juillet 02, 2020

Présidence : 8ème Séance du Mardi 12/05/2020

Présidence : 8ème Séance du Mardi 12/05/2020

Sous la Présidence de Son Excellence, Monsieur ISMAÏL OMAR GUELLEH, Président de la République et Chef du Gouvernement, a eu lieu ce Mardi 12/05/2020, la 8ème Séance du Conseil des Ministres.

PRIMATURE

Communication sur la gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus.

Le Premier Ministre a fait une communication au Conseil des Ministres sur la gestion et les actions engagées depuis plus d’un mois et demi contre l’épidémie du COVID-19. Il a souligné que depuis la mise en place du Comité de pilotage institué par le décret du 24 mars 2020, des réunions quotidiennes ont été organisées pour suivre l’évolution de la situation sanitaire et adapter si nécessaire la riposte gouvernementale. La stratégie initialement mise en place qui consiste à dépister les cas suspects, tracer les contacts et prendre en charge tous les cas testées positifs dans les structures sanitaires et le travail sérieux mené par les médecins du Ministère de la Santé et des forces de sécurités ont permis la maîtrise de la situation sanitaire malgré la persistance de certains foyers épidémiques actifs. Il a précisé que le confinement a permis de ralentir la propagation de l’épidémie. Parallèlement le comité de pilotage a supervisé les opérations de rapatriement de certains ressortissants Djiboutiens résidant dans les différents pays. Il a informé après concertation avec le comité scientifique, il a été décidé de mener une enquête de prévalence dans la capitale pour appréhender le visage de ce virus et les caractéristiques du Covid à Djibouti. Effectuée dans divers quartiers de la capitale, l’étude a montré  un taux de prévalence important. En effet, la quasi majorité des cas détectés sont asymptomatiques et guérissent généralement au bout d’une dizaine de jours. Ces résultats et compte tenu de la nécessité urgente de faire redémarrer l’économie nationale, il a été convenu d’aller progressivement vers un assouplissement du confinement. Il a indiqué que ce processus de déconfinement nécessite qu’on mette l’accent sur la réalisation d’un certain nombre de prérequis et de conditions préalables avant la reprise d’activités des différentes secteurs. Cette préparation implique que les conditions fixées dans le décret du 10 mai 2020 soient respectées notamment le port obligatoire du masque, la mise en place d’un dispositif de lavage des mains, l’organisation de la distanciation sociale et la désinfection régulière des endroits ou locaux. Sur le plan sanitaire cette période post déconfienment sera scrutée avec attention  à travers le travail quotidien de dépistage et d’analyse de l’équipe médicale. Enfin, il est prévu un renforcement des capacités  de prise en charge pour être en mesure  de répondre à l’évolution de la situation sanitaire. 

MINISTÈRE DE LA SANTÉ

Communication sur l’évolution de la pandémie Covid-19.

Le Ministre de la Santé a fait une communication sur la situation de l’épidémie COVID-19 dans notre pays et indique qu’à ce jour, notre pays compte 1 256 cas positifs, 886 cas ont été déclarés guéris et 3 décès. Il a souligné que depuis le début de l'épidémie, 16 093 tests ont réalisés. Avec prés de 90% de cas asymptomatiques et des cas symptomatiques présentant des tableaux légers à modérés, l’épidémie revêt un facies particulier dans notre pays. Il a indiqué qu’après avoir atteint un pic de 156 cas diagnostiqués le 15 avril 2020, nous assistons à une décroissance régulière et continue des cas positifs. Aussi il a été décidé de conduire une compagne massive de dépistage à Djibouti-ville dans une première séquence. Les principaux objectifs poursuivis sont de confirmer l’existence d’une transmission communautaire active et fournir d’éventuelles indications sur son niveau, évaluer à un temps T le nombre de cas positifs dans la population de la capitale, identifier d’éventuels foyers devant faire l’objet d’une attention toute particulière et évaluer l’impact des mesures du confinement  sur la dynamique de l’épidémie. Enfin, le ministre de la santé a informé d’une réactualisation des stratégies mise en œuvre dans 3 domaines essentiels en matière diagnostique, des mesures de prévention et de contrôle de l’infection et en matière de thérapeutique. Ces nouvelles orientations seront soutenues par l’élaboration de procédures opérationnelles, un plan de communication et un stock stratégique en matériels de protection individuel, en médicament et équipement médicaux.

MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES AFFAIRES PENITENTIAIRES CHARGE DES DROITS DE L’HOMME

Projet de Loi portant modification de certaines dispositions de la législation en matière de procédure civile.

