août 09, 2020

Allocution du Président de la République

Allocution du Président de la République

Au bout d’un mois d’épidémie dans notre pays, près de 8 144 tests effectués, 846 cas recensés et environ 102 patients guéris, force est de constater que nous sommes encore dans la phase ascendante de la pandémie.

Nous constatons également que les cas contacts sont d’autant plus nombreux ce qui nous montre que le confinement n’est pas respecté par tous et que malheureusement beaucoup de nos compatriotes prennent encore cette maladie à la légère.

Notre stratégie depuis le début a toujours été de Tester, Tracer et Traiter les cas de COVID 19 sur notre territoire le plus tôt possible afin d’éviter des complications qui leur seraient potentiellement fatales.

Nous n’avons ménagé aucun effort dans ce sens. Le personnel soignant et les personnes en charge du dépistage travaillent sans relâche nuit et jour. Les forces de l’ordre quant à elle sont également sur le terrain que ce soit pour retracer les contacts ou pour faire respecter le confinement.

Nous avons plus de 700 personnes en traitement que nous avons jusqu’à présent réussi à garder en dehors des structures hospitalières le plus couramment utilisé par les patients non-COVID.

Face à la multiplication des cas, nous rendons de nouveaux sites opérationnels. Cependant, si la progression continue à ce rythme, nous allons bientôt arriver à un stade où nous pourrions arriver à saturation.

Malgré tout, certains d’entre vous semblent ne pas prendre en compte tous ces efforts ni le travail de nos concitoyens qui n’ont, pour certains d’entre eux, eu aucun répit depuis plus d’un mois.

Vous continuez à circuler, à ne pas observer les distances minimums, à ne pas vous isoler et à propager la maladie.

Pour l’instant grâce à Dieu, nous n’avons pas un nombre de décès important et c’est ce que nous voulons éviter le plus possible.

Néanmoins, si les comportements ne changent pas à quoi bon ?

À quoi bon si les personnes testées négatives peuvent se faire contaminer à peine leur résultat obtenu ?

À quoi bon faire souffrir tous nos concitoyens qui vivent de leur revenu journalier en les condamnant à arrêter leur activité parce que certains d’entre vous veulent aller voir un ami ou rendre visite à un proche?

Nous n’avons que deux choix qui se présentent à nous : soient nous arrêtons de tester et nous attendons que les cas graves arrivent dans les hôpitaux.

Soit nous continuons à rester confiner et nous n’avons pas ou peu de cas graves et nous arrivons à réduire le nombre de cas rapidement.

Je sais que beaucoup d’entre nous voudraient que nous puissions retrouver un semblant de normalité le plus vite possible sans mettre en danger nos vies ni celles de nos proches.

Mais si les comportements ne changent toujours pas, je prendrais des mesures encore plus contraignantes.

Et cela pourrait aller jusqu’à l’instauration d’un couvre-feu, qui serait alors, la seule solution pour anéantir la propagation du virus.

Je vous le dis avec gravité, la progression des nouveaux cas semble préoccupante et nous oblige de relever le niveau de la riposte.

Donc, il vous appartient de faire partie de la solution et non du problème.

Mes chers compatriotes je vous le dis et vous le répète, la seule et l’unique solution de cette pandémie mondiale demeure à ce jour le strict respect du confinement.

 

Réunion de concertation entre le chef de l'Etat et des oulémas du pays sur la lutte contre le virus corona

Réunion de concertation entre le chef de l'Etat et des oulémas du pays sur la lutte contre le virus corona

La grande salle de réunion du Palais présidentiel a abrité ce dimanche 19 avril 2020 une réunion concertation entre le président de la République, M. Ismail Omar Geulleh, et de nombreux des oulémas, des imams de mosquées et prédicateurs, pour discuter des moyens d'améliorer les programmes de sensibilisation pour faire face au virus Corona naissant.

