octobre 27, 2020

Visite de la cité résidentielle Oumou Salama par une délégation gouvernementale

Visite de la cité résidentielle Oumou Salama par une délégation gouvernementale

Dans le cadre de la politique de proximité insufflé par le Président de la République Son Excellence Ismail Omar Guelleh, une délégation conduite par le Président de l’Assemblée nationale Mohamed Ali Houmed et composé du ministre du Budget Abdoulkarim Aden Cher, de la maire de la ville de Djibouti Mme Fatouma Awaleh Osman et de plusieurs parlementaires, s’est rendu dans l’après-midi du lundi 28 juillet 2020, à la cité résidentielle Oumou Salma situé à PK13.

L’objectif étant d’échanger avec les résidents de cette cité pour s’enquérir de leur situation et éventuellement trouver des solutions à leurs problèmes.

Les résidents se sont exprimés en transmettant leurs doléances notamment l’amélioration de l’accès à l’eau potable, l’assainissement, et la finition de certains bâtiments.

Une délégation éthiopienne visite le port de Tadjourah

Une délégation éthiopienne visite le port de Tadjourah

Une délégation éthiopienne a visité le port de Tadjourah. La forte délégation était accompagné par le Président des autorités portuaires, M. Aboubaker Omar Hadi, le secrétaire d'Etat au ministère des transports  d’Ethiopie Mr Awal Wagriss ainsi que la ministre Ethiopienne des Transports Mme Dagmawit Moges.

La délégation a été accueillie par le préfet de Tadjourah et le président du conseil régional.

Mme Dagmawit Moges a visité les différentes institutions opérant au sein du Port de Tadjourah telles que la société MTS, la douane Djiboutienne et Éthiopienne, l’immigration,...etc

Il faut noter que quelques 910 camions ont quitté le port à destination de l'Éthiopie depuis l'arrivée du premier navire transportant 50mille tonnes de charbon.

La ministre Éthiopienne des Transports a apprécié le déroulement des opérations et n'a pas manqué de féliciter les différents opérateurs portuaires.

FAD : promotion des personnels du service de santé des armées

FAD : promotion des personnels du service de santé des armées

La direction de la médecine des unités (DMU) des FAD a abrité ce jour de mardi 21 juillet 2020 à 07H30 une cérémonie de promotion au grade supérieur des personnels du service de santé des armées.

Cette cérémonie a été présidée par le général de corps d’armée, le général ZAKARIA CHEICK IBRAHIM, chef d’état-major général des armées. Côté Djiboutien, ont participé à cette cérémonie le chef d’état-major de la Défense, le général de brigade Taher Ali Mohamed, le colonel-major Ahmed Hassan Boulaleh, directeur du service de santé des armées, le colonel Madian Mohamed Said, directeur de l’hôpital militaire et quelques grands responsables des FAD. Les invités ont été réduits au strict minimum pour lutter contre la pandémie du Covid-19.

A son arrivée, le Général ZAKARIA CHEICK IBRAHI, accompagné de son chef d’état-major de la Défense, a effectué la revue des troupes. Puis, le CEMGA a salué la délégation Djiboutienne.

Dans la foulée, le CEMGA a procédé à la remise des galons aux personnels militaires de santé qui se sont indéniablement investit corps et âmes dans la lute du coronavirus. En raison de la pandémie du Covid-19 et afin de respecter les mesures barrières et la distanciation sociale, les galons ont été remis de la main du Général ZAKARIA CHEICK IBRAHIM aux récipiendaires.

En effet, la pandémie du Covid-19 a complètement bouleversé le mode de vie de la planète et a causé et continue d’engendrer malheureusement des centaines de milliers de morts. Dans ce contexte douloureux, l’impulsion du Président de la République Son Excellence Monsieur ISMAIL OMAR GUELLEH, chef du gouvernement et chef suprême des armées ainsi que la réactivité du haut commandement militaire ont permis de mettre en place une stratégie de gestion de cette crise, saluée par les plus hautes instances mondiales, notamment par le secrétaire général des Nations Unies.

Cette cérémonie de promotion au grade supérieur pleinement méritée symbolise les efforts consentis par les personnels du service de santé des armées qui a mobilisé aussi bien les personnels que les matériels.

FAD : Cérémonie de clôture de formation d’artillerie

FAD : Cérémonie de clôture de formation d’artillerie

Le régiment d’artillerie a accueilli ce jeudi 23 juillet 2020 une cérémonie de fin de formation au profit de 48 stagiaires ayant suivi une formation spécifique d’artillerie. Il s’agit d’un certificat technique de 1er degré en artillerie (armement lourde dont le canon est supérieur à 105mm) et d’un certificat technique élémentaire sol-air spécifique à la défense aérienne. Cette cérémonie, haute en couleurs, a été présidée par le général de corps d’armée ZAKARIA CHEICK IBRAHIM, chef d’état-major général des armées.

Ont également participé à cette cérémonie de fin de formation les grands responsables des FAD, en premier lieu le général de brigade Taher Ali Mohamed, chef d’état-major de la défense, le général de division Hassan Ali Kamil, conseiller du CEMGA, le colonel Mohamed Djama Doualeh, commandant la garde républicaine, le colonel Waiss Omar Bogoreh, commandant les garde-côtes et quelques grands responsables des FAD. En ce temps où sévit la pandémie du Covid-19, le rassemblement en nombre important est à proscrire.