Le projet de Loi modifie certaines dispositions de la législation en matière de procédure civile. L’accès à la justice est une priorité essentielle et nos compatriotes résidant dans les régions doivent parfois parcourir plus de 200 Km  pour trouver une juridiction. C’est dans cette optique  de mettre un terme à cette inégalité qu’il est créé trois nouveaux pôles judiciaires à Balbala, à Dikhil et à Obock. Les deux derniers comprennent chacun un tribunal de première instance et un tribunal du statut personnel. Le pôle judicaire de Balbala comprend un tribunal de première instance, un tribunal du statut personnel et une Cour d’appel. Ce projet a pour objectif de désengorger les juridictions existantes et permettre aux magistrats d’améliorer la qualité des décisions rendues. L’adoption de ce projet de Loi modificatif vise à renforcer la carte judiciaire de notre pays afin de rapprocher davantage la justice des justiciables.

MINISTÈRE DE L'ÉNERGIE CHARGÉ DES RESSOURCES NATURELLES

Projet de Décret portant approbation de l’évaluation préalable du projet solaire.

Le présent projet de décret a pour objet l’approbation des conclusions de l’évaluation préalable du projet solaire. La société ENGIE a soumis un projet sous forme d’offre spontanée et permettant de développer, construire, d’exploiter une centrale photovoltaïque au Grand Bara d’une capacité de 30 Mégawatts dans une première phase. Ce projet accroîtra les capacités de production nationale d’électricité en vue de satisfaire la demande en électricité de notre pays. Ce projet important est aussi conforme aux objectifs de développement et social de notre pays et permettra la création des nombreux emplois. L’adoption de cette évaluation préalable vise à concrétiser la réalisation du projet de construction de la centrale solaire au Grand Bara.

Projet de Décret portant approbation de l’évaluation préalable du projet de parc d’Energie renouvelable (BIOMASSE).

Le projet de décret a pour objet l’approbation des conclusions de l’évaluation préalable du projet d’Energie renouvelable Biomasse. La société américaine CR Energy Concepts LLC a soumis un projet sous forme d’offre spontanée et porte sur la conception, la construction, l’exploitation et le développement d’un  parc d’énergie renouvelable produisant 40MW d’électricité à partir des déchets solides municipaux dans la localité de Damerjog. Ce projet permettra la création de 200 emplois dans sa phase de construction et 100 emplois permanents. L’objectif visé par ce projet est de renforcer les capacités de production énergétique grâce à l’exploitation  de l’énergie renouvelable en particulier la biomasse. Ce projet s’insère parfaitement à la politique du gouvernement en matière d’indépendance énergétique et apporte une réelle valeur ajoutée dans ce domaine. La concrétisation de ce projet vise aussi à accélérer la transition énergétique notamment 100% d’énergies vertes.

 

 Présidence.

 

Message de félicitation du Président de la République à son homologue réélu du Togo

Message de félicitation du Président de la République à son homologue réélu du Togo

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a adressé ses « chaleureuses félicitations » à son homologue réélu du Togo, M. Faure Gnassingbé, déclaré, lundi dernier, vainqueur du scrutin présidentiel de ce pays qui avait lieu le 22 février dernier.

Dans un télégramme de félicitation envoyé à son homologue réélu, le Président de la République a salué « une victoire éclatante, signe indéniable de l’adhésion populaire que les Togolais forment autour du leadership politique de M. Faure Gnassingbé »

« Le score triomphal qui a disposé à votre élection vous offre toute la légitimité pour entériner les projets que vous jugez utile au bien-être de vos compatriotes et au développement de votre pays », a écrit le Président Guelleh, réitérant à M. Faure Gnassingbé ses « vœux de succès et de réussite ».

Candidat à sa succession pour le scrutin présidentiel togolais du 22 février dernier, M. Faure Gnassingbé comptait 6 autres challengers.

Il a été élu dès le 1er tour avec plus 70% des voix exprimées.

 

Vœux du Président - Ramadan1441/2020.

Vœux du Président - Ramadan1441/2020.

Mes chers compatriotes, le mois béni du ramadan est arrivé. À cette occasion,  je suis heureux de vous adresser tous mes meilleurs vœux.
Mes chers compatriotes, le mois de Ramadan arrive cette année à un moment, où l'humanité traverse une épreuve sans précédent dans son histoire moderne en raison de l'épidémie de Coronavirus qui ravage  le monde entier.
Au début de l'épidémie, nous avons pris des mesures exceptionnelles et urgentes pour faire face à cette pandémie mondiale, et lutter contre  ses répercussions afin de protéger nos citoyens.
En ce moment, nous continuons  d'appliquer ces mesures qui consistent à la protection de notre société.
Comme le demande notre religion islamique, il est nécessaire dans ces  moments difficiles d'augmenter les dou'as,  de demander pardon et d'invoquer  le Tout-Puissant, en saisissant  l'opportunité du mois béni de Ramadan.
Conformément à la recommandation du haut Conseil islamique et comme l'ensemble des pays musulmans, nous proposons que les prières de Tarawih soient exécutées dans les foyers en raison de la  persistance de l'épidémie.
La prière de l'Aïd ne se déroulera pas comme d'habitude dans les endroits collectifs.
Par ailleurs, je ne peux manquer à cette occasion de transmettre mes sincères condoléances et ma sincère sympathie au peuple tout entier lors des dernières intempéries qui ont frappé notre pays.
Nous soutiendrons tous ceux qui ont perdu leurs biens.
En conclusion, nous demandons à Dieu Tout-Puissant de nous mener au  succès en nous guidant dans le droit chemin et d'accepter nos bonnes actions.

