communication sur la pandémie et ses répercussions.

Le Ministre de la Santé a fait une communication sur la pandémie et ses répercussions et plus particulièrement le plan d’action pour la prévention et la réponse à la Maladie à COVID-19. Il a rappelé que cette maladie à coronavirus appelé COVID-19 est une nouvelle souche de coronavirus n’ayant encore jamais été identifié chez l’homme. L’infection de ce virus provoque des maladies respiratoires allant de légères à graves. Il n’existe actuellement aucun vaccin disponible pour se protéger contre l’infection. Face à l’évolution de l’épidémie du COVID-19, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré cette épidémie comme une urgence de santé publique de portée internationale le 30 janvier 2020. Dans ce contexte et face à la propagation mondiale de cette pandémie, un dispositif de prévention et de riposte a été élaboré par le département de la santé. Ce plan d’action s’articule autour de la surveillance des patients suspects d’infection due au COVID-19 notamment la conduite à tenir, la gestion des cas et stadification, l’accroissement des capacités des intervenants dans la surveillance des points d’entrée et la prise en charge des cas de COVID-19. Il souligne que des mesures nécessaires et préventives ont été prises pour prévenir et protéger la population sur tous les plans avec les différents services concernés. Il s’agit notamment de la création de site dédié à la quarantaine et à la prise en charge, une ligne verte a été crée pour répondre à toutes les questions et préoccupations de la population concernant le COVID-19 et au signalement des personnes symptomatiques pour qu’elles soient dirigées vers les structures adéquates. Le renforcement des mesures de surveillance de tous les points d’entrée maritimes et terrestres, le renforcement des campagnes d’information sur les bonnes pratiques de prévention, la disponibilisation des tests pour le COVID-19 en quantité suffisante et la distribution d’équipements de protection (gants, masques etc.) à l’ensemble du personnel soignant a été mis en place. Ce plan d’action vise à se préparer et répondre avec efficacité en cas d’urgence. Il constitue un document de référence pour la prise en charge standardisée des cas de COVID-19 à tous les niveaux du système de santé à Djibouti. Il s’inspire des recommandations de l’OMS en matière de lutte contre le coronavirus et pourra être actualisé à mesure que des nouvelles informations sur le COVID-19 soient disponibles.

MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIE ET DES FINANCES CHARGE DE L’INDUSTRIE

2ème Question : Projet de Loi portant ratification de la Convention de financement pour l’achat de produits pétroliers raffinés.

Le projet Loi a pour objet la ratification d’un Accord de financement d’un montant de 12 milliards de Francs Djibouti entre la République de Djibouti et la Société Internationale Islamique de Financement du Commerce. Cette convention de financement est destinée à l’achat des produits raffinés et contient des dispositions sur le montant du financement, les modalités de paiement, la loi applicable et les procédures de règlement de différend. Ce projet permettra de combler les besoins en hydrocarbures et visera également à renforcer le rôle de la Société Internationale des Hydrocarbures de Djibouti en tant qu’acteur essentiel chargé de l’approvisionnement régulier du maintien de stabilité du prix et de la gestion du stock stratégique.

MINISTÈRE DU TRAVAIL CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L’ADMINISTRATION

3ème Question : Projets de Décrets portant nomination.

Sont nommés :

- M. Ali Sillaye Abdallah, Chef de Cabinet du Premier Ministre ;

- M. Said Kaireh Youssouf, Directeur de l’Hydraulique Rurale par intérim au Ministère de l’Agriculture, de l’Eau, de la Pêche, de l’Elevage et des Ressources Halieutiques ;

- M. Sameh Ali Ahmed, Directeur Administratif et Financier au Ministère du Travail chargé de la Réforme de l’Administration.

 

 

Déclaration du président de la république : confinement général

Déclaration du président de la république : confinement général

Mesdames et Messieurs, Chers Compatriotes

Comme vient de nous le confirmer le ministère de la Santé et grâce à notre dispositif national de lutte contre le COVID-19, les 2 premiers cas positifs à ce virus viennent d’être recensés sur notre territoire.

Il s’agit de deux personnes de nationalité djiboutienne: un homme en provenance de France via Addis-Abeba avec le vol Ethiopian Airlines et une femme en provenance d’Istanbul via le vol Turkish Airlines tous les deux arrivées le 17 mars 2020. Leur état clinique ne présente pour l’instant pas d’inquiétudes. Elles sont actuellement à Bouffard et leurs entourages ont été contactés.

Je demande à l’ensemble des voyageurs arrivés sur les vols des 14 derniers jours de venir se faire tester le plus rapidement possible au centre de prise en charge du Covid-19 sis à l’hôpital Bouffard et surtout de minimiser les contacts avec la population.

Nous demandons également à tous nos concitoyens de restreindre leurs déplacements au stricte nécessaire et d’éviter tout rassemblement.

J’ai par ailleurs décrété une semaine de congé pour l’ensemble du personnel non essentiel de l’administration en dehors bien évidemment des services de santé, de la police, de la douane, de la gendarmerie et de l’armée.

Le personnel nécessaire au bon fonctionnement des services essentiels comme l’eau, l’électricité, les télécommunications devront également travailler pour minimiser les contraintes pour la population.

Les commerces non essentiels devront également être fermés à l’exclusion des supermarchés, marchés et autre distributeur d’alimentation, des pharmacies et des banques, et les stations-services.

Je demande à l’ensemble de la population de respecter ces mesures et d’appliquer les consignes pour nous aider à contenir le COVID-19.

Le virus ne circule que si nous le faisons circuler. Restez chez vous en petit comité le plus pos-sible afin de ne pas mettre en danger vos proches et vos concitoyens.

Je rappelle également les mesures barrières indispensables que sont le lavage des mains et le maintien des distances sociales.

Tout sera mis en œuvre pour que dans les prochains jours, les équipes sur le terrain puissent travailler, de façon sécurisée, à endiguer cette pandémie.

Ensemble nous y arriverons