mai 31, 2020

Le ministre de la Santé de Djibouti à la 20e conférence internationale ICASA.

Le ministre de la Santé de Djibouti à la 20e conférence internationale ICASA.

Le ministre de la Santé Mohamed Warsama Dirieh a participé à la 20e conférence internationale ICASA 2019, portant sur le VIH/SIDA et les IST qui s’est déroulée à KIGALI dans la capitale rwandaise.

En effet, le ministre de la Santé et sa délégation ont pris part aux travaux de ce rendez-vous international des décideurs mondiaux qui annuellement leur donnent l’occasion d’unir leurs efforts pour faire de l’Afrique une Afrique sans SIDA.

Placée sous le leadership du président rwandais Paul KAGAME, la 20e conférence ICASA 2019 sur le SIDA a réuni l’ensemble des leaders des pays africains avec la participation entre autre du directeur général de l’OMS Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

En prenant la parole, le ministre de la santé Mr Mohamed Warsama Dirieh a indiqué le privilège de représenter le président de la république Ismail Omar Guelleh en réaffirmant l’engagement de Djibouti à poursuivre les efforts contre le VIH/SIDA et à renforcer la capacité du pays à mettre fin à cette épidémie tous ensemble.

Par ailleurs, le ministre de la Santé a précisé que les résultats probants des dernières années suscitent un encouragement pour persévérer davantage dans ce combat qui est mené contre la pandémie du SIDA en Afrique.

 

Une mission médicale chinoise effectue des consultations spécialisées.

Une mission médicale chinoise effectue des consultations spécialisées.

Dans le cadre de la coopération djibouto-chinoise en matière de santé,  une équipe  médicale de la base de soutien de l’APL de Chine en république de Djibouti a effectué  des consultations spécialisées  dans le domaine de l’ophtalmologie  au sein de l’hôpital général Peltier.

Cette mission médicale est  composée de plusieurs experts spécialistes ophtalmologues chinois qui effectue des chirurgies de la cataracte gratuitement avec les médecins spécialistes nationaux du 1er  au 25 décembre 2019  dans le service d’ophtalmologie de l’hôpital général Peltier.

L’équipe médicale de la base de soutien de l’APL de Chine a été accueillie à leur arrivée par le conseiller du ministre de la Santé Abdoulkader Mohamed GARAD et du directeur général de l’hôpital Peltier Houssein Mohamed Houssein .

A travers cette mission, le gouvernement de la république de Chine offre un appui technique à la république de Djibouti en envoyant des experts ophtalmologues pour effectuer lors de cette caravane 100 opérations en utilisant des équipements de pointes en matière de chirurgie de la cataracte.

 

Santé/Intempéries: l' encochement   du plan contre les risques des maladies.

Santé/Intempéries: l' encochement du plan contre les risques des maladies.

L'Institut National de Santé Publique de Djibouti  (INSPD) poursuit ses activités préventives et proactives dans le cadre du plan ORSEC afin de lutter contre les risques des maladies à potentiels épidémiques telles que le paludisme, la diarrhée ou encore les fièvres d’origine virale.

Il s’agit en effet d’une stratégie de prévention mise en œuvre par le département de la santé qui vise à lutter contre la prolifération des moustiques, les mouches et de tous insectes vecteurs dans la transmission des infections.

Ces activités d’épandage permettent d’apporter des solutions appropriées et efficientes en matière d’hygiène publique et environnementale en vue de réduire les impacts négatifs causés par les inondations qui, s’ils ne sont pas traités, peuvent générer des conséquences néfastes sur la santé de la population.

Ainsi, des mesures  préventives d’urgence seront menées principalement au niveau des quartiers sinistrés de la commune de Boulaos qui sont fortement touchés par les intempéries pour contribuer à l’atténuation progressive et à l’élimination des facteurs de risques au moyen d’actions complémentaires et combinées.

Ces actions concentrent donc la lutte anti vectorielle multiforme, la distribution de masse de moustiquaires imprégnés, de veille épidémiologique mais aussi à travers une vaste campagne de sensibilisation de la population sur les bonnes pratiques éducationnelles et promotionnelles d’hygiène et de santé publique.

Santé: opération médicales d'urgence pour les sinistrés des intempéries.

Santé: opération médicales d'urgence pour les sinistrés des intempéries.

Des équipes mobiles des centres de santé d’Arta et Weah ont mené des opérations médicales d’urgences pour les sinistrés des dernières pluies qui ont été enregistrés dans cette région du centre du pays.

Ces opérations ont eu lieu dans les écoles primaires d’Arta et Weah et ont été conduit par le médecin chef du centre médico-hospitalier CMH d’Arta Dr Yacoub Houssein Ardeyeh.

Ces sinistrés ont bénéficié de plusieurs prestations de soins notamment en ophtalmologie, gynécologie, pédiatrie et ORL.

Durant ces opérations, des moustiquaires imprégnés d’insecticides ont été distribué et les agents de la santé ont mené des opérations de destructions de gîtes larvaires dans le cadre de la lutte anti vectorielle.

 

MINISTERE DE LA SANTE/ INTEMPERIES: le ministre Mohamed Warsama met en œuvre un programme de prévention de risques de maladies

MINISTERE DE LA SANTE/ INTEMPERIES: le ministre Mohamed Warsama met en œuvre un programme de prévention de risques de maladies

Le ministre de la Santé Mohamed Warsama Dirieh a réuni ses principaux collaborateurs pour la mise en œuvre d’un programme de prévention de risques des maladies telles que les diarrhées et le paludisme.

En effet, dans le cadre du plan ORSEC déclenché à la suite des intempéries, le ministère de la Santé met en place une stratégie préventive de lutte contre les menaces des maladies.

Plusieurs activités de prévention ont été planifiées et seront intensifiées dans tous les quartiers de la capitale.

L’INSPD va mettre en œuvre une stratégie renforcée de lutte anti-vectorielle dans toutes ses formes à savoir l’épandage d’eaux stagnantes et des fosses septiques au niveau des zones sinistrées et à risques, la pulvérisation spatiale ou encore la désinfection permanente des latrines au niveau des sites d’accueil des sinistrés.