Le ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, Monsieur Mahmoud Ali Youssouf, a réuni ce matin les Secrétaires Généraux des différents ministères

Actualités
Typography

Cette réunion avait pour objectif d’inviter les différents ministères à travers leurs secrétaires généraux, à revoir et à mettre à jour le Plan d’Action Nationale de Djibouti relatif au Mécanisme Africain d’Évaluation par les Pairs (MAEP) et plus précisément les questions thématiques qui concernent leur département. 

Le Ministre a, dans son intervention, rappelé que le MAEP est un long processus et que notre pays a passé avec succès la 4ème phase du dudit processus avec l’évaluation de notre pays par les Pairs en janvier 2017 lors du 26ème forum des Chefs d’Etats du MAEP au cours duquel le Chef de l’Etat, SEM Ismael Omar Guelleh a défendu devant ses pairs le rapport de Djibouti en mettant l’accent sur les avancées réalisées par notre pays dans tous les domaines de la gouvernance notamment dans les domaines de la Démocratie et Gouvernance Politique, de la gouvernance et Gestion Économiques, de la Gouvernance d'Entreprises et du Développement Socio-économique

Il a en outre informé les secrétaires généraux que Djibouti entame la 5ème et dernière phase du processus. 

Cette dernière phase consistera, selon le Ministre, au lancement officiel du Rapport d’évaluation et au déclenchement du processus de mise en œuvre du Plan d’Action Nationale. 

C’est la raison pour laquelle, le Ministre a jugé utile de demander aux différents départements ministériels de mettre à jour le PAN, qui a été préparé il y a 2 ans, avant sa mise en œuvre, et ce, dans le souci d’éviter de planifier des activités déjà entreprises.

Le MAEP est un mécanisme d'auto-surveillance qui favorise l'adoption de politiques, de normes et de pratiques qui contribuent à la stabilité politique, à la croissance économique élevée, au développement durable et à l'accélération de l'intégration économique régionale grâce à l'échange d'expériences et au renforcement des meilleures pratiques y compris l’identification des faiblesses et l’évaluation des besoins pour le renforcement des capacités des pays participants.

Ce Mécanisme unique examine les performances d'un pays dans quatre domaines thématiques de la Gouvernance : démocratie et Gouvernance Politique, Gouvernance et Gestion Économiques, Gouvernance d'Entreprises et Développement Socio-économique. Le MAEP a favorisé le dialogue politique entre dirigeants et citoyens dans le cadre du processus d’évaluation par les pairs, mettant en lumière les défis majeurs qui entravent le développement des États membres.

 

À ce jour, trente-six (36) États membrent de l'Union africaine ont adhéré volontairement au MAEP, représentant plus de 80% de la population du continent. Dix-huit (18) des pays adhérés, représentant environ 51% des pays adhérents ont terminé leur processus d’évaluation de base et se concentrent actuellement sur la mise en œuvre de leurs Programmes d'action nationale (PAN) respectifs. Trois pays dont Djibouti viennent de terminer leur processus d’évaluation de base lors du dernier Forum du MAEP qui s'est tenu le 28 janvier 2017, et un pays, le Kenya, a achevé son deuxième cycle d’évaluation.