Le MENFOP organise un atelier de réflexion sur la formation continue

Sous le haut patronage du Premier ministre, le MENFOP organise un atelier de réflexion sur la formation continue du lundi 25 au jeudi 28 mars 2019 au Palais du peuple.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée ce lundi en présence du Premier ministre, M. Abdoulkader Kamil Mohamed, le minister de l’Education, M. Moustapha Mohamed Mahamoud, et de plusieurs membres du gouvernement.
Les partenaires de l’éducation nationale, les responsables du MENFOP et l’ensemble de la communauté éducative participent à cette rencontre. Après un mot de bienvenue, des cadres, des enseignants et des personnels administratifs ont témoigné sur les avantages de la formation continue aussi bien pour leur carrière que dans leurs compétences professionnelles. Des témoignages ont été appuyés par une courte intervention de la directrice générale du Centre de formation des enseignants de l’enseignement fondamentale, Mme Aicha Farah Iltireh, suivie d’un court reportage sur les rôles et missions du CFEEF.

Puis, c’est le ministre de l’Éducation Nationale et de la FORMATION PROFESSIONNELLE, M. Moustapha Mohamed Mahamoud qui est monté au créneau pour mettre l’accent sur l’intérêt de cet atelier de réflexion qui est destiné à définir les contours de la formation continue aussi bien « dans ses contenus, ses finalités et ses objectifs mais également dans son statut et sa stratégie de mise en œuvre ».
M. Moustapha Mohamed Mahamoud a d’ailleurs replacé dans son contexte cet atelier de réflexion qui, a-t-il dit, « va certainement nous propulser dans l’innovation et dans la transformation en raffermissant davantage notre engagement personnel et collectif à développer l’école djiboutienne inclusive et de qualité ».
A entendre le ministre, les trois journées de réflexions devront « concourir à l’atteinte des objectifs du projet transformateur de notre système à travers une nouvelle politique de

formation continue, le renforcement de capacités et la professionnalisation des personnels bénéficiaires. »
Mieux encore, la formation continue contribuera à « l’amélioration des méthodes d’enseignement à la faveur des pratiques innovantes, de l’emploi de nouveaux outils didactiques et de nouvelles méthodes pédagogiques » à en croire le ministre.
Moment fort de la cérémonie, l’intervention du Premier ministre, M. Abdoulkader Kamil Mohamed, qui n’a pas manqué de souligner l’importance accordée par le président de la République, M. Ismail Omar Guelleh aux ressources humaines qui sont les premières richesses nationales à valoriser. D’où son appel à réfléchir profondément pour repenser la formation continue qui est, selon lui, « un processus d’apprentissage permettant à l’enseignant d’acquérir des savoirs et des saviors-faire afin de développer constamment ses compétences professionnelles pour exercer avec plus d’efficacité les missions qui lui sont confiées ».