A son arrivée, le CEMGA accompagné du colonel Mohamed Hersi Omar, commandant le régiment d’artillerie a procédé à la revue des troupes dressées pour rendre les honneurs, composé du piquet d’honneur et des stagiaires.

Puis, le général ZAKARIA CHEICK IBRAHIM a salué la délégation constituée des hauts responsables avant de prendre place dans la tribune officielle.

En effet, ces 2 formations spécifiques, d’une durée de 4 mois chacune interrompue par la pandémie de coronavirus et récompensée par un diplôme technique revêtaient 2 aspects :

- La formation CT1 artillerie avait pour objectif de former au métier spécifique de chef de pièces d’artillerie et de pointeur. Parmi les armements gros calibres utilisés, on note le hawthzer, le BM21, le mortier 120 mm et les missiles M109.

- La formation CTE sol-air était dédiée spécifiquement à la défense de l’espace aérien contre toute intrusion étrangère. Cette unité de défense anti-aérienne nouvellement créée sous l’impulsion du chef d’état-major général des armées se verra prochainement dotés de moyens et armements complet avec un dispositif de surveillance radar pour garantir la défense aérienne de notre territoire national.

Ministère de travail: mis en place d’une commission multisectorielle

Ministère de travail: mis en place d’une commission multisectorielle

Le ministre du Travail chargé de la Réforme de l’Administration Isman Ibrahim Robleh a mis en place ce jeudi 25 juin 2020 une commission multisectorielle pilotée par le Secrétariat Exécutif Chargé de la Réforme de l’Administration (SECRA).

Le secrétaire général du MTRA a lancé les travaux de cette commission à l’INAP. Cette commission est chargée d’élaborer un plan d’action axé sur la communication, la sensibilisation, la promotion de services et de solutions numériques et le suivi de l’impact au niveau de l’administration publique.

Le SECRA a présenté des programmes de travail de sensibilisation aux mesures de protection sanitaire et l’adaptation des solutions nouvelles pour éviter la pandémie.

L’intégration de ces mesures dans les normes standards de la Charte de la DSC est une nécessité impérieuse pour aboutir au renforcement de la résilience des institutions étatiques face au Covid-19.

Le commandant de la Garde républicaine reçoit le consul d’Arabie saoudite

Le commandant de la Garde républicaine reçoit le consul d’Arabie saoudite

Le colonel Mohamed Djama Doualeh, commandant la Garde républicaine a reçu ce mardi 21 juillet 2020, son excellence Lafi Al-Mutairi, consul du royaume d’Arabie saoudite accrédité à Djibouti.

L’objet de cette visite était de renforcer les relations de coopération et de fraternité existant entre les deux pays et de partager les expériences en matière de sécurité et de défense..

Les parties sont parvenues à un avis commun sur la nécessité de donner un nouvel élan à l'établissement d'interactions et au développement de liens dans la coopération militaro-technique.

Il a été question de l’élargissement du champ de la coopération multiforme entre la Garde Républicaine Djiboutienne et la Garde Royale Saoudienne.

Visite d’inspection du CEMGA à l’école militaire d’Ali-Sabieh

Visite d’inspection du CEMGA à l’école militaire d’Ali-Sabieh

Tôt dans la journée du mercredi 24 juin 2020, le chef d’état-major général des armées, le général de corps d’armée Zakaria Cheick Ibrahim, a effectué une visite d’inspection inopinée à Ali-Sabieh à bord de l’hélicoptère MIG 17. En effet, les stagiaires de l’école militaire « Président Gouled » au nombre de 371 militaires masculins ont finalisé leur formation militaire de base FETTA qui devait se clôturer par un RAID sur un itinéraire bien déterminé. C’est dans ce cadre que s’inscrivait cette visite d’inspection. Dans son déplacement, le CEMGA était accompagné du chef d’état-major de la Défense, le général de brigade Taher Ali Mohamed.

Le CEMGA a entamé la revue des troupes puis a assisté à une présentation faite par le lieutenant-colonel Mohamed Djama Kayad, commandant l’école militaire « Président Gouled ». A cet effet, un scénario a été imaginé. L’objectif de ce briefing était une restitution des savoir-faire acquis par les stagiaires durant leur séjour à l’école militaire de Holl-Holl. Ces connaissances permettent de mettre les stagiaires en situation opérationnelle tout en participant à la sécurisation de la zone à travers des actions de présence et de contrôle.

Une fois le briefing entamé, le CEMGA a pu assister à différents ateliers de démonstration des acquis. Ces ateliers multiples permettent une restitution des savoir-faire acquis par les stagiaires durant le séjour à l’école militaire de Holl-Holl. L’objectif recherché est de mettre les stagiaires en situation opérationnelle en état de fatigue extrême pour faire face à toute éventualité. Ces démonstrations statiques et dynamiques sont des modules exclusivement enseignés à l’école militaire « Président Gouled ». Ces ateliers comprenaient des techniques d’intervention opérationnelle rapprochées (le corps à corps), le démontage/ remontage du fusil d’assaut tout en ayant les yeux bandés. Ceci ajoute une difficulté supplémentaire qui permet de canaliser le stress en terrain d’opérations. On pouvait aussi voir le secourisme au combat qui permet une rapide prise en charge d’un blessé en situation de combat offensif, le combat des localités sur un terrain dégagé et la lutte contre les engins explosifs improvisés déposés et enfouis dans le sol par l’ennemi sur le passage obligé des militaires.

Ces démonstrations se sont soldées par un atelier technique moderne de tir au combat.