14
Fri, Dec

Le chef de l’Etat à Paris pour les cérémonies commémoratives marquant la fin de la première guerre mondiale

Activités présidentielles
Typography

Les cérémonies commémoratives marquant la fin de la Première Guerre mondiale 1914/1918 et la signature de l’armistice le 11 novembre 1918 ont démarré ce dimanche à Paris où le chef de l’Etat y prend part.

Le président Guelleh fait parti de quelque 70 chefs d'Etat et de gouvernement présents dans la capitale française.

Le président Guelleh a été reçu à l’Elysée, pris part hier soir au dîner offert par le président Macron à ses hôtes et assisté ce matin au dépôt de gerbe à l’arc de Triomphe.

Le président Macron a saisi ce rassemblement hors norme et sous haute sécurité pour mettre en avant le multilatéralisme dans les relations internationales.

Tous les dirigeants réunis à Paris ont participé donc ce matin à une grande cérémonie sous l'Arc de Triomphe, en haut de la célèbre avenue des Champs-Elysées, sous lequel gît le Soldat inconnu et brûle perpétuellement sa flamme du souvenir, rappelant l'ampleur d'un conflit aux 18 millions de morts.

Pour ce centenaire de l'armistice de la Grande Guerre, les dignitaires se sont regroupés au pied de l’Arc de Triomphe, sous un abri installé pour l’occasion.

Le célèbre violoncelliste américain Yo-Yo a interprété la Sarabande pour violoncelle de Jean-Sébastien Bach, la chanteuse Angélique Kidjo a chanté en hommage aux troupes ramenées des colonies et placées en première ligne. Enfin, Emmanuel Macron a prononcé un discours puis raviver la flamme de ce multilatéralisme pour combattre toutes les idéologies fascistes.

Le président français A parle à cette fameuse assemblée du passé, mais aussi et surtout, il en A profite pour délivrer son message politique en faveur du multilatéralisme dans la gouvernance internationale.

RTD : 100 Opérations