mai 14, 2021

Prière collective de l’Aid el Fitr dans les différents sites

Prière collective de l’Aid el Fitr dans les différents sites

A l’instar du monde musulman, la république de Djibouti a célébré ce matin, dans la joie la fête de l’aïd-el-fitr.

Comme à l’accoutumée, dès 6h du matin au lever du soleil, tous les fidèles de la commune de Ras-Dika se sont retrouvés pour participer à la prière collective de l’aïd organisée au grand terrain Aouled», sis au Plateau du Serpent, dans la commune de Ras Dika.

Le président de la République, M. Ismaïl Omar Guelleh, a pris part à la prière collective de l’Aïd qui a regroupé des officiels dont le Premier ministre, le ministre des Affaires musulmanes les membres du gouvernement  des  simple anonymes au terrain « Djama Aouled »

l’Aid Fitr est un jour spécial qui marque la fin du ramadan pour tous les musulmans.

Après la fin de la prière, le président de la république Ismail Omar Guelleh et les fidèles ont suivi le douaa du cheick Shafii qui a dirigé la prière de l’Aid el Fitr.

Plusieurs autres sites de la  capitale aménagés pour l’occasion ont également accueilli des fideles pour la prière de l Aïd el fitr.

Il s’agit entre autre du site de la commune de Boulaos près du stade Gouled où plusieurs centaines de fidèles se sont rassemblés en ce jour de l Aid el fitr pour accomplir la prière.

A l’instar des communes de la capitale, la prière de l’Aid s’est déroulée comme à l’accoutumer au grand faubourg de Balbala avec une forte concentration de la population Djiboutienne.

Message de vœux à la nation du Président de la République, à l’avènement de l’Aid Al Fitr

Message de vœux à la nation du Président de la République, à l’avènement de l’Aid Al Fitr

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a, comme à l’accoutumée, à l’avènement de l’Aid Al Fitr, exprimé ses meilleurs vœux à ses compatriotes.

« Je forme des vœux de santé, de bonheur et de prospérité à chacun d’entre vous », a, à l’adresse de ses compatriotes, indiqué le Chef de l’Etat, priant « Dieu Tout Puissant d’accepter toutes les bonnes œuvres de piété, de recueillement, de pardon et de charité consenties par notre société durant le mois béni du Ramadan. »

« En ce jour de fête, mes pensées vont naturellement à l’ensemble de nos concitoyens », a-t-il affirmé.

« A nos forces armées et de sécurité, je ne trouverai jamais les mots justes pour leur dire combien la nation leur est reconnaissante pour faire valoir l’intégrité du territoire et la sacralité des biens et des personnes », a-t-il déclaré en substance.

« Aux autres composantes de nos forces vives, au premier rang desquelles, en ce temps de Covid-19, notre corps médical et de santé, je tiens à lui adresser mes chaleureuses félicitations et l’assurance parfaite de mon estime et soutien dans le combat salutaire de notre société contre la pandémie », a-t-il indiqué.

« Sans le professionnalisme et le sens élevé de responsabilité et de patriotisme dont ils font montre, notre pays n’appartiendrait pas, comme c’est toujours le cas, au cercle restreint des nations marginalisant le spectre douloureux de cette pandémie planétaire »,  a-t-il souligné.

« Je forme le souhait que les récents recadrages entrepris dans la lutte nationale contre le Covid-19 seront de nature à restaurer l’ascendance totale que notre pays avait réussie à avoir sur cette maladie, lors de sa première apparition chez nous », a-t-il poursuivi, exhortant ses compatriotes « à rester vigilants et à continuer à se conformer aux consignes des autorités sanitaires. »

Le Chef de l’Etat mit ensuite à profit son message de vœux à la nation à l’occasion de l’Aif Fitr pour toucher mot aux principaux évènements portés à l’ordre du jour de notre pays, dans un proche passé.

« A travers l’ordre et la quiétude dans lesquels se sont produits la campagne électorale et son dénouement, le scrutin du 09 avril dernier, notre société a apporté, une fois de plus,la preuve de sa maturité politique et de sa capacité à souscrire à des consultations libres, justes et transparentes », a-t-il fait observer.

« Je n’omets pas que, comme promis, le mandat qui s’ouvre doit être affecté à la poursuite des efforts au développement et surtout, à l’accroissement des débouchés, notammentau profit de l’emploi des jeunes »,a-t-il reconnu dans la foulée.

« Sur ce dernier point relatif à la création d’emplois, les perspectives sont  d’ailleurs encourageantes au regard des résultats positifs déjà enregistrés par le Fonds souverain initié, promoteur financierpour notre industrialisation, propice à la création massive de travail » a-t-il précisé.

Et le Chef de l’Etat d’appeler « le secteur privé djiboutien à se joindre également au combat collectif de notre nation pour la dignité et le triomphe sur les précarités sociales et le chômage. »

« Par le biais de la création de Petites et Moyennes Entreprises, largement à la portée de nos hommes et femmes d’affaires, notre société est en mesure d’accéder rapidement à des résultats hautement significatifs en termes d’emplois », a-t-il insisté.

« La diaspora djiboutienne a vocation aussi à apporter sa contribution dans le cadre du défi posé par la question de l’emploi à notre société », a-t-il admis avant de  décrire un « tel engagement beaucoup plus louable que le récit de dénigrement de leur pays auquel se livre en permanence une infime minorité de nos compatriotes de l’étranger qui, ne peuvent nullement compromettre notre unité et cohésion nationale ».

« Nous n’aurons de cesse de privilégier toujours la fraternité et les relations d’entente et de cordialité avec nos partenaires, notamment les Etats limitrophes », a-t-il ajouté.

