mai 31, 2020

La lutte contre l’insalubrité publique se poursuit dans la capitale

La lutte contre l’insalubrité publique se poursuit dans la capitale

Le ministre de l’intérieur  Monsieur Moumin Ahmed Cheikh a pris part ce matin à une opération de nettoyage de grande envergure au côté des forces de la police nationale.

C’est aux premières heures de la matinée, que tous les éléments de la Police Nationale ont été déployés dans plusieurs grandes artères de la capitale.

Munis des pelles, des pioches, des râteaux, les hommes de la police nationale, ont été déployés à l’avenue Nasser, l’avenue 13 et l’avenue 26 pour nettoyer, et ramasser les ordures  et les autres détritus.

A travers, ces actions de nettoyage, il s’agit de sensibiliser la population afin de prendre le relai pour garder notre ville propre et saine.

Pour ce faire, les hommes de la police nationale n’ont pas ménagé leurs efforts, car le bien-être et la propreté reste l’affaire de tous.

Plusieurs grandes artères ont donc été nettoyées, les détritus  ont été ramassés, ces opérations de nettoyage entreprises par les hommes de la police résulte d’une volonté gouvernementale afin de lutter contre l’insalubrité publique.

Il est à rappeler que, désormais, il ne saura plus tolérer que les habitants de chaque quartier de la ville de Djibouti et de la périphérie déversent des eaux usées sur la voie publique et laissent les ordures sur les bords de route. De lourdes sanctions seront désormais appliquées contre tous les contrevenants.

Toujours dans la continuité de l’opération d’enregistrement biométrique

Toujours dans la continuité de l’opération d’enregistrement biométrique

L’Agence Nationale des Personnes Handicapées(ANPH) poursuit toujours l’opération d’enregistrement biométrique des personnes handicapées à Djibouti en partenariat avec le Ministère de la Santé.

Cette fois-ci ils se sont installés au sein du deuxième arrondissement afin d’enregistrer les personnes handicaper.

Le lancement a été faite mercredi dernier par le Directeur Général de l’ANPH, Doualeh Said Mahamoud, en présence de la Maire de la ville de Djibouti, Fatouma Awaleh Osman.

L’objectif de l’enregistrement biométrique est de mettre à jour les données à caractère sociodémographiques des personnes handicapées et aussi les données à caractère médicale des personnes handicapées qui identifieront la situation de la personne (handicap ou non handicap), la typologie d’handicap (handicap moteur, visuel, psychique, auditif, intellectuelle et handicap consécutive à une maladie invalidante), le dégrée d’handicap, la possibilité de prise en charge par un organisme socio-médicale et le type d’accompagnement possible et adapté à ses besoins.

Les équipes chargées de cette opération d’envergure sillonneront toutes les arrondissements de la capitale et les régions de l'intérieur jusqu’au 30 mars 2020.

La Ministre du Logement a pris part à la 10 ème édition du Forum Mondial Urbain.

La Ministre du Logement a pris part à la 10 ème édition du Forum Mondial Urbain.

La ville d’Abu-Dhabi, aux Émirats Arabes Unies, a abrité la 10ème édition du Forum Mondial Urbain du 8 au 14 février 2020. La République de Djibouti a été représentée par une importante délégation conduite par la Ministre du Logement, Madame Amina Abdi Aden, en compagnie du Directeur Général de l’Agence de Réhabilitation Urbaine et du Logement Social, Monsieur Abdourahman Ali Ahmed et de hauts cadres du secteur.

Le Forum Mondial Urbain (FMU) institué par les Nations Unies en 2001 constitue une plateforme de haut niveau ouverte et inclusive pour aborder l'un des problèmes les plus urgents auxquels le monde est confronté aujourd'hui à savoir l'urbanisation rapide et les déficits en logements.

Cette 10ème édition du Forum Mondial Urbain, organisée pour la première fois dans un pays arabe, a regroupé des délégations issues de 168 pays et un large panel de délégués issus de plusieurs organisations internationales. Placé cette année sous le thème « Opportunités des villes.

