mai 31, 2020

L’ONARS fête ses 42 ans au service des réfugiés

L’ONARS fête ses 42 ans au service des réfugiés

Sous le haut patronage du ministère de l’Intérieur, l’Office national d’assistance aux réfugiés et sinistrés a célébré hier ses 42 ans au service des réfugiés et sinistrés au village de Holl-Holl de la région d'Ali-Sabieh.

Le ministre de l’Intérieur, Moumin Ahmed Cheikh, a parrainé la cérémonie de célébration du 42ème anniversaire de l’office national d’assistance aux réfugiés et aux sinistrés.

Dès son arrivée sur le lieu le ministre de l'intérieur Moumin Ahmed Cheikh accompagné par une forte délégation et l’envoyé spécial du haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Mohamed Abdi Affey, a été accueilli par le préfet de la région d’Ali-Sabieh Moussa Aden Miganeh, ainsi que de la population de la localité et les réfugiés du camp de Holl-Holl.

L’envoyé spécial du haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Mohamed Abdi Affey ainsi que le ministre de l’Intérieur étaient les vedettes du jour. L’un et l’autre ont rendu hommage à l’ONARS qui « est au four et au moulin depuis ces 42 dernières années pour soulager les peines des plus fragiles ».

Les officiels des agences onusiennes ont pris part  à l’événement tel que Barbara Manzi, coordinatrice résidente du système des nations unies à Djibouti.

L’ambassadeur du Japon, Koji Yonetani, et les représentants du HCR et du PAM, Yohondamkoul Sakor et Mutinta Chimuka y sont allés aussi de leurs hommages au gouvernement qui à travers l’ONARS assure la pitance, mais aussi l’éducation, la santé et l’apprentissage des métiers d’avenir aux enfants et à la jeunesse qui vivent dans les villages de réfugiés. Tous se sont dits heureux de poursuivre et renforcer la coopération déjà étroite entre le gouvernement et l’ONARS pour améliorer les conditions d’accueil des réfugiés à Djibouti.

Mais à comme à chaque fois, ces fêtes d’anniversaires de l’ONARS sont aussi le moment de célébrer la culture d’accueil et d’hospitalité de notre pays. Les réfugiés du village de Holl-Holl, mais aussi les populations locales, les autorités publiques, les agences onusiennes ainsi que les organisations humanitaires internationales se sont joint à ces retrouvailles qui sont l’occasion de faire le point sur la situation des réfugiés dans notre pays, recueillir leurs doléances et entendre leurs attentes.

L’occasion pour rendre hommage au président de la République de Djibouti, Ismaïl Omar Guelleh, qui a réaffirmé haut et fort, lors du 32ème Sommet de l’Union Africaine, que notre pays continue d’accueillir les réfugiés et les déplacés depuis 1977 au gré des catastrophes humaines, des sécheresses et des impératifs régionaux.

DERE : la place et rôle de la diplomatie djiboutien au menu du DERE SPECIAL TALK

DERE : la place et rôle de la diplomatie djiboutien au menu du DERE SPECIAL TALK

Le  Palais du peuple, a abrité hier matin une rencontre débat d'un nouveau genre appelé DERE Special Talk, et organisé par l'équipe DERE, Djibouti Espace de Réflexion et d'Echanges.

Au programme de ce DERE Special Talk, un "la place et le rôle du minister des Affaires etrangeres et de la diplomatie djiboutienne dans la région de la Corne de l'Afrique et dans le monde" avec comme invité de marque M. Mahamoud Ali Youssouf, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Cette rencontre débat a réuni de nombreux participants issus à la fois du secteur public dont des universitaires, des étudiants des universités, mais aussi du privé et de la société civile.

Au cours de cette rencontre avec M. Mahmoud Ali Youssouf, il a été question de  la stratégie diplomatique à la djiboutienne dans une région en constant bouleversement sur le plan politique, économique et sociale et de l’étude approfondie de la doctrine diplomatique de Djibouti pour faire face à ces bouleversements.

Le débat a été introduit par le directeur exécutif de DERE Mahmoud Ahmed, ensuite il fut une présentation de différentes structures du ministère et ses principales missions diplomatiques dans la région et dans le monde.

Cette présentation a été suivie par une séance de questions-réponses qui a permis au public présent de mieux appréhender cette thématique et ses enjeux, et à l'intervenant de clarifier un peu plus sa présentation.

Les Forces Armées Djiboutiennes recrutent des jeunes parmi la population civile.

Les Forces Armées Djiboutiennes recrutent des jeunes parmi la population civile.

Dans le cadre de la politique de rajeunissement, les Forces Armées Djiboutiennes ont procédé à un recrutement ciblé des jeunes parmi la population civile, hommes et femmes confondus. Le profil recherché étant des spécialistes dans toutes les disciplines allant du mécanicien à l’ingénieur en énergétique en passant par le réseau.

