octobre 27, 2020

Gardes cotes : clôture de formation sur la traite des êtres humains et le trafic de migrants

Gardes cotes : clôture de formation sur la traite des êtres humains et le trafic de migrants

Une cérémonie de clôture de la formation sur l’Intervention et l’Enquête en matière de traite des êtres Humains et le trafic de migrants s’est tenue sous le haut patronage du Colonel Wais Omar Bogoreh , Commandant de la Garde-côtes au Centre d’Instruction du Camp Doraleh dans l’après-midi du mercredi 15 Septembre 2020 .

La formation dispensée par des experts membres du programme CIVIPOL-BMM s’est déroulée pendant trois jours au profit des personnels de la Garde-côtes, des personnels de la Gendarmerie Nationale et ceux de la Police Nationale.

Cette formation qui est d’une importance significative, s’inscrit parfaitement dans nos projets de formations au profit de nos personnels afin de lutter contre les actes criminels des trafiquants d’êtres humains dans le domaine maritime, car la mer constitue un passage obligé pour ce trafic des êtres humains.

Cette formation a permis en outre de renforcer davantage les liens de coordinations entre les différents agents d’interventions de nos forces de sécurités qui interviennent en chacun ce qui le concerne dans les opérations de lutte contre la traite des êtres humains .

La cérémonie s’est terminée par la remise des certificats aux stagiaires de nos différentes forces de sécurités à savoir la Police Nationale, la Gendarmerie Nationale et la Garde-côtes.

Un représentant des stagiaires le sergent chef Mohamed Aden qui a d’abord pris la parole a signifié la reconnaissance pour la qualité de la formation prodigué par les experts du programme civipol.

Le Coordinateur Régional de CIVIPOL-B.M.M (MARCO BUFO) a quant à lui louer la qualité de l’organisation de cette formation en insistant sur l’utilité considérable que cette formation va apporter aux stagiaires des différentes forces des sécurités.

Le Colonel Wais Omar Bogoreh, Commandant de la Garde-côtes, qui a prononcé le mot de clôture de la formation a indiqué sa parfaite satisfaction de la tenue de cette formation qui va sans doute renforcer la capacité d’action des participants dans le secteur de la lutte contre la traite des êtres humains.

 

Cérémonie de fin de formation des jeunes recrues des Forces Armées Djiboutiennes.

Cérémonie de fin de formation des jeunes recrues des Forces Armées Djiboutiennes.

La place du rapport du centre d’instruction technique et tactique (CITTA) construite au sein du Camp Cheick Osman (CCO) a abrité ce samedi 12 septembre 2020 une cérémonie de fin de formation des jeunes recrues des Forces Armées Djiboutiennes. 

En effet, dans le cadre de la montée en puissance des Forces Armées Djiboutiennes, le commandement militaire a entrepris une campagne de recrutement ciblée en faveur des jeunes techniciens dans tous les domaines. Ces spécialités englobent un large éventail de disciplines allant du mécanicien à l’ingénieur en énergétique en passant par le réseau, la menuiserie, la logistique,,l’administration, le permis de conduire et bien d’autres disciplines.  A cet effet et pour  une large diffusion de la candidature, les antennes de la RTD, le journal La Nation et les réseaux sociaux ont été sollicités. Suite à l’annonce de recrutement, les jeunes Djiboutiens, hommes et femmes, n’ont pas manqué de répondre à l’appel. Suite à ce recrutement des jeunes nationaux ayant rejoints les rangs des Forces Armées Djiboutiennes (FAD), il s’est avéré crucial d’entamer leur formation militaire de base et de parfaire leur formation de spécialistes. Après avoir passé 5 mois à l’école militaire « Président Gouled » de Holl-Holl et une remise à niveau de leur formation initiale de spécialistes de 2 mois dans les différents centres de formation technique des FAD, cette journée est consacrée à leur cérémonie de remise de diplôme. Présidée par le chef d’état-major général des armées (CEMGA), le général de Corps d’Armée ZAKARIA CHEIK IBRAHIM, cette cérémonie a vue la participation du chef d’état-major de la défense, le général de brigade Taher Ali Mohamed et des plus hauts responsables des Forces Armées Djiboutiennes (FAD). 

