Djibouti/UN : Le chef de la diplomatie Djibouienne et porte parole du gouvernement revient sur la candidature de Djibouti au poste de membre non permanent du conseil de sécurité des Nations-Unies.

Djibouti/UN : Le chef de la diplomatie Djibouienne et porte parole du gouvernement revient sur la candidature de Djibouti au poste de membre non permanent du conseil de sécurité des Nations-Unies.

Suite a sa réunion avec les ambassadeurs étrangers accrédités à Djibouti, le ministre des affaires étrangères et porte parole du gouvernement Mahmoud Ali  Youssouf nous a accordé une interview dans laquelle il a indiqué je cite : ‘’Nous avons proposé de longue date la candidature de Djibouti au poste de membre non permanent au conseil de sécurité des nations unies et nous l’avons annoncé auparavant comme il se doit mais lors de cette réunion c’était l’annonce officielle que Djibouti allait concourir à postuler à ce poste.

Les efforts se poursuivent actuellement Djibouti étant toujours candidate.

Comme vous le savez il y’a 15 sièges au conseil de sécurité des nations unies dont 5 permanents et 10 non permanents.

Parmi ces 10 sièges, sur les 3 qui reviennent à l’Afrique, Djibouti partage 1 siège par alternance avec l’Afrique orientale et australe.

A l’heure actuelle c’est donc Djibouti et le Kenya qui concourent à ce poste.

Les raisons de nos divergences pour une option commune différente selon le concept de chacun quant aux raisons du pourvoi à ce poste.

Notre conception repose pour une alternance régulière de la représentation continentale auprès du conseil de sécurité des nations unies alors que pour de nombreux pays africains qui ont opté pour le Kenya le mandat du dernier pays en poste doit être renouvelé de façon quasi-automatique.

De ce point de vue le Kenya a occupé ce poste à 2 reprises alors que Djibouti 1 seule fois.

Il faut souligner que le Kenya reste le dernier pays qui a occupé ce poste ce poste en 1998 alors que l’élection de Djibouti est antérieure et remonte à 1993.

De ce point de vue il est clair que Djibouti se porte logiquement candidat même si le Kenya maintient sa candidature.

Et c’est la raison pour laquelle nous avons invité tous les diplomates étrangers accrédités à Djibouti pour leur expliqué les raisons de la candidature de Djibouti à ce poste.

Cela fait partie des efforts diplomatiques que nous déployons actuellement et nous sommes très confiants quant à l’issue de cette élection’’.