janvier 20, 2020

Lancement officiel de la 4ème Edition des Grands Concours scolaires Saison 2019-2020

Lancement officiel de la 4ème Edition des Grands Concours scolaires Saison 2019-2020

Le ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, M. Moustapha Mohamed Mahamoud a procédé ce samedi 11 janvier 2020 au lancement officiel de la 4ème édition des Grands Concours Scolaires Saison 2019-2020.

Le Secrétaire général, M. Mohamed Abdallah Mahyoub, le directeur de l’Enseignement M. Abdi Dirir Guirreh, l’Inspectrice générale, Mme Mouna Ismail Abdou, ainsi que  des inspecteurs et de nombreux  chefs d’établissements ont pris part à cette rencontre de présentation du programme de cette 4eme édition des Grands Concours Scolaires.

L’inspecteur de la vie scolaire,  M. Amin Mohamed Houssein, a fait une large présentation sur les principales épreuves ainsi que le calendrier de la 4ème édition des Grands Concours Scolaires. 

Il fait ainsi le tour de toutes les compétitions et épreuves prévues dans le cadre des GCS, dont notamment la Compétition du Jeune Champion, mais aussi le concours innovateur pédagogique pour les enseignants cette année. 

L’occasion pour le ministre de présenter ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Puis, il a félicité l’inspecteur de vie scolaire pour avoir intégré une nouvelle discipline innovante des enseignants. M. Moustapha Mohamed Mahamoud a rendu hommage et salué le travail des comités d’organisations des Grands Concours Scolaires.

L’occasion pour les différents inspecteurs et chefs d’établissements de débattre des modalités pratiques ainsi que des conditions de succès des grands concours scolaires. L’inspectrice générale, Mme Mouna Ismail Abdou a conclu en réaffirmant l’engagement du MENFOP à tout mettre en œuvre pour le succès de cette nouvelle édition des GCS.

Le ministre de l’Education est intervenu pour expliquer les tenants et aboutissements de ces grands concours organisés chaque année.

Il a profité de l’occasion pour  revenir sur un sujet d’actualité concernant la sécurité à la sortie des écoles.

 

Clôture d'un atelier sur le renforcement des capacités en éducation inclusive et équilibrée.

Clôture d'un atelier sur le renforcement des capacités en éducation inclusive et équilibrée.

Un atelier de renforcement des capacités des porteurs du projet pilote pour une éducation équilibrée et inclusive s’est déroulé du 29 au 31 décembre au centre de formation des enseignants de l'enseignement fondamental.

Second du genre, cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet pilote d’intégration des principes et des piliers de l’éducation inclusive et équilibrée dans le curricula de l’enseignement fondamental. 

Les trois journées de formation ont permis de mettre les enseignants, les chefs d'établissements, les conseillers pédagogiques et les  inspecteurs, dans les conditions nécessaires au succès de la mise en œuvre du projet pilote dans les six établissements scolaires concernés.
Pour rappel, le ministre Moustapha Mohamed Mahamoud avait indiqué lors du lancement de l'atelier, que les porteurs du projet pilote doivent indéniablement mettre en œuvre toutes leurs expertises et expériences pour atteindre les objectifs escomptés.

La cérémonie de clôture de l’atelier a vu la participation de Issa Kamil, conseiller technique du MENFOP et vice président du comité Ad Hoc pour les préparatifs du 3ème Sommet mondial pour une éducation inclusive et équilibrée qui se tiendra à Djibouti du 27 au 29 janvier 2020.

Notons également la participation de Ayane Osman Abrar et Mouna Ismael Abdou, respectivement Secrétaire exécutive du CSE et Inspectrice générale de l’enseignement générale, ainsi que Mohamed Moussa Yabeh, Abdi Dirir Guirreh, Awaleh Abdoulkader et Moustapha Djama, respectivement conseiller du MENFOP, Directeur général de l’enseignement, et Directeurs et chef de service CFEEF.
Pour la fondation Education Relief Foundation, Amapola Alama (Directrice des programmes à l'ERF) et Julie Couzinet (Assistante de programmes à l’ERF) ont pris part à la session de formation.