« Sur ce sujet, si je refuserai d’ajouter la confusion à la confusion, je ne saurais accepter de prendre pour notre pays des accusations contraires à son éthique de neutralité et de non interférence dans les affaires des tierces puissances » a-t-il mis en lumière.

« Nous déplorons par ailleurs la violence et la barbarie subies ces jours-ci par le Peuple frère palestinien dans les territoires occupés, notamment dans la ville sainte d’Al-Qods», a-t-il indiqué, réaffirmant « la solidarité indéfectible du peuple djiboutien avec leurs  frères palestiniens. » 

Le Président Guelleh clôt son vœu d’Aid Al Fitr à la nation en réitérant ses « meilleurs vœux à l’ensemble de nos compatriotes et ceux qui nous font l’honneur de vivre parmi nous ».

Le Ministre de l’Agriculture inaugure le forage de Balho

Le Ministre de l’Agriculture inaugure le forage de Balho

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Eau, Mohamed Ahmed Awaleh, accompagné de son collègue de la Décentralisation et de son Secrétaire Général, a inauguré hier le forage de Balho, dans la région de Tadjourah. 

La réalisation de ce forage d’eau vient parachever l’effort soutenu du ministère de l’Agriculture dans la lutte contre la soif dans cette partie du territoire nationaloù plusieurs forages ont été réalisés à Ottoy, Madgoul et Bouya et des ouvrages hydrauliques pour améliorer l’accès à l’eau.

Le ministre de l’Agriculture, Mohamed Ahmed Awaleh, a eu l’agréable surprise de voir que les différents ouvrages d’eau (retenues d’eau, barrages, etc), réalisés par le MAEPE-RH, étaient remplis à ras bord. La visite du ministre avait en effet été précédée par les pluies de Sougoum, ce qui n’était pas pour déplaire au ministre et à ses principaux collaborateurs, notamment le coordinateur de l’UGP, Baragoita Saïd, en charge d’un vaste projet de lutte contre la soif. 

Le ministre de l’Agriculture a été accueilli dans l’enthousiasme général  par la population de Balho, une population heureuse d’exprimer sa joie et sa gratitude au ministre pour cette belle réalisation qui met un terme à la longue et douloureuse histoire de la soif dans cette partie du territoire national. Après le forage d’Andabba et le forage de Madgoul, celui de Balho vient s’ajouter aux ouvrages de qualité réalisés par le ministère de l’Agriculture pour permettre à la population d’avoir  toute l’année une eau potable à sa disposition sans être obligée d’effectuer d’interminables corvées. Le ministre a félicité les équipes qui ont réalisé l’ouvrage et a appelé la population à en prendre soin. Il a souligné l’importance de la localité frontalière de Balho dans le corridor Nord et les opportunités économiques qui s’offraient à sa population.

Le ministre des Affaires musulmanes préside la réunion du comité de préparation des Moussallade prières de l’Aïd El-Fitr

Le ministre des Affaires musulmanes préside la réunion du comité de préparation des Moussallade prières de l’Aïd El-Fitr

En fin de cette période du mois béni du Ramadan, le ministre des Affaires Musulmanes de la Culture et des Biens waqf Moumin Hassan Barreh a présidé aujourd’hui une réunion consacrée à la préparation des sites de la prière de l’Aïd El-Fitr. Cette rencontre a regroupé les représentants de la mairie, et des organismes publics tels que l’EDD, l’ONEAD, l’OVD, et l’ADR, ainsi que le représentant de la police nationale. Les discussions ont porté sur le réaménagement des sites de prières de l’Aïd El-Fitr pour accueillir les fidèles et accomplir ce devoir religieux dans de bonnes conditions.  

Comme à l’accoutumée, à l’approche de l’Aïd, les terrains des Moussallaréservés à la prière sont aménagés et nivelés, avec les raccordements nécessaires à l’électricité et à l’eau, et l’installation de la sonorisation et des micros.  

Cette action concertée qui intervient dans un contexte marqué par la propagation du Coronavirus. A cet effet, le ministre a insisté sur la distanciation sociale, le respect des gestes barrières et le port du masque. 

Pour ce faire, une équipe sera chargée du tracé de lignes de prières pour espacer suffisamment les croyants lors de la prière. 

Saisissant cette opportunité, le ministre a rappelé qu’il a donné ses instructions pour multiplier les programmes de sensibilisation communautaire appelant vivement la population au strict respect desmesures de prévention et des recommandations sanitaires pour contrer la propagation du Coronavirus.

Enfin, le ministre a souhaité bonne fin de ce mois béni du Ramadan et bonne fête à toutes et à tous, implorant Allah le Miséricordieux que cette fête se déroule dans la joie avec les pratiques traditionnelles de partage et de solidarité sociale.

La Commission Nationale de Communication remet le rapport sur l’élection présidentielle au ministre de la Communication

La Commission Nationale de Communication remet le rapport sur l’élection présidentielle au ministre de la Communication

La présidente de la Commission Nationale de Communication Mme Ouloufa Ismaël a remis ce lundi au ministre de la Communication Radwan AbdillahiBahdon le rapport sur l’élection présidentielle de 2021.

La cérémonie de remise a eu lieu dans la salle de réunion du ministère de la Communication en présence des membres de la CNC.

Au cours de la cérémonie, la présidente de la CNC a fait une brève explication sur le déroulement de l’élection présidentielle.

Le ministre a dans son coté remercié la présidente de la CNC et a félicité pour le travail fourni pendant l’élection présidentielle de 2021.

Le ministre a dans son intervention félicité les medias nationaux qui ont couvert  l’élection présidentielle de 2021 avec brio et professionnalisme dans le traitement de l’information.