14
Fri, Dec

Signature du financement du projet zéro bidonville

Actualités
Typography

La salle de réunion du ministère des Finances a abrité une cérémonie de signature d’un accord de financement de 20 millions de Dollars US sous forme de don et crédit.

Signé par le ministre de l'Économie et des Finances Monsieur Ilyas Moussa Dawaleh et le représentant de la Banque Mondiale Monsieur Atou Seck cet accord de financement servira à démarrer le Programme National de résorption dénommé «Zero Bidonville».

Ce programme audacieux, qui rentre dans sa phase opérationnelle, va intégrer de résorption de l’habitat précaire et permettra d’en finir avec les bidonvilles dans la capitale en améliorant durablement les conditions de vie urbaine et de répondre de manière appropriée aux besoins de logements décents pour tous les Djiboutiens.

Ce programme Zéro Bidonville va régulariser ce qui est informel, sa mise en exécution se fera concrètement par le réaménagement des anciens quartiers périphériques. Les sites impropres à l’habitat seront libérés, cela va améliorer la situation de nombreux citoyens confrontés aux conséquences de l’urbanisation galopante et s’attaquera aux difficultés d’accès au foncier, aux services urbains de base et à des logements décents et abordables. 

Le programme ‘ZÉRO Bidonville’ traduit notamment une volonté politique affirmé par le chef de l’état, son Excellence Monsieur Ismail Omar Guelleh qui en a fait l’un des programmes phare de son gouvernement.

Ont pris part à cette cérémonie de signature la Ministre Déléguée auprès du Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Environnement, chargée du Logement Madame Amina Abdi, la Secrétaire d’Etat aux Affaires Sociales Madame Mouna Osman Aden, le Secrétaire Général du MEFI Monsieur Abdourazak Ahmed Idriss, et du Directeur Général de l’Agence de Réhabilitation Urbaine et du Logement Social Monsieur ABDOURAHMAN ALI et le Directeur du Financement Extérieur Ali Mohamed Ali Gadileh.

La Ministre a dans son allocution rappelée que ce programme qui va bientôt démarrer est la volonté politique du président qui a demandé à ce que la condition de logement va de paire avec la croissance et le développement économique que connaît Djibouti. Il va de soi que chaque citoyen est un toit et toutes les équipements qui vont avec pour plus de détails écoutons la ministre….

Quant à lui, le ministre de l'Économie des finances Monsieur Ilyas Moussa Dawaleh a repris les mots que le chef de l’Etat Son excellence Ismail Omar Guelleh a prononcé hier, lors de la cérémonie de pose de pierres. Le gouvernement, sous l’impulsion du président de la République, a fait de l’accès de chaque ménage djiboutien au logement décent une priorité nationale. Le ministre a souligné que le droit logement est une partie intégrante du développement inclusif et solidaire en tant que facteur d’harmonie familiale et de stabilité sociale.

Ce projet, qui va débuter prochainement, favorise la mise en place d’un environnement inclusif répondant aux besoins des habitants et l’autonomisation des habitants des zones précaires. Cela contribuera au développement d’activités économiques génératrices d’emplois et à la création de nouveaux centres économiques dans ces meme-quartiers.

Parmi les quartiers, figure la cité Sheik Osman connue en Somalie Biliktaa, Jaago Buuldhug, et d’autres quartiers toujours à Balballa comme les quartiers qaarawiil, warabaleey, layableey, afaar-meterleey. Le gouvernement mettra en place les normes requises pour ces quartiers ou la population s’est installé à dit le ministre des Finances.

RTD : 100 Opérations