A son arrivée, le général ZAKARIA CHEIK IBRAHIM a été accueilli par le général Taher Ali Mohamed, chef d’état-major de la défense. Puis, le CEMGA  a effectué la revue des troupes composées du drapeau et de sa garde, des éléments du piquet d’honneur et des stagiaires.  

Au total, cette cérémonie a réunit onze formations techniques spécialisées distinctes pour un effectif global de 364 stagiaires et ceci dans un format centralisé. 

Une fois le général installé à la tribune, le capitaine de corvette Ali Elmi Bouh, en charge du bureau formation a pris la parole pour proclamer les résultats tant attendus. 

 Les meilleurs de chaque discipline ont pu bénéficier d’un avancement  exceptionnel au grade supérieur pour leur mérite et leur dévouement après des mois de sacrifice et de courage.   

Ensuite, le CEMGA a tenu à féliciter et remercier les officiers cadres chargés de la bonne conduite des différentes spécialités dans les centres de formation distincts. Pour leur travail assidu et leur investissement personnel sans relâche, le chef d’état-major général des armées a tenu à les honorer à travers des lettres de félicitation. 

Comme à l’accoutumée, la cérémonie s’est clôturé par la traditionnelle photo de famille. 

 

 

Inspection de contrôle des sociétés de distribution de gaz

Inspection de contrôle des sociétés de distribution de gaz

La direction de l’hydrocarbure et la direction générale de la protection civile ont entrepris conjointement une inspection de contrôle de travail au sein de la Société Djiboutienne de Vente de Kérosène.

L’objectif de la visite s’est avéré être de vérifier le respect des réglementations des techniques de sécurité civile et ainsi que le respect des normes de sécurité.

La direction de la protection civile se pose à la disposition technique de protection et de prévention contre les incendies et de faire appliquer la politique de stocks de sécurité du pétrole brut et de produits raffinés de la Société Djiboutienne de Vente de Kérosène.

L’inspection qui a eu lieu au sein de la Société Djiboutienne de Vente de Kérosène a vu la participation du Directeur général de la Protection civile de Djibouti, le Colonel Mahamoud Moussa Mahamoud, le Directeur des hydrocarbures Wabib Ali Boulo, le Directeur de la Société Djiboutienne de Vente de Kérosène Fahmi Abdi Hashi ainsi que d’autres responsables de la protection civile.

Notons que les responsables ont donné des éléments d’instruction manquant pour le respect de règle de la société pour contrôler les dégâts d’incendie de la société.

L’Union Nationale Interactif organise une marche patriotique.

L’Union Nationale Interactif organise une marche patriotique.

L’Union Nationale Interactif a organisé tôt ce samedi matin une marche patriotique.

La marche a rassemblé des milliers de jeunes ; garçons, filles, femme, vieux toutes les tronches d’âge de la  population avec un seul objectif l’unité. 

Cette initiative lancée par l’Union Nationale Interactif a mobilisé les forces vives de la capitale autour des valeurs communes qui cimentent notre nation. 

La marche a débuté de la route de Venise ce matin, jusqu’au palais du peuple.

Des milliers de gens tous vêtu de t-shirt blanc portant un écriteau «I Love Djibouti» ont laissé entendre leurs voix.

La direction de l’hydrocarbure et la direction générale de la protection civile ont entrepris conjointement une inspection de contrôle de travail au sein de la Société Djiboutienne de Vente de Kérosène.  L’objectif de la visite s’est avéré être de vérifie

La direction de l’hydrocarbure et la direction générale de la protection civile ont entrepris conjointement une inspection de contrôle de travail au sein de la Société Djiboutienne de Vente de Kérosène. L’objectif de la visite s’est avéré être de vérifie

La direction de l’hydrocarbure et la direction générale de la protection civile ont entrepris conjointement une inspection de contrôle de travail au sein de la Société Djiboutienne de Vente de Kérosène.

L’objectif de la visite s’est avéré être de vérifier le respect des réglementations des techniques de sécurité civile et ainsi que le respect des normes de sécurité.

