15
Mon, Oct

L’assemblée nationale clos ses travaux sur son rôle et la place dans la mise en œuvre d’une bonne politique de décentralisation

Actualités
Typography

L’assemblée nationale en partenariat avec l’Union Européenne a clos ses travaux sur le rôle et la place de l’Assemblée Nationale dans la mise en œuvre d’une bonne politique de décentralisation. A cette occasion, un repas de clôture des travaux a été organisé dans le hall du Parlement en présence du président de l’Assemblée nationale M. Mohamed Ali Houmed, l’Ambassadeur de  la délégation de l’UE M. Adam Kulach, les hôtes européens, les députés djiboutiens et les élus régionaux.

 L’atelier combinant à la fois la pratique et l’exposée méthodique et comparatiste avec les localités africaines, asiatiques et américaines a donné un aperçu exhaustif de la réalité spécifique et holistique des régions djiboutiennes. 

Chassant les reçus des difficultés chroniques des localités (les drogues, immigrations clandestine, sécheresse…), l’approche de l’atelier avait pour objectif, à partir des besoins basiques et des éléments constitutifs et fondamentaux (population, ressources, gouvernance locale), de faire passer le message aux élus et les imprégnés efficacement dans l’exercice de leurs mandats. 

Ces trois jours de travaux, de l’avis du président de l’Assemblée nationale, ont permis aux participants de s’accorder sur plusieurs points. Il s’agit selon le chef de l’hémicycle, d’adopter un nouveau référentiel, de permettre aux parlementaires de participer davantage au processus de décentralisation, de mettre en exergue et s’approprier l’effectivité de ce processus surtout par le contrôle de l’action gouvernementale. Il s’agit également de permettre que le développement parte du niveau local pour remonter vers le centre. Il a également été rappelé que l’Assemblée Nationale est par essence le pouvoir légitime censé mener à bon port la politique de développement régionale dans tous ses aspects, ont précisé les experts.

Prenant la parole à son tour, le chef de la délégation de l’Union européenne, M. Adam Kulach a indiqué que l’UE accompagne le processus de décentralisation à travers le Programme d’appui à la décentralisation et va continuer d’appuyer le parlement Djiboutien  avec d’autres partenaires techniques et financiers. Mais pour la réussite de la mission, M. Kulach a invité tous les parlementaires à ne pas ménager leurs efforts et à s’approprier les objectifs de l’approche territoriale. Cet atelier a-t-il estimé, a permis d’identifier plus précisément ce que chacun doit faire et a priori, l’Assemblée Nationale.

En outre le Président de l’Assemblée Nationale, SEM Mohamed Ali Houmed s’est réjoui de la réussite de cet atelier, car a-t-il dit, l’objectif de «Cet atelier a été un grand succès parce que nous avons pu mobiliser le maximum d’acteurs sur cette question liées à la décentralisation. Tout en accompagnant le gouvernement, nous espérons mettre en place un nouveau référentiel qui va être élaboré et nous convierons tous les acteurs impliqués depuis la base jusqu’au sommet». Pour information, le Pan a tenu a indiqué que les thématiques relatives à la promotion du genre, à la protection des droits de l’Homme ou encore la lutte contre les MGF seront renforcées dans la réalisation de ce processus.

Enfin le Chef de l’Hémicycle a tenu à remercier l’Ambassadeur de l’Union Européenne, les experts qui ont partagé leurs connaissances dans la plus grande convivialité ainsi que l’ensemble des acteurs de la société civile et les élus locaux et les partenaires des organisations non gouvernementales ayant participé avec assiduité a ce séminaire.