Enfin, sachez que ce projet pilote a démarré le 3 Novembre 2019 et devra se poursuivre jusqu’en Juin 2020, date à laquelle, les conclusions seront tirées des premières expérimentations.

La Première dame de Djibouti parraine une cérémonie de remise de diplôme.

La Première dame de Djibouti parraine une cérémonie de remise de diplôme.

 C’était ce matin, la première dame de la république et Présidente de l’Union Nationale des Femmes Djiboutienne madame Khadra Mahamoud Haid, a parrainé une cérémonie de remise de diplôme. Un événement accueilli avec la présence des membres du gouvernement et de nombreuses personnalités publiques et un parterre d’étudiants.

A son arrivée, la premier Dame a été accueilli par la Directrice de l’Ecole Choukri Abdillahi, et des élèves.

La présence hautement importante de la première Dame du pays donnait un écho plus large à l’engagement de celle qui, à la tête de l’Union Nationale des Femmes Djiboutiennes a toujours œuvrée depuis des années à l’amélioration de la condition féminine à Djibouti.

Cette année, toujours est-il que cette remise de diplômes traduisait cette année pour l'ISCAE une importance particulière. Elle marquait l’émergence de la première promotion, promotion Abdillahi Mouhoumed Abdillahi.

Cet événement qui marque le passage de la vie d’étudiant à la vie professionnelle, est le reflet d’une grande école, d’une vie associative très active, de relations internationales privilégiées.

Un instant solennel qui a été l’occasion de rendre hommage aux étudiants en fin de cursus, aux parents ainsi qu’à toutes les personnes participant de près ou de loin à la formation des cadres et dirigeants du monde de demain.

Cette journée s’est ouverte avec une lecture de Saint-Coran, suivi de l’hymne nationale mais aussi celui de l’Institut, le tout accompagné de chants et poème.

Choukri Abdillahi a dans son allocution remerciée la première Dame Kadra Mahamoud Haid a-t-elle fièrement rappelé est et restera au cœur de tous les combats touchant à l’émancipation des femmes et leur intégration pleine et entière dans tous les secteurs d’activités.

A son tour, le ministre de l’Enseignement Supérieur a souligné le parcours de ces jeunes diplômés qui peut être perçu comme une accumulation de prouesses à la fois humaines et techniques. Il y’a quelques années encore, a-t-il rappelé une telle entreprise pouvait paraître caduque…les temps ont changé.

 

CFEEF: formation sur le décrochage scolaire

CFEEF: formation sur le décrochage scolaire

Une formation de deux jours sur  le décrochage scolaire a eu lieu au CFEEF.

Animé par une équipe de conseillers techniques, cet atelier destiné aux chefs d’établissements, et autres personnels d’encadrement, vise à apporter des solutions appropriées à ce phénomène d’arrêt d’études au niveau secondaire essentiellement et avant l’obtention d’un diplôme.

Le décrochage scolaire désigne le fait d´abandonner un parcours scolaire avant l’obtention d’un premier diplôme ou encore d’une qualification.

Le décrochage scolaire est un phénomène complexe et multifactoriel qui ne survient pas du jour au lendemain. Le parcours scolaire du jeune subit constamment les influences d’un certain nombre d’éléments, appelés « déterminants de la persévérance scolaire ».

Lorsque ces éléments exercent une influence négative, on parle de facteurs de risque, qui augmentent la probabilité d’un parcours scolaire plus difficile, pouvant mener au décrochage.

MENFOP: ouverture d’échoppes dans les établissements scolaires

MENFOP: ouverture d’échoppes dans les établissements scolaires

Le proviseur du lycée d’Etat de Djibouti accompagné du directeur de l’Enseignement Fondamental par intérim, des conseillers techniques du ministère de l’Education, et de la chargée des Affaires Sociales de la mairie de Djibouti ont procédé jeudi 12 décembre 2019 à l’ouverture des échoppes dans les établissements scolaires.  

