octobre 19, 2020

Cérémonie de lancement des travaux d’alimentation en eau potable à Bisidirou dans la région d’Obock

Cérémonie de lancement des travaux d’alimentation en eau potable à Bisidirou dans la région d’Obock

Sous le haut patronage du Premier ministre Abdoulkader Kamil Mohamed a eu lieu ce dimanche 11 octobre 2020 à Obock plus précisément à Fanteherou la cérémonie de lancement des travaux d’alimentation en eau potable Bisidirou.

Ce projet est financé par le Fonds Saoudien pour le Développement. Il s'agit de l'un des projets phares de la région qui vient de voir le jour. Il s'inscrit dans la ligne droite de la politique du chef de l'Etat pour le développement du pays. Ce projet de gestion d'eau permettra aux populations vivant entre Bissidiro et Rasbir d'avoir accès à l’eau potable. Tout au long du réseau d'adduction, un point d'eau sera mis en place pour que les populations s'approvisionnent en eau mais également pour pratiquer des activités agricoles, de l'élevage et ainsi se donner la capacité de créer la richesse chez eux.

Etaient présents à cette cérémonie les membres du gouvernement, les parlementaires et les hauts responsables de la région ainsi que des notables.

Le premier ministre a également lancé les travaux de nivellement, de compactage et marquage avant la pose du gazon du gazon synthétique d'Obock.

Assemblée nationale : réunion de la Conférence des présidents.

Assemblée nationale : réunion de la Conférence des présidents.

Ce jeudi 08 octobre 2020, l'institution parlementaire a abrité dans ses arcades, une réunion de la Conférence des présidents, en vue de transmettre les projets de texte en instance et de fixer les modalités de vote ainsi que la date de la séance publique, conformément aux articles 12, 21 et 40 du Règlement intérieur.

Cette assise conduite par le Président de l'Assemblée nationale, S.E Mohamed Ali Houmed, s'est déroulée en présence, côté « Gouvernement », du Premier ministre, S.E Abdoulkader Kamil Mohamed, et a vu comme il est d'usage, la participation de vice-présidents de l'Assemblée, du président de groupes parlementaires, de présidents des commissions permanentes.

Sur le fond des échanges, cinq projets de lois dont la recevabilité entérinée la veille, par le Bureau de l'Assemblée, ont été transmis par la Conférence aux commissions compétentes.

Ces dispositions sont :

  • le projet de loi n°95/AN/20/8ème L portantes réorganisations du Ministère des Affaires Musulmanes, de la Culture et des Biens Waqfs ;
  • le projet de loi n°96/AN/20/8ème L portant pluralisme politique lors des campagnes électorales et modifiant certaines dispositions de la loi organique n°1/AN/92 relative aux élections ;
  • le projet de loi n°97/AN/20/8ème L portant à la liberté de la communication et de la déontologie de l’information, modifiant et complétant la loi n°2/AN/92/2ème L relative à la liberté de la communication ;
  • le projet de loi n°98/AN/20/8ème L complétant la loi n°133/AN/05/5ème L du 28 janvier 2006 portant Code du Travail ;
  • le projet de loi n°99/AN/20/8ème L portant révision de la Loi n°53/AN/14/7ème L portant organisation du ministère du budget.

Enfin, le Président de l'Assemblée a insisté sur l'importance du respect des délais et de la durée encadrant les différentes phases de la procédure législative, précisant à ses collègues et aux membres de l'Exécutif, présents dans la salle des conférences, que la première séance publique de la seconde Session ordinaire de l'année « Session Budgétaire », se tiendra , le lundi 26 octobre prochain.

UA/ONU: la république de Djibouti copréside la réunion consultative conjointe annuelle.

UA/ONU: la république de Djibouti copréside la réunion consultative conjointe annuelle.

La République de Djibouti copréside la réunion consultative conjointe annuelle du Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA et du Conseil de Sécurité de l'ONU.

Sous la présidence de Djibouti et du Niger, cette réunion l’ONU s'est organisée en ligne.