La direction de la protection civile se pose à la disposition technique de protection et de prévention contre les incendies et de faire appliquer la politique de stocks de sécurité du pétrole brut et de produits raffinés de la Société Djiboutienne de Vente de Kérosène.

L’inspection qui a eu lieu au sein de la Société Djiboutienne de Vente de Kérosène a vu la participation du Directeur général de la Protection civile de Djibouti, le Colonel Mahamoud Moussa Mahamoud, le Directeur des hydrocarbures Wabib Ali Boulo, le Directeur de la Société Djiboutienne de Vente de Kérosène Fahmi Abdi Hashi ainsi que d’autres responsables de la protection civile.

Notons que les responsables ont donné des éléments d’instruction manquant pour le respect de règle de la société pour contrôler les dégâts d’incendie de la société.

Bilan des boîtiers électroniques sur les caisses enregistreuses des établissements hôteliers et des grandes surfaces commerciales  

Bilan des boîtiers électroniques sur les caisses enregistreuses des établissements hôteliers et des grandes surfaces commerciales  

Aujourd'hui à la salle de réunion de la cité ministérielle, se sont réunis le Directeur général des Impôts accompagné du Secrétaire général du ministère du Budget pour faire le point sur l'installation de boîtiers électroniques sur les caisses enregistreuses des établissements hôteliers et des grandes surfaces commerciales (les supermarchés).

La réunion a eu lieu avec les directeurs administratifs et financiers des grands établissements hôteliers de la ville de Djibouti.

L'installation de ces boîtiers électroniques permettra d'envoyer directement à la direction générale des Impôts l'enregistrement de toutes les opérations commerciales et toutes les émissions de facteurs opérer par ces établissements à destination de leurs clientèles.

Ceci permettra à la direction générale des Impôts d'enregistrer en temps réel toutes les opérations assujetties à la TAV.

Le Directeur général des Impôts et le consultant, responsable de la mise en place de ces boîtiers électroniques, ont exposé les aspects techniques de cette opération qui vise en effet à relayer tout l'information commerciale relative aux ventes de ces établissements hôteliers à la direction générale des Impôts.

 

Réunion entre le commandant de la Garde-côtes et le Directeur du Département Infrastructure et Management de la JICA

Réunion entre le commandant de la Garde-côtes et le Directeur du Département Infrastructure et Management de la JICA

Dans le cadre du Projet de Renforcement de la Capacité Opérationnelle de la Garde-côtes, le Colonel Wais Omar Bogoreh, Commandant de la Garde-côtes a pris à part hier lundi 7 septembre 2020 à une réunion de travail en vidéoconférence avec le directeur du Département Infrastructure et Management de la JICA, M. Atsushi NAKAGAWA et M. Toru TOGAWA, le représentant résident du bureau de la JICA à la République de Djibouti en présence entre autres du représentant de la Société Fisheries Engineering chargé de mener les études préparatoires du projet et du comité conjoint de la Garde-côtes et de la JICA .

La tenue de cette réunion virtuelle a été une occasion de se retrouver pour discuter de questions existentielles liées à la réalisation de l’étude préparatoire en vue de l’acquisition des deux patrouilleurs de 35 mètres et d’un ponton flottant dans le cadre d’aide non remboursable.

Le Colonel Wais Omar Bogoreh qui a prononcé le mot d’ouverture de cette vidéoconférence a largement insisté sur l’importance de ces deux patrouilleurs et du ponton flottant pour renforcer les patrouilleurs de type 20 mètres déjà acquis en 2015 afin de consolider la sécurité et la sûreté maritime du domaine maritime Djiboutien et celui de la région. Il a en outre clairement affirmé la disponibilité parfaite de la Garde-côtes pour faciliter à la Société Fisheries Engineering de réaliser l’étude sur les terrains pour la faisabilité et la concrétisation du projet.

La JICA a de son coté loué les efforts considérable et la collaboration professionnelle de la Garde-côtes Djiboutienne qui ne ménage aucun effort pour participer activement à la réalisation de ce projet.