COVID-19: le Premier ministre a présidé une réunion du comité de pilotage

COVID-19: le Premier ministre a présidé une réunion du comité de pilotage

Le Premier ministre Abdoulkader Kamil Mohamed a présidé ce jeudi 30 avril 2020 une réunion du comité de pilotage au Palais du Peuple.

Le Premier ministre a fait un point de la situation de la riposte sanitaire en cours.

Cette réunion était plus axée sur le comité scientifique dont son président le Dr Abdoullihah a fait un exposé sur l’intensification des moyens de ripostes avec notamment la mise en place d’un dépistage ciblé.

Les échanges de cette réunion entre les membres du comité de pilotage ont porté entre autres sur les voies et moyens nécessaires pour le renforcement des capacités du système de santé.

Le Premier ministre a exhorté les membres du gouvernement à poursuivre et intensifier les efforts déployés pour la gestion de cette crise sanitaire au cours du mois béni du ramadan.

A l’issue de cette réunion, le Premier ministre a fait le point de la situation sur les nouvelles mesures que le gouvernement a mis en place.

Allocution du Président de la République

Allocution du Président de la République

Au bout d’un mois d’épidémie dans notre pays, près de 8 144 tests effectués, 846 cas recensés et environ 102 patients guéris, force est de constater que nous sommes encore dans la phase ascendante de la pandémie.

Nous constatons également que les cas contacts sont d’autant plus nombreux ce qui nous montre que le confinement n’est pas respecté par tous et que malheureusement beaucoup de nos compatriotes prennent encore cette maladie à la légère.

Notre stratégie depuis le début a toujours été de Tester, Tracer et Traiter les cas de COVID 19 sur notre territoire le plus tôt possible afin d’éviter des complications qui leur seraient potentiellement fatales.

Nous n’avons ménagé aucun effort dans ce sens. Le personnel soignant et les personnes en charge du dépistage travaillent sans relâche nuit et jour. Les forces de l’ordre quant à elle sont également sur le terrain que ce soit pour retracer les contacts ou pour faire respecter le confinement.

Nous avons plus de 700 personnes en traitement que nous avons jusqu’à présent réussi à garder en dehors des structures hospitalières le plus couramment utilisé par les patients non-COVID.

Face à la multiplication des cas, nous rendons de nouveaux sites opérationnels. Cependant, si la progression continue à ce rythme, nous allons bientôt arriver à un stade où nous pourrions arriver à saturation.

Malgré tout, certains d’entre vous semblent ne pas prendre en compte tous ces efforts ni le travail de nos concitoyens qui n’ont, pour certains d’entre eux, eu aucun répit depuis plus d’un mois.

Vous continuez à circuler, à ne pas observer les distances minimums, à ne pas vous isoler et à propager la maladie.

Pour l’instant grâce à Dieu, nous n’avons pas un nombre de décès important et c’est ce que nous voulons éviter le plus possible.

Néanmoins, si les comportements ne changent pas à quoi bon ?

À quoi bon si les personnes testées négatives peuvent se faire contaminer à peine leur résultat obtenu ?

À quoi bon faire souffrir tous nos concitoyens qui vivent de leur revenu journalier en les condamnant à arrêter leur activité parce que certains d’entre vous veulent aller voir un ami ou rendre visite à un proche?

Nous n’avons que deux choix qui se présentent à nous : soient nous arrêtons de tester et nous attendons que les cas graves arrivent dans les hôpitaux.

Soit nous continuons à rester confiner et nous n’avons pas ou peu de cas graves et nous arrivons à réduire le nombre de cas rapidement.

Je sais que beaucoup d’entre nous voudraient que nous puissions retrouver un semblant de normalité le plus vite possible sans mettre en danger nos vies ni celles de nos proches.

Mais si les comportements ne changent toujours pas, je prendrais des mesures encore plus contraignantes.

Et cela pourrait aller jusqu’à l’instauration d’un couvre-feu, qui serait alors, la seule solution pour anéantir la propagation du virus.

Je vous le dis avec gravité, la progression des nouveaux cas semble préoccupante et nous oblige de relever le niveau de la riposte.

Donc, il vous appartient de faire partie de la solution et non du problème.

Mes chers compatriotes je vous le dis et vous le répète, la seule et l’unique solution de cette pandémie mondiale demeure à ce jour le strict respect du confinement.