La Ministre du Logement a pris part à différents panels de dialogues de haut niveau en présentant l’expérience de Djibouti en matière de développement urbain et de résorption de l’habitat insalubre à travers la mise en œuvre de la Stratégie Nationale du Logement.

En marge du Forum Mondial Urbain, la délégation Djiboutienne a eu une série de rencontre et d’échange avec la Secrétaire Exécutive d’ONU-Habitat, Madame Maimunah Mohd Sharif. Cette rencontre a permis d’échanger sur les voies et moyens de mettre en place une collaboration étroite entre l’Agence Onusienne et le Ministère du Logement notamment dans les domaines de renforcement des capacités des institutions clés en charge de la gestion urbaine.

La délégation Djiboutienne a également eu un entretien avec les hauts représentants de la Banque Mondiale pour évoquer l’état d’avancement des activités de mise en œuvre du Programme Zéro Bidonvilles.

Enfin, dans le cadre de la coopération Sud-Sud, la Ministre du Logement a eu un entretien avec la Ministre de l’Aménagement du Territoire Nationale, de l’Urbanis, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Madame Nouzha Bouchareb. Les deux ministres se sont convenues de concrétiser un partenariat durable à travers la signature d’une convention de partenariat qui déclinera les lignes majeures de l’échange d’expérience et d’expertise dans le domaine du logement.

Djibouti a conteste de façon probante les résultats de la procédure du comite des représentants permanents (COREP) de l’UA en 2019.

Djibouti a conteste de façon probante les résultats de la procédure du comite des représentants permanents (COREP) de l’UA en 2019.

La République de Djibouti, avec le soutien de nombreux autres pays africains conteste ouvertement et énergiquement la validité du résultat profondément erroné de la procédure du Comité des représentants permanents de l'Union africaine en août 2019. La décision du Conseil exécutif de l'UA de ne pas approuver la recommandation du CORE P de l'UA en 2019 rend manifestement illégitime et nulle la recommandation de ce comité de soutenir la candidature du Kenya au Conseil de sécurité non permanent des Nations en 2021-2022 pour le Groupe africain.

Conformément à l'article 5 du Règlement intérieur de l'Union africaine, le conseil exécutif de l'UA ne peut pas déléguer ses pouvoirs au Comité des représentants permanents. Conformément au paragraphe 3 de l'article 5 de son Règlement intérieur, le Conseil exécutif de l'UA, par le biais du paragraphe 6 de sa décision a chargé le Comité des représentants permanents de statuer sur la candidature de Djibouti et du Kenya tout en conservant le pouvoir de prendre la décision finale sur cette question. Le COREP doit faire un rapport au Conseil exécutif avec des recommandations sur l'exécution de la mission que celui-ci lui a confiée. Selon l'article 26 (Décisions) du règlement intérieur du COREP, ses décisions restent des recommandations jusqu'à leur adoption par le Conseil exécutif. Le COREP n'a pas le pouvoir de prendre des décisions finales.

Lors du 33ème sommet de l’Union africaine, Djibouti a contesté avec conviction et succès la recommandation du COREP, citant les nombreuses violations de règles et procédures et faisant valoir que Djibouti doit être le seul candidat du Groupe africain et de l'Union africaine pour le siège non permanent au CSNU en 2021-2022 sur la base des règles claires et des précédents de longue date du Groupe africain et de l'UA pour sélectionner un candidat. L'Union africaine et le Groupe africain ont élaboré un ensemble de principes et de règles consacrés par une longue tradition et codifiés dans les Lignes directrices pour les candidatures aux organes, comités et institutions spécialisées de l'Organisation des Nations Unies du Groupe africain et le Règlement intérieur du Comité ministériel de l'UA sur les candidatures dans le système international, de l’Union africaine, qui fournissent des critères objectifs pour la sélection au siège du Groupe africain au Conseil de sécurité des Nations Unies.