Après 10 longs jours de sélection, les candidats retenus ont été convoqués ce matin pour les épreuves physiques et sportives ainsi que les examens médicaux. Ces épreuves sportives comprenaient 4 ateliers répartis comme suit : les tractions pour tester la force des bras, un test Cooper qui est une course chronométrée de 12 min, les abdominaux et des séries de pompes. Pour chaque discipline, le temps ou un quota bien défini était impartit.

C’est dans cet état d’esprit que les jeunes candidats ont été rassemblés tôt ce matin de mardi 25 février 2020 au stade « Hassan Gouled ». Après l’appel et l’identification de la personne par présentation de sa carte d’identité nationale, ces jeunes ont été groupés par groupe de 20 à chaque atelier tout en étant encadrés par les personnels du bureau de sport des FAD. La sélection de l’atelier était aléatoire, ce qui permet de minimiser le délai d’attente.

Ces épreuves physiques et sportives vont durer jusqu’au jeudi 27 février suivant un planning défini. Le calendrier de convocation des candidats est affiché à l’entrée du stade « Gouled ». Ce calendrier indique la date exacte de passage des épreuves physiques et sportives. Ainsi, il est demandé à tous les jeunes dépositaires des dossiers de se présenter devant le stade « Gouled » pour savoir la date de passage des épreuves indiquée devant son nom. Aucun retardataire ne sera accepté.  

Remise des diplômes à des agents d’entretien.

Remise des diplômes à des agents d’entretien.

La faculté d’ingénieurs de l’Université de Djibouti a abrité la cérémonie de clôture et remises de diplômes au profit des techniciennes et techniciens de surface de la société « Harmonica »  en charge de l’entretien et la gestion des espaces verts des institutions publiques tels les hôpitaux, le palais de justice et  l’Université  de Djibouti.

Des séances de formations techniques ont été organisé durant trois semaines à l’Université de Djibouti à Balballa avec l’appui de  deux experts allemands  Helmut Michatz et Gred Köhler et qui ont été suivi  par deux équipes d’agent d’entretiens et de l’espace vert  de la société « Harmonica Group».

La cérémonie de remises de diplômes s’est déroulée en présence des responsables de l’Université et des cadres de la société « Harmonica ».

Les bénéficiaires ont remercié les formateurs allemands pour avoir dispensé la formation.

L'ANPH lance une opération d’enregistrement biométrique des personnes handicapées dans la commune de Balbala.

L'ANPH lance une opération d’enregistrement biométrique des personnes handicapées dans la commune de Balbala.

L’Agence Nationale des Personnes Handicapées(ANPH) en partenariat avec le ministère de la Santé a organisé une opération d’enregistrement biométrique des personnes handicapées dans la commune de Balbala, précisément au sein de l’arrondissement 4.

L’objectif principale de l’enregistrement biométrique est de mettre à jour les données à caractère sociodémographiques des personnes handicapées et aussi les données à caractère médicale des personnes handicapées qui identifieront la situation de la personne (handicap ou non handicap), la typologie d’handicap (handicap moteur, visuel, psychique, auditif, intellectuelle et handicap consécutive à une maladie invalidante), le degré d’handicap, la possibilité de prise en charge par une organisme socio-médicale et le type d’accompagnement possible et adapté à ses besoins.

La Cour des Comptes organise un colloque sur la gestion des finances publiques.

La Cour des Comptes organise un colloque sur la gestion des finances publiques.

Sous l’égide du ministre de la Justice Ali Hassan Bahdon,  la cour des comptes a organisé aujourd’hui au palais du peuple un colloque national sur la gestion des finances publiques.

Ce colloque organisé par la cour des comptes a vu la participation de la ministre de la Femme et de la Famille, Moumina Houmed Hassan, du  ministre de la santé  Mohamed Warsama Dirieh, du ministre de la communication Radwan Abdallahi Bahdon et du procureur général  Djamah Souleiman Ali.

Ce colloque s’inscrit dans les actions de sensibilisation et de promotion de la reddition des comptes. 

Les débats, lors du colloque, ont porté sur l’analyse des textes juridiques sous l’angle des responsabilités qui en découlent ainsi que des recommandations utiles dans une perceptive de changements positifs.

conseil  de Hodan procédé une opération de nettoyage

conseil  de Hodan procédé une opération de nettoyage

Le conseil des jeunes de Hodan a procédé samedi le 22 février 2020 à une opération de nettoyage à Hodan 1 et 2.

Il s’agit à travers cette initiative noble d’accompagner, d’orienter la jeunesse bouillonnante de Hodan pour mieux les inviter à plus de responsabilité et plus de patriotisme.

Force est de constater que ces jeunes animés d’une ferme volonté et d’un sens de patriotisme hors norme ont su chaque année de mener des activités civiques de ce genre pour inculquer et favoriser l’esprit de responsabilité et le sens du devoir chez nos jeunes qui sont, on peut le dire, la colonne vertébrale du développement socio-économique de notre pays.

Rappelons que l’événement a vu la participation outre les jeunes du conseil de hodan, la société civile, toute couche confondue pour mener à bien cette mission de faire sien la responsabilité de veiller à la propreté.