La situation au Mali, en Somalie et dans la région du Sahel était au menu de discussions entre le Conseil de paix et de  sécurité de l'union africaine et le conseil de sécurité de l'ONU. 

Les membres des deux conseils ont réitéré leur engagement à maintenir une coopération et une coordination étroites pour surmonter les principaux défis politiques et sécuritaires. 

Outre l'ambassadeur Mohamed Idriss Farah, la réunion a vu la participation de Abdi Mohamoud Haybe, premier conseiller et Wafa Kassim Ali, conseillère en charge conseil paix et sécurité à l'ambassade de la Djibouti en Ethiopie.

Le conseil de paix et de sécurité de l'UA et de l’ONU a été établi en 2007 pour renforcer la coopération entre les deux parties dans le traitement des questions de paix et de sécurité en Afrique.

L'Ambassadeur de Djibouti accrédité à Addis-Abeba et représentant permanent auprès de l’Union Africaine M. Mohamed Idriss Farah, en sa qualité de Président du Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union africaine a tout d'abord salué les efforts consentis et conjointe du  Conseil de paix et de Sécurité de l'Union africaine et le Conseil de sécurité de l'ONU pour promouvoir la paix et la sécurité en Afrique. 

Le Président du Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union africaine a également apprécié hautement les progrès politiques, économiques et sécuritaires de la République Fédérale de Somalie. 

Il a par ailleurs estimé que le continent était toujours confronté à de nombreux défis majeurs tels que les conflits armés, le terrorisme, et les catastrophes naturelles et qu'il souhaite envisager de nouvelles mesures pour renforcer la coopération face aux défis.

 

 

Primature : examen d’un projet de loi relatif à l’organisation des services publics

Primature : examen d’un projet de loi relatif à l’organisation des services publics

Le Premier ministre a présidé ce mercredi 7 octobre 2020 une réunion interministérielle à la Primature, portant sur l’examen d’un projet de loi relatif à l’organisation des services publics. Il s’agit d’un projet de loi qui s’inscrit dans cet élan de la réforme de l’administration. Cette réunion de travail a vu la participation des membres du gouvernement, ainsi que la commission nationale de la réforme de l’administration.

Le Premier ministre a dans son mot d’ouverture indiqué ‘’qu’il a toujours relevé des distorsions et contradictions, voire des incohérences, dans les critères et modalités d’organisation des différentes entités des ministères, ainsi que dans leurs dénominations et leurs niveaux de rattachement. Et les raisons de ces faiblesses résident dans l’absence d’un texte législatif portant normes de création, d’organisation et de contrôle des structures des ministères. En effet, bien que les attributions et l’organisation de chaque ministère aient fait l’objet de textes formalisés, la structuration des différents ministères est en général inadaptée, les schémas organisationnels en vigueur étant, soit inachevés, soit en déphasage avec les missions et attributions.

Assemblée nationale: séance d’ouverture de la session budgétaire.

Assemblée nationale: séance d’ouverture de la session budgétaire.

La séance d’ouverture de la session budgétaire de l’Assemblée nationale a eu lieu ce matin, présidé par le président de l’Assemblée national Mohamed Ali Houmed et en présence du Premier ministre Abdoulkader Kamil Mohamed.

La cérémonie a débuté par l’hymne nationale et la minute de silence au défunt Emir du Koweït Cheikh Sabah Jaber al Ahmed al Sabah dont Djibouti a entamé depuis hier un deuil national de deux jours pour lui rendre hommage.

C’est au cours de la session budgétaire que les élus du peuple vont débattre et échanger en vue d’adopter le budget de l’Etat pour l’année à venir ; un acte majeur qui implique clairvoyance, sens des responsabilités et des priorités.

Cette session budgétaire qui s’ouvre s’annonce riche et extrêmement productive. Avec débats et travaux converger l’intérêt général de la population et le développement économique du pays.

La séance d’ouverture a vu la présence des membres des gouvernements, des parlementaires, des représentants des organismes internationaux, des préfets des régions de l’intérieur, des officiers militaires et la société civile.