Compte-tenu de ce qui précède, et par respect pour l'égalité souveraine des États et les règles et procédures régissant les candidatures au Conseil de sécurité et aux autres organes des Nations Unies, en particulier les principes de rotation et de fréquence, Djibouti invite respectueusement tous les États membres à soutenir sa candidature au Conseil de sécurité pour la période 2021-2022.

Préparation de la célébration de la journée internationale de la langue maternelle prévu le 21 février 2020.

Préparation de la célébration de la journée internationale de la langue maternelle prévu le 21 février 2020.

Dans le cadre de la préparation de la célébration de la journée internationale de la langue maternelle le 21 février 2020 le ministre des affairés musulmanes de la culture et d e biens waqfs sem. MOUMIN HASSAN BARREH a présidé une réunion de travail en ce jour de jeudi 13 février 2020.

En prenant la parole sem le ministre a rappelé, tout en remerciant les participants d’avoir répondu à son invitation, l’importance de la célébration journée internationale de la langue maternelle le 21 février de chaque année à travers le monde .

Pour cette année le thème retenu est « les langues transfrontalières " ce qui convient parfaitement à notre pays qui possède des langues frontalières et partage une culture commune avec les communautés des pays voisins.

Pour l’édition 2020, on a donné la priorité aux organisations en charge des langues maternelles comme les somali Pen et afar Pen qui ont la responsabilité de mener les activités culturelles, débats et ateliers.

Lancement  officiel de  l’opération d’enregistrement biométrique des personnes handicapées à Djibouti.

Lancement officiel de l’opération d’enregistrement biométrique des personnes handicapées à Djibouti.

L’Agence Nationale des Personnes Handicapées(ANPH) a lancé officiellement l’opération d’enregistrement biométrique des personnes handicapées à Djibouti en partenariat avec le Ministère de la Santé au sein du premier arrondissement Mercredi dernier.

Le lancement a été faite en présence du Directeur Général de l’ANPH, Doualeh Said Mahamoud, la Maire de la ville de Djibouti, Fatouma Awaleh Osman, le président de la commune de Boulaos, le sous-préfet de l’arrondissement, Abdi Hassan et plusieurs autres personnalités locales ont assisté à cet événement.

L’objectif de l’enregistrement biométrique est de mettre à jour les données à caractère sociodémographiques des personnes handicapées et aussi les données à caractère médicale des personnes handicapées qui identifieront la situation de la personne (handicap ou non handicap), la typologie d’handicap (handicap moteur, visuel, psychique, auditif, intellectuelle et handicap consécutive à une maladie invalidante), le dégrée d’handicap, la possibilité de prise en charge par un organisme socio-médicale et le type d’accompagnement possible et adapté à ses besoins.

La carte de mobilité inclusion confortera les personnes handicapées dans leurs droits et rappelons que c’est une carte infalsifiable, sécuriser et moderne.

Les équipes chargées de la délivrance de la carte de mobilité inclusion afin de procéder à la délivrance des cartes biométriques.

Lutte contre l’insalubrité : Tolérance Zéro

Lutte contre l’insalubrité : Tolérance Zéro

Dans le cadre de lutte contre l’insalubrité dans la ville de Djibouti de vastes opérations ont commencé dans la capitale et dans plusieurs quartiers de la ville de Djibouti.

Désormais toute personnes déversant des eaux usés ou des déchets sur la voie publique sera passible de lourde peine, il ne sera désormais plus tolérer que des particuliers déposent leurs ordures ménagères ou déversent des eaux usées sur la voie publique.

Pour ce faire les éléments de la police nationale ont entrepris des vastes opérations en vue de dissuader les usagers à commettre de tels actes nuisibles à la propreté de notre capitale. Il est à rappeler que ces opérations se poursuivront dans la capitale et dans les quartiers de la ville de Djibouti.  La propreté reste l’affaire de tous.

Pour plus d’informations sur ces opérations, écoutons les explications du Préfet  de la ville de Djibouti M Osman Bileh Guirreh.