Cette réunion qui s'est tenue à l'initiative du Président de la République, a vu la participation du ministre des Affaires Musulmanes, de la Culture et des Biens waqfs, M. Moumin Hassan Barreh, et de ses plus proches collaborateurs dans son département ministériel.

Lors de cette rencontre, de la première du genre depuis le début de la pandémie à Djibouti, le Président de la République et les oulémas ont évoqué le problème de l'épidémie de Corona, qui ravage encore plusieurs du pays du monde, faisant de nombreux morts.

Le président de la République a souligné le rôle important joué par les oulémas, les imams et les prédicateurs pour lutter contre la propagation de ce coronavirus, qui menace la vie des nos citoyens.

À leur tour, les oulémas se sont engagés à accompagner les efforts du gouvernement, en intensifiant les campagnes de sensibilisation.

Il convient de noter que cette réunion intervient quelques jours seulement avant le mois béni du Ramadan, et il a été décidé de prolonger la période de suspension des prières collective dont les tarawih dans toutes les mosquées de la République, afin d'empêcher la propagation du virus Corona à grande échelle.

Le Premier ministre organise une réunion avec les ministres de la Santé et de la Communication

Le Premier ministre organise une réunion avec les ministres de la Santé et de la Communication

Le Premier ministre Abdoulkader Kamil Mohamed a tenu ce jeudi 9 avril 2020 une réunion avec les ministres de la Santé et de la Communication MM. Mohamed Warsama Dirieh et Radwan Abdillahi Bahdon, et les médecins du comité scientifique qui conseillent les responsables politiques pour la prise de décision durant la gestion de la pandémie du COVID-19.

Le Premier ministre s'est enquis auprès des spécialistes de la situation qui prévaut sur le terrain et de l'état d'avancement des activités de riposte sanitaire.

M. Abdoulkader Kamil Mohamed a longuement salué le travail effectué et les efforts fournis par le personnel soignant depuis maintenant plus de 3 semaines pour limiter la propagation de l'épidémie.

Le Premier ministre a également témoigné le soutien de tous et la reconnaissance de la nation pour les efforts qu'ils fournissent.

Les médecins ont pour leur part remercié les autorités pour les mesures urgentes qui ont été rapidement adoptés en soulignant notamment que le confinement et la mise en place d'un dispositif de diagnostic ont permis de limiter sensiblement la propagation du virus.

En effet, ce qui fait la particularité de notre pays, c'est que le gouvernement djiboutien a procédé à des mesures préventives dès la déclaration de la pandémie tel que le confinement de la population en dépit des contraintes importantes que cela a pu susciter sur le plan socio-économique.

Ou encore le dépistage précoce et systématique des personnes en provenance des pays à risque même en l'absence des symptômes, ce qui a permis de pouvoir détecter les personnes porteurs du virus et ainsi les traiter plus rapidement.

Le Premier ministre qui préside le Comité de pilotage réitère à l'attention de la population l'importance de veiller à pratiquer les gestes barrières et respecter les consignes de distanciation sociale et plus particulièrement le confinement.

COVID-19: le Chef de l’Etat annonce une prorogation nouvelle du confinement

COVID-19: le Chef de l’Etat annonce une prorogation nouvelle du confinement

« Le triomphe de notre société sur le coronavirus reste toujours suspendu au respect des gestes barrières », dixit le Président Guelleh 

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a fait cette déclaration aujourd’hui, mardi, à la faveur d’une nouvelle mise au point sur la situation de notre pays depuis l’apparition de cette maladie sous nos cieux. 

« Les mesures largement relayées et, relatives au confinement, au lavage systématique des mains et au respect de la distanciation sociale demeurent toujours les meilleurs gages de prévention et de prémunition contre cette maladie qui défie aujourd’hui l’ensemble des sociétés du monde », a rappelé le Chef de l’Etat. 

« Je me réjouis que la stratégie retenue par notre pays et, reposant sur le principe d’éviter les regroupements de personnes aient débouché sur des résulats fort louables », a poursuivi le Président de la République. 

