octobre 27, 2020

Le Président de la République reçoit les Lettres de Créances du nouvel Ambassadeur d’Ethiopie à Djibouti

Le Président de la République reçoit les Lettres de Créances du nouvel Ambassadeur d’Ethiopie à Djibouti

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a reçu aujourd’hui, mercredi, en milieu de matinée, au Palais de la République, les Lettres de Créances du nouvel Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République Démocratique et Fédérale d’Ethiopie auprès de la République de Djibouti, Son Excellence Birhanu Tsegaye.

Dans une allocution faite à l’occasion de la remise de ses Lettres de Créances, M Birhanu Tsegaye s’est réjoui de « l’honneur » qui lui ait fait de représenter son pays auprès de la République de Djibouti « à un moment où les deux nations affichent des liens privilégiés, riches et étendus à tous les secteurs d’activités ».

« Je n’aurai de cesse, au profit de nos deux peuples frères, d’œuvrer au raffermissement de ces relations exceptionnelles et d’intérêts partagés pour nos deux nations », a déclaré en substance le diplomate éthiopien.

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh qui a lui aussi pris la parole lors de cette cérémonie a tout d’abord souhaité « la bienvenue » au nouvel Ambassadeur de la République Démocratique et Fédérale d’Ethiopie auprès de notre pays.

« Les liens historiques, fraternels et culturels entre nos deux nations sont à l’origine de l’ambition de nos deux pays d’évoluer vers une communauté de destin régie par les principes permanents de solidarité, de fraternité et de partage équitable », a fait observer le Président de la République qui, a promis au diplomate éthiopien « le soutien indéfectible du Gouvernement djiboutien » pour s’acquitter à bien de sa mission.

Le Chef de l’Etat reçoit le Président du Puntland

Le Chef de l’Etat reçoit le Président du Puntland

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a reçu aujourd’hui, mercredi, en fin de matinée, au Palais de la République, le Président de la région somalienne du Puntland, M Said Abdullahi Deni qui, effectue depuis hier un séjour de travail de 48 heures à Djibouti.

Plusieurs thématiques ont été abordées au cours de cette audience.

L’appui que la République de Djibouti est à même d’apporter à la Somalie au regard des principaux défis à l’ordre du jour actuel de cette nation sœur a été évoquée.

L’expertise et le transfert de compétences que notre pays peut partager avec le Puntland dans la quête légitime de cette région à se doter d’infrastructures portuaires modernes ont constitué un autre volet des discussions.

A l’issue de ses entretiens avec le Chef de l’Etat, le Président du Puntland s’est réjoui au micro de la presse de la « mobilisation sans cesse continue que le Président et le Peuple de Djibouti apportent à la réconciliation somalienne. »

« Le Président Guelleh est un fin connaisseur de la problématique somalienne. Ses conseils sont toujours pertinents et propices à l’essor d’une fraternité pérenne entre toutes les composantes de la Somalie » a ensuite déclaré en substance le Président du Puntland.

Lors de son audience avec le Président de la République, M Said Abdulahi Deni était accompagné d’une délégation de haut niveau de son Administration et composée notamment du Ministre de l’Aviation civile et des Affaires aéroportuaires, M Ilyas Louktar, du Ministre de l’Economie et de l’Industrie, M Abdillahi Hassan et du Conseiller diplomatique à la Présidence, M Ali Abdi Awaleh.

Côté djiboutien le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M Mahamoud Ali Youssouf, le Ministre de l’Equipement et des Transports, M Moussa Mohamed Ahmed, le Secrétaire Général de la Présidence, M Mohamed Abdillahi Wais et le Président de l’Autorité des Ports et des Zones Franches, M Aboubaker Omar Hadi, ont pris part à ces entretiens.

 

Message de solidarité du Président Guelleh à son homologue libanais

Message de solidarité du Président Guelleh à son homologue libanais

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a, dans un télégramme de condoléances, exprimé aujourd’hui, mercredi sa « compassion et solidarité » à son homologue libanais, M Michel Aoun dont, le pays fait l’objet d’une tragédie humaine suite à la déflagration, hier, d’un stock abritant une quantité élevée de produits explosifs.

« Le Peuple et le Gouvernement de Djibouti se joignent à moi pour manifester leur sympathie et fraternité à la nation sœur libanaise dans l’épreuve terrible de cette catastrophe », a écrit le Président Guelleh.

« Nous sommes d’autant plus compatissants aujourd’hui avec le Liban qu’il est victime d’un désastre aux conséquences multiformes », a ensuite noté le Chef de l’Etat.

« Je forme l’espoir que votre pays vienne rapidement à bout des difficultés créées par cette situation hautement dramatique », a-t-il poursuivi.

« Je vous prie également de relayer les condoléances attristées de la nation Djiboutienne au peuple frère libanais, aux familles, proches et amis des victimes », a par ailleurs affirmé le Président de la République, souhaitant « un prompt rétablissement aux blessés de cette catastrophe. »

Et le Chef de l’Etat d’implorer « Dieu le Miséricorde d’épargner au Liban la récidive d’expériences aussi traumatisantes ».

Le président de la République visite le site de l’incendie à Peltier

Le président de la République visite le site de l’incendie à Peltier

Le président de la république a effectué ce jeudi 6 août 2020 une visite d’inspection au CAMME de l’hopital Peltier, site de l’incendie d’hier après-midi.

Il était accompagné par les officiels dont le ministre de la Santé.