 L’objectif étant d’une part de contribuer à l’amélioration de la situation des femmes-vendeuses installées devant les établissements scolaires publics de la Ville de Djibouti et d’autre part à sécuriser l’hygiène de la nourriture vendue dans les établissements scolaires.

 Pour y arriver, des cabines en aluminium d’une dimension de 2,30 mètre de hauteur de 1.40 mètre de largeur pouvant accueillir deux vendeuses par structures sont mises en place dans les différents établissements scolaires de la ville à savoir: (i) le collège de Bouloas, (ii) le lycée d’Etat de Djibouti (ii) le lycée de Djibouti Annexe, (iv) le Lycée Technique de Gabode et (v) le Lycée de Gabode. En somme, plus d’une vingtaine d’échoppes sont construites et opérationnelles et vont accueillir 40 femmes vendeuses.

 Ce projet pilote de réorganisation des femmes vendeuses des beignets par la mise en place des échoppes à l’intérieur des établissements scolaire a été conjointement réalisé par la Mairie de la Ville de Djibouti et le Ministère de l’éducation Nationale et de la Formation Professionnelle en partenariat avec la Police Nationale et la banque East Africa Bank.

 Cet événement a vu la participation des adjoints au maire, du président de la Commune de Boulaos et des hauts responsables du MENFOP.

 La responsable des Affaires Sociales de la Mairie de Djibouti Mme Intissar Ibrahim Houssein a rappelé que ce projet vise à lutter contre l’insalubrité devant les établissements scolaires. Elle a aussi souligné que les bienfaits de la consommation des aliments propres et emballés pour les élèves.

 

INTERNATIONAL SCHOOL OF AFRICA: la culture Djiboutienne à l’honneur

INTERNATIONAL SCHOOL OF AFRICA: la culture Djiboutienne à l’honneur

L’International School of Africa "ISA" a organisé une journée exceptionnelle intitulée «le bazar d'hiver» au sein de son site situé  à Nagad.

Cet évènement avait pour objectif  d'ouvrir la culture djiboutienne, dans sa diversité, à un large public composé de parents, élèves et autres invités, et d'offrir à ses élèves des activités et jeux divers.

Plusieurs associations et artistes djiboutiens ont été convié pour exposer leurs produits permettant aux parents, élèves et aux enseignants de découvrir  les multiples facettes de la culture djiboutienne et les produits artisanaux "made in Djibouti".

Cette journée de rencontres et de proximité a été fortement appréciée.  

La direction de l’école organise ce genre d’événements chaque année.

 

 

SOMMET MONDIAL DE L’ÉDUCATION ÉQUILIBREE ET INCLUSIVE: le ministre de l’Education Nationale dirige les travaux d’organisation

SOMMET MONDIAL DE L’ÉDUCATION ÉQUILIBREE ET INCLUSIVE: le ministre de l’Education Nationale dirige les travaux d’organisation

Le ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, Moustapha Mohamed Mahamoud, a dirigé ce mardi 10 décembre 2019 les travaux de la première réunion de la commission d’organisation du 3ème Sommet mondial de l’Éducation Équilibrée et Inclusive prévu les 27, 28 et 29 janvier 2020 à Djibouti.

L’ensemble des membres de ladite commission dont notamment le directeur du protocole d’Etat, les hauts responsables de la Police Nationale, des représentants des ministères de la Santé, du Travail, de la Communication et de la Décentralisation ont tous pris part à cette rencontre qui a été l’occasion pour le ministre de lancer les préparatifs du Forum.

Cette présentation a ouvert la voie à des échanges tous azimuts qui ont permis d’aborder l’ensemble des aspects organisationnels de cette rencontre au sommet. Un accent particulier a été mis sur la synergie entre les différentes commissions qui devront travailler en étroite collaboration pour prévenir tous risques de couacs lors du sommet.

Le ministre a annoncé l’arrivée dans la semaine d’une équipe de la fondation pour l’éducation inclusive et équilibrée pour se coordonner avec la commission d’organisation du Sommet mondial. Une rencontre entre le staff de la Fondation et la commission permettra la mise en place d’un plan de travail concerté et cohérent dès la semaine prochaine