« Le confinement initié deux semaines plus tôt a indubitablement permis que notre société ne soit pas en proie à des contaminations de masse », a fait observer le Président Ismail Omar Guelleh, exhortant ses compatriotes à « accentuer la vigilance dont ils ont fait montre dans leur grande grande majorité ». 

 « A ceux de nos concitoyens qui adoptent jusqu’à lors un comportement permissif à l’égard de cette maladie, j’en appelle une fois de plus à leur sens de responsabilité et d’intelligence afin qu’ils rompent avec les actes de nature à compromettre leurs vies et celles de leurs familles », a-t-il  indiqué. 

« L’Etat n’aura de cesse d’être au 1er front du combat salvateur de notre pays contre le coronavirus », a assuré le Chef de l’Etat qui, a mis à profit cette intervention pour réiéter son « attachement à la stratégie d’anticipation définie pour notre pays dans le cadre de la lutte contre cette maladie. » 

«Les mesures décrétées de limitation de déplacement de gens a permis d’éviter des contaminations en grand nombre et partant, le fait que notre système de santé ne soit subergé par un afflux massif de patients à traiter », a-t-il fait observer. 

 « C’est ce choix judicieux qui est à l’origine de la situation sous contrôle dans lequel nous contenons jusqu’à lors cette pathologie redoutable qui a fait de dizaines de milliers de morts de par le monde », a estimé le Chef de l’Etat, évaluant à « deux décès le nombre de victimes du COVID 19 chez nous ». 

Et le Chef de l’Etat d’annoncer « une prorogtaion nouvelle de 7 à 10 jours du confinement. » 

Dans sa délaration d’aujourd’hui, le Président Guelleh a également rendu un vibrant hommage aux « professionnels de santé de notre pays qui n’ont de cesse d’apporter la preuve de leur compétence, dévouement et patrotisme à notre nation depuis l’apparition de cette maladie à Djibouti. » 

« Grâce à eux, une cinquantaine de patients du COVID 19  sont déjà guerris de la maladie et ont pu regagner leur domiciles », a-t-il dit avant de rendre un hommage tout autant appuyé à « nos forces armées et de sécurité ». 

« Notre reconnaissance va à l’endroit aussi des Djiboutiens qui ont fait  acte de solidarité financière, notamment par le biais du fonds d’urgence COVID 19 créé », a-t-il affirmé, décrivant leur geste comme « l’insigne marque d’un patrotisme véritable et la preuve de leurs conforimités aux valeurs d’entraide édictées par notre sainte religion ».

 

 

 

 

Comité de pilotage de la gestion de crise: le Premier ministre organise la deuxième réunion

Comité de pilotage de la gestion de crise: le Premier ministre organise la deuxième réunion

Le Premier ministre a tenu ce mercredi 1er avril la deuxième réunion du comité de pilotage de la gestion de crise institué par décret présidentiel.

Dans le cadre de cette réunion, le Premier Ministre qui préside également ce comité de pilotage a effectué une brève présentation du cadre institutionnel de gestion de crise conformément aux directives présidentielles.

Il a donc expliqué les rôles des groupes de travail et les missions qui incombent aux ministères faisant partie des différents sous-comités afin les activités soient exécutées de manière concertée.

Il a ensuite rappelé les directives du Président qui demande une accélération du rythme des dépistages notamment des passagers arrivés avec les derniers vols (période du 14 au 17 janvier).

Les discussions entre les membres du gouvernement ont porté sur les voies et moyens pour soulager la population et surtout les catégories les plus vulnérables.

C'est dans cet esprit que le Président a crée mardi 31 mars 2020 par décret un Fonds d'urgence et de Solidarité contre le COVID-19 pour répondre à l'impact socio-économique de cette crise sanitaire.

Il a par ailleurs demandé à ce que la fourniture des besoins de première nécessité soit intensifiée et a aussi salué le travail de tous les agents de la santé, des forces de sécurité et des acteurs sociaux.

Le ministre de la Santé a fait un point de la situation notamment des premiers cas positifs qui sont en voie de guérison.