Selon les responsables de la CAMME, les pertes dues à l'incendie sont estimés à moins de 10% de l'ensemble des médicaments qui sont stockés au niveau des trois autres ailes.

L’intervention rapide des pompiers a permis de circonscrire l’incendie et le risque d’explosion de la centrale d’oxygène juxtaposant la structure en feu et les autres bâtiments de la CAMME.

Ils ont confirmé que l'approvisionnement en médicaments des hôpitaux et des structures sanitaires du pays ne sera nullement impacté par cet incendie puisque la CAMME dispose de stock stratégique à Balballa et à PK12.

Le Président Guelleh exprime ses meilleurs vœux à ses compatriotes, à l’avènement de l’Aid Al Adha

Le Président Guelleh exprime ses meilleurs vœux à ses compatriotes, à l’avènement de l’Aid Al Adha

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a, comme à l’accoutumée, à l’approche de l’Aid Al Adha, souhaité « davantage de bien-être, de progrès et de prospérité à tous les Djiboutiens et les Djiboutiennes. »

Dans son vœu à la nation, le Président Guelleh a tout d’abord formé « l’espoir d’un prompt rétablissement à tous ses compatriotes malades et en convalescence ».

Il a ensuite émis le souhait d’un « rapide accès au circuit économique et financier à ses compatriotes en proie aux précarités et à l’isolement », se justifiant sur l’annulation, cette année, de la cérémonie officielle tenue au Palais de la République à l’occasion de l’Aïd Al Adha.

« Le contexte de coronavirus associé à celui d’intenses chaleurs propres à l’été largement entamé chez nous sont à l’origine de notre décision d’éviter le déplacement à nos compatriotes », a déclaré le Chef de l’Etat.

Dans le fond, le vœu du Chef de l’Etat à la nation à l’occasion de l’Aïd Al Adha n’a pas dérogé au principe de servir d’opportunité à l’évocation des principales problématiques à l’ordre du jour dans notre pays.

« Les défis multiformes récemment expérimentés par notre société au plus fort de la pandémie mondiale du Coronavirus et surtout, le code de conduite à toujours préconiser vis-à-vis de cette pathologie qui est loin d’avoir dit son dernier mot à Djibouti, comme ailleurs dans le monde » , ont été évoqués.

A ce propos, s’il s’est remémoré du « combat de succès placé sous le signe de l’unité et de la solidarité nationale à travers lequel notre pays avait appréhendé le Covid-19, alors à son apogée », il n’a toutefois pas manqué de prévenir ses compatriotes contre « le risque de retour probable de la maladie, dans un proche avenir ».

« Ne rompez jamais avec le respect des gestes barrières. Ils demeurent invariablement le meilleur traitement à opposer en amont à la contraction de cette pathologie redoutable », a-t-il dit en substance.

« Je n’aurai de cesse de garder à l’esprit le dévouement et patriotisme dont avaient fait montre nos professionnels de santé et nos forces armées et de sécurité, au pic de la maladie », a par ailleurs affirmé le Chef de l’Etat, en guise d’hommage à ces deux catégories de notre population active qu’il a exhortées« à toujours rester vigilants, mobilisés et en posture avant-gardistes dans la quête légitime de notre société à se prémunir des affres du coronavirus. »

« La poursuite des efforts dédiés au développement socio-économique demeure toujours la principale priorité de notre Gouvernement », a-t-il également noté, se réjouissant du « nombre important de jeunes qui ont trouvé de l’emploi au prolongement des politiques de recadrage professionnel de notre système d’enseignement et de création, sur fond de financement public, de petites et moyennes entreprises ».

« Les tournées récentes effectuées dans l’ensemble de nos régions de l’intérieur ont été un véritable créneau d’observation pour moi. Elles m’ont donné la pleine mesure de quantifier l’aptitude élevée dont disposent nos jeunes des districts pour s’arrimer avec les politiques consenties de pôles géographiques de développement », a-t-il indiqué, toujours sur ce chapitre relatif à la problématique de l’emploi.

« Mes chers compatriotes, je suis fier de l’abnégation, courage et talents avec lesquels les forces vives de notre nation relèvent au quotidien, dans tous les secteurs d’activités, les défis liés à notre développement », s’est-t-il félicité.

« Nul doute que notre pays réussit avec brio l’équilibre de préserver les acquis phares de sa souveraineté tout en négociant avec responsabilité, intélligence et créativité la réalisation de son essor », a-t-il admis.

« Mais tous les progrès réalisés, toutes les ambitions nourries en faveur de notre accès au développement durable ne doivent pas nous faire perdre de vue les velléités subversives de ceux qui prônent la division, notamment clanique chez nous », a-t-il mis en garde.

« Nous devons opposer une fin absolue de non recevoir à ceux qui cherchent à mettre en péril notre unité, stabilité et cohésion », a-t-il prévenu, saluant toutefois « la décence de la grande majorité de notre diaspora qui reste solidaire et fraternelle avec sa communauté d’origine. »

« Ceux qui ont fait le choix de quitter le pays avec épouse et enfants n’ont aucune légitimité à plaider proximité avec certains franges de notre société au détriment d’autres », a-t-il fait observer.

« Car nous autres qui avons fait le choix digne de poursuivre notre destinée sur la terre de nos ancêtres connaissent mieux que quiconque comment appréhender ensemble les succès et les échecs, les peines comme les joies», a-t-il souligné.

Et le Président de la République de former l’espoir « d’un accès définitif de notre société aux fruits et bienfaits de ses efforts entrepris sous le signe de l’unité et de la cohésion nationale. »